{}

GUILLAUME PIENS

présentation

Art Paris Art Fair, c’est le rendez-vous du printemps des passionnés d’art contemporain !

Du 30 mars au 2 avril, la 19ème édition de Art Paris Art Fair accueille quelque 130 galeries d'art moderne et contemporain au Grand Palais.

Nous nous sommes entretenu avec Guillaume Piens, le commissaire général d’exposition depuis 2012. Il nous parle en avant-première de cette nouvelle édition et explique le choix du focus “l’Afrique à l’honneur”.

ARTSPER : Quelles sont les grandes nouveautés de cette édition 2017 ?

GUILLAUME PIENS : La sélection 2017 se distingue par une internationalisation accrue avec 52% de galeries étrangères venues de 29 pays (contre 22 en 2016), un recentrage vers l'art moderne, le lancement d'un prix L’art est vivant 2017, en partenariat avec The Fine Art Collective qui sera remis à l’un des artistes présentés sur le secteur Promesses. Et surtout un focus d'une ampleur exceptionnelle sur la création issue du continent africain porté également par de nombreux événement sur l'Afrique dans les institutions parisiennes au printemps.


ARTSPER : Pourquoi ce focus “l’Afrique à l’honneur” ?

GUILLAUME PIENS : Depuis quelques années, on sent une montée en puissance de la création artistique issue du continent africain. Les événements et d'expositions dédiés à l'art africain contemporain se multiplient. Il est temps de montrer en France des galeries et des artistes qui font la création artistique africaine d'aujourd'hui. Ce focus met en lumière une nouvelle génération d'artistes peu connue et issue d'une vingtaine de pays dont l'Ouganda, l'Angola, le Mozambique, l'Afrique du Sud ou le Zimbabwé. D'une manière plus générale, C'est tout Paris qui se met à l'heure africaine au moment d'Art Paris Art Fair. La Villette présente dans le cadre de son festival 100% Afriques la création contemporaine africaine sous toutes ses facettes et une exposition Afriques Capitales confiée à Simon Njami. Le musée de la Chasse et de la Nature consacre une exposition à l'artiste sud-africain Roger Ballen en collaboration avec Hans Lemmen tandis que le musée du Quai Branly Jacques Chirac explore L'Afrique des routes. Le Musée Dapper dédie ses cimaises à l'artiste sénégalais Soly Cissé tandis que la Galerie des Galerie propose avec l'exposition Le jour qui vient, conçue par Marie-Yemsi, une rencontre avec une toute nouvelle génération d'artistes africains en écho avec le focus de la foire.


ARTSPER : Comment s’est déroulée votre collaboration avec la commissaire d’exposition Marie-Ann Yemsi

GUILLAUME PIENS : Marie-Ann Yemsi est très engagée dans la promotion des artistes émergents du continent africain et des diasporas. Nous avons donc entrepris de nombreux voyages pour présenter une vision très ouverte de la richesse de la création africaine contemporaine qui va au-delà du continent.
Des choix se sont très vite dégagés comme répartir les galeries dans les différents secteurs de la foire et ne pas les regrouper au sein d'un "ghetto", proposer une sélection de vidéos intitulée "les territoires du corps, organiser une journée de rencontres à la Colonie qui réunira les acteurs et producteurs culturels engagés sur le terrain.


ARTSPER : Quels sont les exposants qu’il ne faut absolument pas manquer ? Quel parcours suggérez-vous ?

GUILLAUME PIENS : Outre les expositions monographiques de Mohau Modisakeng à la Whatiftheworld Gallery (qui représentera l'Afrique du Sud à la prochaine biennale de Venise), Billie Zangewa chez Afronova Gallery ou Mario Macilau chez Ed Cross Fine Art, on retrouvera les objets détournés de Romuald Hazoumé chez October Gallery, ou encore les installations poétiques du camerounais Bili Bidjocka sur le stand de Afriart Gallery /l'Agence à Paris.
Le secteur "Promesses" accueille de nombreuses enseignes pointues comme les londoniennes Tyburn Gallery ou Tiwani Contemporary (qui présente notamment les grandes oeuvres sur papier de Gareth Nyandoro), Cécile Fakhoury d'Abidjan, Art Twenty One de Lagos ou encore la galerie angolaise ELA-Espaço Art Luanda qui défend les artistes de l'Afrique lusophone.
En plus des galeries liées au focus, une dizaine d'enseignes occidentales ont choisi de montrer leurs artistes africains. Citons notamment le sénégalais Omar Ba à la Galerie Daniel Templon, le sud-africain Kendell Geers chez ADN Galeria ou encore les artistes de la galerie Magnin-A (Chéri Samba, Bodys Isek Kingelez...).


ARTSPER : Avec cette nouvelle édition, selon vous, quelles tendances se dégagent dans l’art contemporain ?

GUILLAUME PIENS : Question impossible, car l'éclectisme domine notre époque et que nous se sommes plus dans une vision progressiste de l'histoire de l'art.

Lire plus
Nos Garanties

Livraisons garantiespar des transporteurs spécialisés
En savoir plus

Paiements securisés par carte bleue, paypal ou virement bancaire
En savoir plus

Retours gratuitsjusqu'à 14 jours
En savoir plus

Prix négociés auprès de nos galeries
En savoir plus

Leurs Expériences

"Artsper réunit le meilleur des galeries d’art du monde entier. Je peux ainsi faire mon choix depuis chez moi en toute sérénité."

Sébastien Robineau - Avocat

"Les conseillers sur Artsper m’ont guidé dans mon choix et ont été très réactifs à mes questions et dans le suivi de ma commande."

Vincent Dubois - Gestionnaire de fonds

"Artsper, c'est le choix le plus diversifié et le plus large d'oeuvres contemporaines accessibles. Mon JonOne, acheté sur Artsper, est un émerveillement quotidien."

Hubert de Brichambaut - Dirigeant d'entreprise