{}

ALICE GOTHEIL ET LAURENCE BRUGUIÈRE

présentation

Alice Gotheil et Laurence Bruguière sont les deux jeunes directrices du Parcours Saint-Germain qui installe du 23 au 31 octobre des œuvres d’art contemporain produites spécifiquement pour les lieux emblématiques de Saint-Germain-des-Prés : une initiative lancée il y a 15 ans et qui a contribué à redonner un souffle artistique à Saint-Germain ! A l'occasion de leur prochaine édition sur le point de s'ouvrir, Artsper est allé les interroger sur leur projet et les surprises de cette année.

{Artsper} : Le Parcours Saint-Germain est né d’une volonté de redynamiser ce quartier si mythique de l’art à Paris : pourquoi ce projet vous tenait-il à cœur ?

{Alice Gotheil et Laurence Bruguière} : Le Parcours Saint-Germain a été crée il y a 15 ans par Anne-Pierre d’Albis dans le but de redonner un souffle culturel au quartier. Il y a 15 ans, les collaborations entre luxe et art contemporain étaient rares, voire inexistantes. Exposer de l’art contemporain dans des boutiques relevait du défi, c’était alors extrêmement innovant.
Aujourd’hui, le concept est toujours unique même s’il surprend moins, la frontière entre luxe et art contemporain étant beaucoup plus ténue.

{Artsper} : Quelles étaient les raisons du manque de dynamisme de Saint-Germain selon vous, qui compte pourtant parmi les galeries les plus prestigieuses de la capitale ?

{Alice Gotheil et Laurence Bruguière} : Il ne s’agit pas d’un manque de dynamisme. Le quartier de Saint-Germain était, est et restera un quartier vivant et attractif pour les visiteurs du monde entier ! Il y a 15 ans, lorsque les boutiques de luxe ont commencé à s’implanter à Saint-Germain-des-Prés, il a été décidé de créer un évènement culturel, mêlant ainsi ces boutiques à l’effervescence artistique du quartier.

{Artsper} : Le Parcours Saint-Germain se cantonne-t-il à quelques jours du mois d’octobre ? Que se passe-t-il le reste de l’année ?

{Alice Gotheil et Laurence Bruguière} : Le Parcours Saint-Germain est un évènement annuel qui dure une dizaine de jour. Avec une quarantaine de lieux pour chaque édition, c’est une manifestation qui demande un important travail en amont... Pour l’instant, le Parcours ne propose pas d’autres rendez-vous. Nous réfléchissons actuellement à développer d’autres formats, notamment un festival de film d’art en partenariat avec le Cinéma Etoile Saint-Germain.

{Artsper} : Le Parcours a-t-il une ligne artistique définie ? Voulez-vous faire passer un message artistique particulier ?

{Alice Gotheil et Laurence Bruguière} : Il nous semble qu’il serait réducteur de définir une ligne artistique précise... Nous nous attachons particulièrement à exposer des jeunes artistes, mais pas seulement...
Chaque année, nous définissons un thème avec notre comité d’honneur. Cette année, le thème est Poésie de la Matière. Alors que le poète s'exprime par les mots, en exploitant tant leur dimension signifiante que signifiée, l'artiste façonne la matière, réinventant les éléments du visible qui nous entourent pour en offrir une perception nouvelle. À chacun son outil donc, les mots au poète, la matière à l'artiste plasticien. Mots comme matière peuvent être utilisés pour leur qualité intrinsèque, leur charge poétique, sans ambition narrative. Le poète propose ainsi un voyage par les mots et leur sonorité et l'artiste explore les potentialités de la matière : fragilité, apparence, délicatesse...

{Artsper} : Comment se passent les collaborations des artistes avec les marques dans le cadre du Parcours ? L’artiste a-t-il carte blanche ou travaille-t-il dans un cadre ? Ces collaborations ont-elles des suites ?

{Alice Gotheil et Laurence Bruguière} : Les artistes sont invités à exposer dans les espaces des boutiques. Il ne s’agit pas réellement de collaboration car ils ne répondent pas à un brief. Dans la majeure partie des cas, les œuvres sont produites spécifiquement pour le lieu. Parfois, nous exposons des œuvres préexistantes.
Nous sélectionnons les dossiers d’artistes en amont en fonction de notre thème et en proposons 2 ou 3 à chaque marque participante. La décision finale du choix de l’artiste appartient aux marques étant donné que nous exposons dans leurs espaces.
Il est fréquent que les artistes et les marques continuent à travailler ensemble. Quand c’est le cas, nous sommes contentes de voir que nos propositions d’artistes correspondaient avec l’univers des marques !

{Artsper} : Aujourd’hui les pratiques du marché de l’art évoluent à toute vitesse, et la dématérialisation des ventes est un phénomène croissant : pensez-vous que cela soit une menace pour les galeries du quartier Saint-Germain ? Etes-vous favorable à des initiatives comme Artpser ?

{Alice Gotheil et Laurence Bruguière} : Le Parcours Saint-Germain n’est pas une initiative marchande (le but premier est l’exposition, pas la vente des pièces, même si souvent ces expositions débouchent sur des ventes). Aussi, nous ne pouvons pas parler pour les galeries. Cependant, nous ne pensons pas que la dématerialisation des ventes d’art soit une menace pour les galeries traditionnelles. Au contraire, les initiatives comme Artsper rendent l’art contemporain accessible au plus grand nombre et dynamise le marché selon nous.

Lire plus
Nos Garanties

Livraisons garantiespar des transporteurs spécialisés
En savoir plus

Paiements securisés par carte bleue, paypal ou virement bancaire
En savoir plus

Retours gratuitsjusqu'à 14 jours
En savoir plus

Prix négociés auprès de nos galeries
En savoir plus

Leurs Expériences

"Artsper réunit le meilleur des galeries d’art du monde entier. Je peux ainsi faire mon choix depuis chez moi en toute sérénité."

Sébastien Robineau - Avocat

"Les conseillers sur Artsper m’ont guidé dans mon choix et ont été très réactifs à mes questions et dans le suivi de ma commande."

Vincent Dubois - Gestionnaire de fonds

"Artsper, c'est le choix le plus diversifié et le plus large d'oeuvres contemporaines accessibles. Mon JonOne, acheté sur Artsper, est un émerveillement quotidien."

Hubert de Brichambaut - Dirigeant d'entreprise