• € (EUR)
  • Besoin d'aide

Jürg Kreienbühl

Zèbres, 1984

Edition : lithographie 43.5 x 56.6 cm

600 €

Ajouter à ma wishlist
LOADING NOT DISPLAYED BLUR TEXT
Second NOT DISPLAYED BLUR TEXT

Essayez gratuitement l’œuvre chez vous pendant 14 jours

Une question? Contactez nos experts
Imaginez-la chez vous
Jürg Kreienbühl, Zèbres

À propos de l'œuvre

Œuvre vendue en parfait état

En 1981, Jürg Kreienbühl accepta l’invitation d’un ami peintre de visiter la Galerie de Zoologie du Jardin des Plantes. C’était, depuis 1965, un lieu fermé au public à cause de son état de délabrement, au grand désespoir des chercheurs du Muséum. Voici le récit qu’en fit Kreienbühl, en pénétrant dans la grande galerie : « Ce que je vis alors dépassait tout ce que j’avais imaginé auparavant. Ce fut un choc immédiat, brutal, balayant d’un seul coup tous les projets des mois à venir. La vision de ce hall, immense comme une gare, me laissa cloué sur place. De la pénombre émergeaient un éléphant d’Afrique aux oreilles dressées, un groupe de girafes aux cous graillement courbés et de gigantesques squelettes de baleine. Dans une légère brume bleutée on devinait des troupeaux de zèbres, de buffles et de fauves à l’affût. L’émotion me submergeait, se changea en frisson et en sueur. Mon cœur battait plus vite, mes oreilles bourdonnaient et je me souvenais des mots de Courbet : « Je suis ému. » Kreienbühl passa quatre années dans cette arche de Noé échouée jusqu’à la décision de déménager les collections dans un souterrain, baptisé « Zoothèque », mettant un terme aux travaux de l’artiste. En mai 1985, le Muséum d’Histoire Naturelle de Paris organisa un exposition de ces œuvres, intitulée « Hommage à la galerie de Zoologie » Bibliographie : Référencé sous le numéro L116 du catalogue raisonné de Jürg Kreienbühl : "Jürg Kreienbühl - catalogue raisonné de l'oeuvre gravé et lithographié 1952-1997", Musée du dessin et de l'estampe originale, Gravelines, 1998.
Lire plus
À propos du vendeur
Jean-Marie Oger • Paris, France

Vendeur Artsper depuis 2015

Le badge Top Seller Top Seller

Vendeur certifié

Technique
Edition: lithographie
Dimensions cm inch
43.5 x 56.6 cm
Encadrement
Non encadrée
Tirage
Œuvre numérotée et limitée à 25 exemplaires
1 exemplaire disponible
Authentification
Œuvre vendue avec facture de la galerie et certificat d’authenticité
Signature
Oeuvre signée à la main
Couleurs

noir

Tags

Zèbres

Thèmes

Animaux

Figuratif

Livraison dans le monde entier

L'œuvre est disponible en retrait en galerie à Paris, France ou peut être livrée à l'adresse de votre choix sous 1 à 2 semaines après validation de votre commande. L'œuvre est assurée pendant le transport, il n'y a donc aucun risque pour vous.
Provenance de l’œuvre: France En savoir plus sur la livraison

Retour gratuit

Les frais de retours sont gratuits et nous vous remboursons intégralement. En savoir plus sur les retours gratuits

Paiement et Garantie

Vous pouvez régler par carte bancaire, Paypal ou virement uniquement en Euros. Sachez que nous prenons les fraudes et le respect de vos informations confidentielles très au sérieux, c'est pourquoi tous les paiements sont sujets à une validation 3D Secure. En savoir plus sur le paiement
Artsper travaille uniquement avec des galeries professionnelles et vous garantit l'authenticité et la provenance des œuvres. En savoir plus sur la garantie Artsper
Découvrez les œuvres en édition de Jürg Kreienbühl
Jürg Kreienbühl

Jürg Kreienbühl

Suisse • Né(e) en: 1932

Artistes Peintres

Artistes Éditions

Artistes Suisses

Jürg Kreienbühl est un peintre suisse, né à Bâle en 1932 et mort à Cormeilles-en-Parisis en 2007.

Après une formation de peintre en bâtiment, il part en France grâce à l'obtention d'une bourse et peint en banlieue parisienne des décharges et des cimetières. Il finit par s'installer en plein cœur du bidonville de Bezons dans un vieil autobus sans roues. Là, dans des conditions extrêmement difficiles, il fait le portrait de cette cour des miracles, constituée de ses amis et modèles, les immigrés et les gitans. Quatre ans plus tard, il se fixe définitivement près d'Argenteuil et s'achète un "atelier-roulotte" pour continuer de peindre sur le motif des marginaux, prostituées, clochards et infirmes des terrains vagues et des bidonvilles des alentours.

A partir des années 70, Jürg Kreienbühl reprend la pratique de la gravure et de la lithographie. Sa production importante et ininterrompue accompagnera, en plus de ses portraits et natures mortes, tous les sujets développés dans les années suivantes : une ancienne manufacture de saints d'églises invendus (1975), la pollution et le paquebot "France" au "quai de l'oubli" au Havre (1978-1979), le cimetière de Neuilly-sur-Seine et le chantier de La Défense (1980), les trésors abandonnés de la galerie de Zoologie - alors fermée - du Jardin des Plantes de Paris (1982-1985), la centrale nucléaire de Gravelines et le port de Dunkerque (1995-1997) et les sujets suisses dans les années 1990 (la brasserie Warteck, Hommage à Bâle, le jardin enchanté de l'artiste Bernhard Luginbühl, paysages de montagnes).

Exprimée à ses débuts dans une veine expressionniste, sa fascination pour la pourriture et la destruction a trouvé sa forme définitive dans un réalisme objectif, documentant un état des lieux sans concession des bouleversements socio-économiques et écologiques de la seconde moitié du 20ème siècle. Avec l'exactitude et l'acuité hallucinante d'un scientifique, Jürg Kreienbühl s'est fait le peintre désillusionné des vieilles croyances, des banlieues et des mondes condamnés, des exclus et des ravages de l'urbanisation et de l'industrialisation.

De son vivant, il a été exposé et collectionné par d'importantes institutions publiques et privées (Kunstmuseum Basel, Aargauer Kunsthaus, FRAC Ile-de-France, UBS AG collection, Migros Museum…). Après sa mort, son oeuvre est progressivement redécouverte et réévaluée. Elle vient tout récemment d'entrer dans les collections du Centre Pompidou et du Musée des Beaux-Arts de Rennes.

Lire plus
Autres œuvres de Jean-Marie Oger