Vous souhaitez offrir une oeuvre d'art ? Découvrez notre carte cadeau

Ignacia Mesa

Ignacia Mesa

Né(e) en: 1981

Chili

Biographie
Ignacia Mesa est née au Chili en 1981. Elle est diplômée d’un Master d’art à Londres et à Santiago du Chili où elle vit. Elle pratique la gravure et la photographie. Ignacia prend pour base ses travaux photographiques pour réaliser ses gravures à l’eau forte et à l’aquatinte, procédé totalement distinct de la photogravure. La technique de l’aquatinte, particulièrement exigeante et pointue, permet d’obtenir des aplats ou zones chromatiques, contrairement au dessin qui est obtenu en parallèle grâce à la technique de l’eau forte. On saupoudre la plaque de fines particules de résine colophane que l’on chauffe ensuite afin de la faire fondre et adhérer. Cette fine poussière forme une trame de réseau de petits grains autour desquels l’acide pourra venir mordre le métal de manière homogène. Le travail consiste ensuite à protéger les parties de la plaque qui doivent rester blanches en les recouvrant au pinceau d’un vernis résistant à l’acide. On plonge ensuite la plaque dans un bain d’acide et l’on obtient alors deux zones chromatiques : celle qui n’aura pas été mordue grâce au vernis protecteur restera blanche à l’impression. Ce procédé est reproduit à plusieurs reprises selon la volonté de l’artiste qui vient recouvrir les zones ayant déjà été mordues par l’acide, créant ainsi un éventail de gris. L’encre s’insère entre les grains dans les parties creusées par l’acide et l’on obtient ainsi des nuances de gris régulières et maîtrisées lors de l’impression. Ignacia Mesa obtient entre 8 et 10 zones tonales différentes en trempant successivement sa plaque dans l’acide, recouvrant à chaque fois de vernis les zones qu’elle souhaite laisser plus claires. Plus une zone aura été trempée dans l’acide, plus la morsure sur le métal sera profonde et gardera d’avantage d’encre. Les zones ayant été les plus protégées par le vernis ne garderont que peu d’encre, donnant ainsi ce dégradé d’aplats que l’artiste met en valeur pour accentuer le rendu photographique tout en clair-obscur de ses gravures. Les photographies dont sont issues les gravures de la série Ventanas ont été réalisées dans le quartier de Santa Rosa, l’une des grandes artères qui mènent aux quartiers du sud de Santiago du Chili. De nombreux bâtiments en ruine y ont été détruits entre 2007 et 2008. A travers les façades d’immeubles, les bâtiments en ruine, les cours intérieures ou encore les grandes fenêtres, elle questionne notre rapport à la ville et met en valeur des éléments d’architecture qui soulignent les limites ambiguës entre les espaces intérieurs impénétrables pour le simple passant et l’espace extérieur visible par tous. Le traitement en noir et blanc de ces fragments en fait ressortir toute la beauté romantique. Vidées de toute présence humaine, les grandes fenêtres et les façades d’immeubles desquamées jouent de l’agencement des volumes géométriques, des clair-obscurs et du rendu des différentes surfaces.
Lire plus
    Tags
  • Artiste Chiliens

Partager cet artiste

Aucune œuvre disponible de Ignacia Mesa

Nous sommes désolés mais il n'y a actuellement plus d'oeuvre de disponible de Ignacia Mesa.
Soyez averti par e-mail de la mise en ligne de nouvelles oeuvres en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Ignacia Mesa n'a pas d'exposition.

Nous sommes désolés mais l'artiste n'a actuellement pas d’exposition à proposer.
Suivez Ignacia Mesa afin de recevoir une notification dès que des expositions sont ajoutées.