Vous souhaitez offrir une oeuvre d'art ? Découvrez notre carte cadeau

Sabine Darrigan

Né(e) en: 1924

France

Biographie
Sabine Darrigan est née dans les Landes en 1924, dernière d’une fratrie de cinq enfants. Elle perdra sa mère à 5 ans et son père à l’âge de 14 ans. Sa petite enfance s’écoule entre Paris et les Landes jusqu’aux années 1930 où son père s’installe à Alger. Retours successifs chez ses grands-parents entrecoupés de saisons à Vittel. Au décès de son père, Sabine Darrigan est recueillie à Varsovie par son oncle diplomate : l’année de ses quinze ans, très riche en souvenirs, est malheureusement interrompue par la déclaration de guerre de 1939. Retour précipité à Paris, études secondaires à la Tour. Sabine Darrigan ne passe pas son bac et prépare le Monitorat d’enseignement ménager à Chartres chez les Religieuses de St Paul jusqu’à ses 21 ans. Elle exerce alors dans un cours privé à Compiègne pendant cinq ans. Elle crée un cours où ses élèves apprennent à fabriquer des marionnettes. En 1950, Sabine Darrigan décide de vivre sa vie, part au Danemark et rencontre, par des circonstances inattendues la reine Frederika qui lui demande de donner des leçons de français à la princesse Margaret. En parallèle, elle donne des cours du soir à l’Ecole Berlitz. Autorisée par la Reine, Sabine Darrigan suit une formation de modéliste dans les ateliers de Vangh, le Dior du Copenhague de l’époque. Le hasard lui fait rencontrer Fru Anderson qui lui demande de créer sa collection de chapeaux. Sabine Darrigan accepte. Par miracle, les chapeaux créés dans le vif se vendent. Un an après Sabine Darrigan rentre à Paris et s’installe sous les toits pour créer ses propres modèles au 3 rue de la Renaissance, au pied de Jean Barthé. Elle crée des modèles pour des « dîners de tête » et fait, en parallèle, les étalages de Rose de Picardie, Avenue George V, où elle dépose ses masques. Sabine Darrigan est remarquée par Denise Leblond, journaliste à Marie-France qui lui consacre un article et lui commandes 3 créations originales. Puis Sabine Darrigan confie des masques à Dominique Baumelle pour une vitrine Hermès à Noel en 1955. En 1956, elle rencontre le poète Gérard Mourgue qui la fait exposer aux côtés de Jean Cocteau à la Galerie de l’Opéra en 1957. Depuis 1989, Sabine Darrigan ne cesse de créer tout en participant, par intervalles, à plusieurs expositions.
Lire plus
    Tags
  • Sculpture

  • Sculpture Textile

  • Artiste Français

Partager cet artiste

Sabine Darrigan, Le tabernacle, Sculpture

Sabine Darrigan

Le tabernacle, 1995
32.3 x 16.5 x 11 inch
Sculpture

6 130 $

Sabine Darrigan, La chinoise, Sculpture

Sabine Darrigan

La chinoise, 1990
22 x 9.4 x 9.8 inch
Sculpture

4 291 $

Sabine Darrigan, Le moine, Sculpture

Sabine Darrigan

Le moine, 1990
53.9 x 7.1 x 5.9 inch
Sculpture

Vendu

Peu d'œuvres disponibles de l'artiste

Ces oeuvres sont les dernières disponibles de Sabine Darrigan.
Soyez averti par e-mail de la mise en ligne de nouvelles oeuvres en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Outsider Art - Ody Saban, Geneviève Seillé, Sabine Darrigan

Galerie Claire Corcia

Outsider Art - Ody Saban, Geneviève Seillé, Sabine Darrigan
Du 1 juin Au 12 juillet 2017