MA CHE BELLA

Du 12 avril au 24 juin 2013

PRÉSENTATION

« La mer est sans routes, la mer est sans explications. » - Alessandro Baricco

Depuis sa plus tendre enfance, Francesco Procida se rend dans l'atelier de son père Giosuè et de ses oncles Vincenzo et Salvatore, où il découvre la passion de la céramique en apprenant ses techniques. À travers la mort de son père, Francesco sent un grand besoin, presque un devoir de continuer dans cette voie de la tradition, l'artisanat, un flair créatif à travers le nom de Procida, dont il a toujours été synonyme depuis des décennies.
Inventeur d’une technique appelée « Vetroso », en lien avec sa ville natale de Vietri-Sul-Mare, sur la côté amalfitaine, Procida, se définit comme un céramiste mais sa technique unique et le choix de ses thèmes, la plupart du temps figuratifs, se rapproche beaucoup en vérité de la sculpture.

C’est donc avec la découverte de ce travail, que l’idée de monter l'exposition "Ma Cha Bella"m'est venue, faisant une sélection autour de la femme, la Mer Méditerranée, la plage, les filles en bikini, le soleil et le cinéma italien des années 70.

Ainsi la galerie exposera également deux clichés de Massimo Vitali, photographe italien de renom spécialisé de plages prise en grand angle. Vitali commence dans les années 60 comme photo-journaliste en collaborant avec diverses agences et magazines, puis dans les années 80 comme cinéaste, avant de revenir à la recherche artistique à travers la photographie.
Dans ces panoramas de plages italiennes, il dépeint une vue assainie et suffisante des normalités italiennes, un miroir aux alouettes empreint d’un conformisme rigide. Il vit et travaille à Lucca en Italie et à Berlin en Allemagne.

C’est avec ces deux artistes majeurs italiens, que la Galerie Nicolas Hugo a souhaité exposer le travail de Théo Haggai, jeune artiste de la galerie, originaire du Sud de la France, dont la série de dessins sur photo de plages et de belles filles en maillot de bain, apporte un souffle estival et jeune sur l’exposition « Ma Che Bella ». Théo Haggai commence par la photo avant de dévier vers le dessin incessant d’un bonhomme, reflet de ses humeurs et pensées. Cette série sur photo et pages de magazines inédite, reprenant les codes de Keith Haring détournant les affiches dans le métro s’inscrit parfaitement dans cette exposition, « Ma Che Bella ». Il vit et travaille à Aix-en-Provence.

Lire plus
Adresse
60, rue Monsieur le Prince
75006, Paris
France
Nos Garanties

Livraisons garantiespar des transporteurs spécialisés
En savoir plus

Paiements securisés par carte bleue, paypal ou virement bancaire
En savoir plus

Retours gratuitsjusqu'à 14 jours
En savoir plus

Prix négociés auprès de nos galeries
En savoir plus

Leurs Expériences

"Artsper réunit le meilleur des galeries d’art du monde entier. Je peux ainsi faire mon choix depuis chez moi en toute sérénité."

Sébastien Robineau - Avocat

"Les conseillers sur Artsper m’ont guidé dans mon choix et ont été très réactifs à mes questions et dans le suivi de ma commande."

Vincent Dubois - Gestionnaire de fonds

"Artsper, c'est le choix le plus diversifié et le plus large d'oeuvres contemporaines accessibles. Mon JonOne, acheté sur Artsper, est un émerveillement quotidien."

Hubert de Brichambaut - Dirigeant d'entreprise