Marty de Montereau

Collectioneur d'art contemporain

Marty de Montereau est l'un des collectionneurs français sur lesquels il faut compter. Formé aux Arts Déco, il est ensuite parti s'essayer au graphisme et à la mode pour enfin revenir à ce qui lui plaît le plus: l'art contemporain. Il a d'abord créé l'association Be My Guest Production, qui lui permet d'organiser des expositions et autres événements liés à l'art contemporain et il est maintenant le président de l'Association des Anciens élèves des Arts Déco. Artsper a voulu en savoir plus sur ce collectionneur chevronné et sur ses récents coups de coeur. Rencontre.

{Artsper}: Quelle est votre relation à l’art ? Comment avez-vous commencé à vous y intéresser ?
Marty: Je n’ai pas beaucoup de mérite ayant fait des études artistiques.J’ai dès le lycée inclus l’art dans ma scolarité avec un BAC option publicité. Sous l’impulsion de mes parents j’avais initié une collection de timbres, de flammes et de pièces. Se sont ensuite succédées d’autres collections dont les monnaies africaines, les montres et les carrés Hermès liées à mon histoire personnelle et familiale. Ma collection d’art devint officielle en 1992 par l’achat de ma première œuvre, une pièce d’Olivier Charpentier (Prodromus - Paris).

{A}: Y a t’il un profil du collectionneur ?
M: Je ne pense pas qu’il y ait de profil type.Il y a des passionnés c’est certain mais chacun a sa propre approche. C’est également une question de démarche personnelle et de moyens.

{A}: Pouvez-vous nous décrire un objet de votre collection qui vous tient particulièrement à cœur ? Avec lequel vous entretenez une relation particulière ?
M: Ma pièce préférée est une photo d’Andy Warhol représentant Grace Jones dont le corps est couvert de motifs peints par Keith Haring.Cela me ramène directement à ma jeunesse et mes premiers boulots au Palace.
Et cette période des années 80, mes trentes glorieuses, qui virent la naissance de la House et la Techno, les clubs comme les Bains-Douche, le cinéma d’Almodovar, l’arrivée de Canal+, Isabelle Adjani dans Subway, les radio libres… Une époque faste tragiquement interrompue comme la vie de ses icônes qu’étaient Keith Haring, Basquiat, Klaus Nomie, Rock Hudson et Freddy Mercury…

{A}: Par quels biais achetez-vous aujourd’hui vos objets d’art ?
M: Mes diverses collections n’ont pas les mêmes sources. J’étudie toutes les pistes, en galerie, directement auprès des artistes, en salles de vente ou en ligne sur des sites spécialisés ou de particulier à particulier, dans les brocantes.

{A}: Que pensez-vous du concept d’Artsper de vendre des œuvres d’art en ligne ?
M: J’apprécie le concept, j’y adhère pleinement ! J’aime surfer sur ces sites, j’en consulte beaucoup. Les formules ne sont pas toutes identiques, de même pour les offres.

{A}: Pour de jeunes amateurs d’art, pensez-vous qu’internet puisse faciliter la démarche de collectionner ?
M: C’est un des avantages d’internet que d’avoir accès à beaucoup d’informations. Certaines personnes sont aussi impressionnées de pousser la porte d’une galerie. Il faut toutefois avoir un peu d’expérience pour appréhender la réalité des pièces proposées.

{A}: Quel conseil donneriez-vous pour débuter une collection d’œuvres d’art ?
M: La question est un peu faussée car je pense que beaucoup de collectionneur commence une collection sans le savoir. Ce n’est pas un acte revendiqué. « Tiens ce matin si je commençais une collection ». C’est souvent l’accumulation qui engendre la collection. Tout le monde a chez soi un souvenir ramené de l’étranger, un objet chiné sur une brocante, une vieille photo trouvée dans un vide grenier. C’est quand on porte un intérêt spécifique à ces objets et que l’on veut les associer à d’autres que naît la collection. C’est très lié à l’intime. Qu’est ce qui fait qu’une œuvre vous touche ? La qualité de réalisation ne suffit pas toujours. Ce doit être spontané dans tout les cas.

{A}: Vous collectionnez toute forme d’art contemporain. Quel avenir selon vous pour l’art contemporain français ?
M: Nous avons beaucoup de chance en France car les écoles, les enseignements, les lieux de monstrations sont nombreux. La proposition artistique est immense.
Partout en France des galeries, des associations, des lieux et des collectionneurs œuvrent à la promotion de la création française et des artistes. On les retrouve sur les foires internationales, dans de grandes galeries étrangères, autours d’événements mondiaux. C’est très excitant. Surtout quand les institutions jouent le jeu et programment ces artistes, qui ne sont pas toujours français d’ailleurs. Mais qui développent leur art sur notre territoire.

{A}: Votre artiste coup de cœur du moment ?
M: Justement deux artistes étrangers, à peine trentenaire, dont la carrière explose grâce au soutien des amateurs français et de leur galerie parisienne, Ivan Argote et Oliver Beer. Deux artistes qui exploitent un large éventail de techniques pour exprimer leur sensibilité. L’un, Ivan, tout en sarcasme avec la vision transgressive d’un teenager facétieux propose des œuvres très critiques pour notre société contemporaine. L’autre, Oliver, tout en poésie, utilise la physique pour donner corps à son univers où l’alchimie tient lieu de révélateur à ses idées. Deux univers complètement opposés dans lesquels je me suis laissé tomber.

Lire plus
Partager cette interview

Dominique Clerc, Bluesy 02, Photographie

Dominique Clerc

Bluesy 02, 2006
60 x 90 x 2 cm
Photographie

1 400 €

Olivier Devignaud, Grease 04, Dessin

Olivier Devignaud

Grease 04, 2014
30 x 40 cm
Dessin

300 €

Li Lihong, Mickey, Sculpture

Li Lihong

Mickey, 2013
20 x 24 x 15 cm
Sculpture

600 €

Li Lihong, Mickey China SIlver Argent, Sculpture

Li Lihong

Mickey China SIlver Argent, 2013
20 x 24 x 15 cm
Sculpture

600 €

Jean-Pierre Nadau, Les petites filles étroites aiment le poisson le poisson du grand large, Dessin

Jean-Pierre Nadau

Les petites filles étroites aiment le poisson le poisson du grand large, 2014
75 x 43 x 1 cm
Dessin

1 000 €

Li Wei, 29 Levels of Freedom, Photographie

Li Wei

29 Levels of Freedom, 2003
100 x 100 x 2 cm
Photographie

8 000 €

Patrick Cornillet, Jetée 2, Peinture

Patrick Cornillet

Jetée 2, 2013
99 x 140 x 5 cm
Peinture

5 900 €

Bruno Gadenne, Grotte, Peinture

Bruno Gadenne

Grotte, 2014
120 x 150 x 2 cm
Peinture

2 800 €

Dominique Clerc, Rivieras 03, Photographie

Dominique Clerc

Rivieras 03, 2007
60 x 90 x 2 cm
Photographie

1 400 €

Jean-Georges Inca, La Toile inachevée , Peinture

Jean-Georges Inca

La Toile inachevée , 2000
146 x 114 x 5 cm
Peinture

12 000 €

Bruno Gadenne

France

Olivier Devignaud

France

Jean-Georges Inca

France

Dominique Clerc

France

Patrick Cornillet

France

Jean-Pierre Nadau

France

Li Wei

Chine

Li Lihong

Chine