Thinking of giving art for Christmas? Explore our Christmas gift guide

Adeline Grais-Cernea

Associate editor of Clique.tv

Adeline Grais-Cernea, rédactrice en chef adjointe de Clique.tv, est digne de devenir votre nouveau guide de l'internet. Ancienne étudiante en art, elle a lancé avec Mouloud Achour Clique en novembre dernier comme une alternative aux médias actuels. On y va pas pour se renseigner sur l'actualité, on y va pour faire des découvertes: artistiques, sociales, technologiques,... Nous en avons profité pour lui poser quelques questions sur ce rapport entre internet, la réalité et l'art.

{Artsper}: Vous avez lancé Clique en novembre et vous vous définissez non pas comme un média d’actualité mais comme un média du monde actuel ? Pouvez-vous nous en dire plus sur ce projet ?
{Adeline}: Ce qui nous intéresse, comme dirait Mouloud Achour, "ce sont les kiffs, pas les clicks". On se donne du mal pour sélectionner des news du monde entier qui ont quasiment toutes comme point commun de mettre en avant des gens, des idées, des projets positifs, bienveillants, étonnants qui nous émerveillent, nous donnent le sourire ou nous apportent un peu d'espoir. Le monde, la nature, les cerveaux, peuvent être tellement épatants, que ce soit artistiquement, technologiquement, scientifiquement, philosophiquement qu'il est impossible pour nous d'imaginer que les médias ne soient tous obnubilés que par le terrible, le catastrophique, le sensationnel. Notre sensationnel à nous, nous donne des ailes, nous fait rire, nous fait découvrir de nouvelles choses, de nouvelles musiques, de nouvelles inventions, des personnalités incroyables que ce soit à travers nos articles ou à travers les portraits documentaires qu'a créé Mouloud.

{Artsper}: Pensez-vous qu’Internet soit capable d’intéresser les personnes, de les réconcilier et de les pousser dans des lieux offlines ?
{Adeline}: Internet c'est un miroir magique qui permet de regarder ce qui se passe ailleurs, à n'importe quel moment. C'est une machine à voyager dans le temps. C'est Babel. C'est un transmetteur de pensée. C'est une baguette enchantée qui pousse à la création. En bref, c'est un pouvoir et même très certainement un petit pouvoir compte tenu de ce qui attend l'humanité en matière d'avancées technologiques. Ça ne change pas pour autant (pour l'instant) la condition humaine... on utilise tout ça depuis trop peu de temps et les générations actives ne se sont pas encore adaptées. On est toujours en phase d'expérimentation. On invente des applis, des réseaux sociaux, on transfert des informations... on teste. Cependant le cercle de la connaissance s'élargit. On veut en savoir plus car aujourd'hui on peut en savoir plus. On veut en voir davantage, parce qu'on peut en voir davantage. On "connait" plus de personnes dans le monde, on échange plus largement, plus facilement. Alors oui, c'est un outil qui permet de capter l'attention, de développer la curiosité, de donner envie, de choisir ses vacances en fonction des photos qui nous ont séduits dans Google. Globalement ça donne envie de se bouger et ceux qui restent le nez derrière leur écran, 100% passifs, feraient la même chose avec ou sans Internet. Au moins, avec, ils ont quelque chose d'autre à regarder que leur jardin.


{Artsper}: Quelle a été votre plus importante découverte artistique faite via Internet?
{Adeline}: Depuis une dizaine d'année, je ne pense pas me tromper en disant que de toutes mes découvertes artistiques, 50% se sont faites sur Internet. Invitation à des expos, photos partagées, articles écrits, ou lus. Ce sont des portes-ouvertes en continu. On peut voir une expo dehors, dans une galerie, mais découvrir vraiment l'artiste par la suite sur Internet. Regarder des interviews, des films. La toile n'a pas encore le statut d'un mur de galerie, mais elle l'obtiendra bientôt. Grace à Internet, ses sites et ses réseaux sociaux, j'ai pu découvrir, mais surtout suivre le travail d'une foule de jeunes artistes : Rosson Crow, Jonas Wood, Shin Muraymi, Sarah Corynen, des dizaines en fait.


{Artsper}: Comment définiriez vous votre rapport à l’art contemporain ?
{Adeline}: S'il a été très important pour moi à l'époque où j'étais étudiante en Art, il l'est moins ces dernières années. Ça m'intéresse moins, disons. Je n'achète plus de magazines spécialisés, je vais voir moins d'expos. C'est sans doute une phase. Il n'empêche que lorsque qu'une image qui traine sur Internet capte mon intention et me plaît, je l'enregistre immédiatement sur mon ordinateur ou mon téléphone. Collection des temps modernes. Quand j'ai un peu d'argent, je peux acheter des dessins, ou des photos, même des objets. C'est presque plus jouissif aujourd'hui pour moi.


{Artsper}: L’exposition qui vous a le plus touché dernièrement ?
{Adeline}: J'attends d'une exposition qu'elle me donne envie de rentrer chez moi et de faire de la peinture. C'est con, mais c'est pareil pour un livre ou un film... Que ça me donne envie. Dernièrement pour Clique.tv, j'ai été visiter l'atelier de l'artiste peintre Kosta Kulundzic. J'adore son travail et j'ai été très heureuse de voir ses pièces pour la première fois "en vrai". Dans l'ambiance d'un studio de travail. Les odeurs. La lumière. L'amas d'oeuvres et d'outils. Les artistes devraient faire visiter leurs ateliers plutôt que d'exposer dans des galeries, c'est beaucoup plus enchanteur, et ça donne envie.


{Artsper}: L’artiste toutes disciplines confondues avec lequel vous aimeriez passer 15 minutes ?
{Adeline}: David Hockney, mais uniquement dans sa maison en Californie, qu'il me fasse faire le tour du propriétaire en buvant une limonade.

Read more
Share this interview

Tof Vanmarque, Défleuraison, Painting

Tof Vanmarque

Défleuraison, 2012
36.2 x 28.7 x 1.6 inch
Painting

$2,949

In time for Christmas
Jean  Dessirier, Jeune fille au coq, Sculpture

Jean Dessirier

Jeune fille au coq, 2012
23.6 x 9.8 x 7.1 inch
Sculpture

Sold out

Petros Chrisostomou, Wasted Youth (25 Ashbourne Ave), Photography

Petros Chrisostomou

Wasted Youth (25 Ashbourne Ave), 2008
39.4 x 31.5 x 2 inch
Photography

$5,308

Petros Chrisostomou, Untitled (Studio, Jackson Avenue), Photography

Petros Chrisostomou

Untitled (Studio, Jackson Avenue), 2013
13.8 x 10.6 inch
Photography

$1,769

Pierre Boncompain, Primevères sur le Kilim, Print

Pierre Boncompain

Primevères sur le Kilim, 1990
35.4 x 29.5 x 0.4 inch
Print

$708

Pierre Boncompain, Fruits d'été, Print

Pierre Boncompain

Fruits d'été, 1990
40.2 x 45.7 x 0.4 inch
Print

$708

Hormoz, Diable by Hormoz, Photography

Hormoz

Diable by Hormoz, 2014
19.7 x 23.6 inch
Photography

$944

Pierre Boncompain, 3 Bouquets, Print

Pierre Boncompain

3 Bouquets, 1990
48.8 x 39.4 x 0.8 inch
Print

$708

In time for Christmas
Jean  Dessirier, Chouette Blanche, Sculpture

Jean Dessirier

Chouette Blanche, 2012
9.1 x 3.9 x 2.8 inch
Sculpture

Sold out

Hormoz, Apparition by Hormoz, Photography

Hormoz

Apparition by Hormoz, 2009
23.6 x 19.7 inch
Photography

$944