FRIEDHELM HÜTTE

Directeur de la collection d'art de la Deutsche Bank

Friedhelm Hütte dirige la collection d'art privée de Deutsche Bank -la plus vaste collection privée au monde-, l'un des principaux sponsors de Frieze London chaque année.
Artsper est allé interroger cette pointure du monde de l'entreprise sur les relations du secteur privé avec l'art contemporain.

Artsper: M. Hütte, vous êtes à la tête d’une des collections privée d’entreprise les plus prestigieuses au monde, comment en êtes-vous arrivé là ?
Friedhelm Hütte: Nous avons commencés cette collection il y a 35 ans. Nous avons décidés de nous concentrer sur l’art contemporain, c’est-à-dire l’art datant d’après 1945, et plus spécifiquement les œuvres sur papier (dessins et photographies). Pourquoi l’art contemporain ? En tant que banque mondiale, nous voulions nous impliquer dans les communautés avec lesquelles nous travaillons et vivons. Nous avons été des acteurs de sociétés depuis un grand nombre d’années maintenant. Par exemple : déjà en 1872, nous avions ouvert un bureau à Shanghai.
Nos clients attendent de nous que nous soyons innovants et à la pointe du changement, des valeurs que véhiculent précisément l’art contemporain : cela apporte un vent de nouveauté et d’ouverture d’esprit dans nos bureaux. Notre banque est présente sur cinq continents, et nous avons des œuvres d’artistes des cinq continents, ainsi, notre collection reflète parfaitement notre philosophie.

Artsper: Pouvez-nous dire comment cela fonctionne, qu’achetez-vous? Qui décide ? Selon quel calendrier ?
Friedhelm Hütte: Notre équipe est internationale. Nous suivons l’actualité artistique et participons aux événements artistiques internationaux. Nous avons une liste interne des artistes que nous trouvons intéressants. Par ailleurs nous travaillons avec des experts en externe tels que Okwui Enwezor, le dernier commissaire de la Biennale de Venise, ou encore Victoria Northoorn. Pour ce qui est des acquisitions, mon équipe soumet des propositions et c’est un comité composé de plusieurs dirigeants de la banque qui prend la décision finale.

Artsper: Comment exposez-vous une collection aussi vaste?
Friedhelm Hütte: L’un des principes de notre collection est de rendre l’art accessible à nos employés et aux personnes qui viennent dans nos bureaux. Environs 95% de notre collection est exposée de manière permanente. Dans nos bureaux de Londres, nous avons presque 4000 œuvres exposées ; environ 7000 œuvres sur papier d’artistes de renom international aux Etats-Unis, et environ 1800 œuvres de cent artistes internationaux rien qu’à la Deutsche Bank Tower de Francfort. En plus de cela, nous organisons des expositions à partir de notre collection dans de nombreux musées partout sur la planète. En ce moment, l’exposition intitulée « Time Present » voyage en Asie – après être passée par Singapour et Mumbai, elle est maintenant à Tokyo. Nous prêtons également des œuvres à des musées à l’occasion d’expositions temporaires. Par ailleurs, nous présentons quatre expositions annuelles au Deutsche Bank KunstHalle de Berlin organisées par des commissaires d’exposition invités.

Artsper: Est-ce que faire partie de votre collection change la carrière d’un artiste?
Friedhelm Hütte: Notre programme “Artist of the Year”, qui inclut des acquisitions de notre collection, est un tremplin pour les artistes choisis. En commençant par notre exposition au KunstHalle de Berlin, ses oeuvres voyagent ensuite dans plusieurs institutions internationales. A travers ces expositions, et divers publications, l’artiste acquiert une grande visibilité dans le monde de l’art, ce qui propulse sa carrière. Nous sommes très contents que ce prix attire aujourd’hui des artistes internationaux d’une grande variété et originalité, tels que Wangechi Mutu,Yto Barrada, Imran Qureshi ou encore Koki Tanaka.

Artsper: La Deutsch Bank est un des principaux sponsors de Frieze Art Fair, pouvez-vous nous parler de la stratégie derrière ce sponsoring? Qu’est-ce que cela apporte à votre banque en termes d’image ?
Friedhelm Hütte: Notre long partenariat avec Frieze fait partie de notre engagement en faveur de la démocratisation de l’art. Bien sûr, Frieze est également la plateforme idéale pour agrandir notre réseau dans le monde de l’art. C’est également l’occasion de repérer de nouveaux talents.

Artsper: Que recommandez-vous dans la programmation de Frieze London cette année?
Friedhelm Hütte: Comme tous les ans, je vais essayer de ne pas manquer “Frieze Projects” et “Frieze Live”, où sont exposées des performances d’artiste. On y fait de vraies découvertes. J’aime aussi beaucoup l’effort de médiation que Frieze est en train de faire. Je suis content que nous soutenions le « Family guide » qui a pour but de rendre l’art accessible aux enfants.

Artsper: Exposez-vous des pièces de votre collection ou de Basim Magdy, votre artiste de l’année, pendant Frieze London?
Friedhelm Hütte: L’un des plus grands challenges politiques, économiques et socials de l’Europe actuellement est l’immigration. Lors de notre exposition « Beyond the Front Page », qui sera installée dans notre salon privé pendant de la foire, nous mettons en avant le flux d’idées et créativité qui circule entre les artistes de part et d’autre de la Méditerranée. Il y aura des œuvres de Basim Magdy, qui seront montrées lors de sa première exposition solo au Deutsche Bank KunstHalle au printemps prochain.

Artsper: Faire entrer l’art dans les bureaux est une manière de le démocratiser. Artsper veut rendre le monde de l’art plus transparent et moins intimidant. Que pensez-vous de notre concept?
Friedhelm Hütte: Nous sommes convaincus que les plateformes digitales sont des initiatives extraordinaires surtout dans le domaine de l’art contemporain. Nous publions nous même un magazine d’art en ligne depuis 2002 : ArtMag.

Lire plus
Partager cette interview

Valerio Adami, Femme et chien, Edition

Valerio Adami

Femme et chien, 2013
90 x 70 cm
Edition

900 €

Christo, Musée Wurth, Dessin

Christo

Musée Wurth, 1995
67 x 77 cm
Dessin

4 500 €

François Morellet, Systèmes, hasard et téléphone , Edition

François Morellet

Systèmes, hasard et téléphone , 1997
90 x 100 cm
Edition

4 500 €

Tracey Emin, Sitting With You, Edition

Tracey Emin

Sitting With You, 2013
30 x 23 cm
Edition

2 800 €

Robert Combas, Loup Garou, Edition

Robert Combas

Loup Garou, 2002
68 x 48 cm
Edition

Vendu

Pierre Alechinsky, Homère est morte, Edition

Pierre Alechinsky

Homère est morte, 2014
20 x 13 cm
Edition

Vendu

François Morellet, 3 simples trames, Edition

François Morellet

3 simples trames, 1959
62 x 62 cm
Edition

1 500 €

François Morellet, 2 trames de tirets-négatif, Edition

François Morellet

2 trames de tirets-négatif, 1960
62 x 62 cm
Edition

1 500 €

Carlos Cruz-Diez, Composition pour les JO, Edition

Carlos Cruz-Diez

Composition pour les JO, 1992
63 x 90 cm
Edition

1 500 €

François Morellet, Pi Coloré, Edition

François Morellet

Pi Coloré, 2001
40 x 120 x 2 cm
Edition

Vendu

Pierre Alechinsky, Portrait aux 3 crayons, Edition

Pierre Alechinsky

Portrait aux 3 crayons, 2014
21 x 13 cm
Edition

300 €

Christo, Wrapped Barcelona fontain, Dessin

Christo

Wrapped Barcelona fontain, 2009
56 x 71 cm
Dessin

4 500 €

Christo, Wrapped woman, Dessin

Christo

Wrapped woman, 2009
56 x 71 x 5 cm
Dessin

4 500 €

Dieter Mammel, Finally sun 1, Peinture

Dieter Mammel

Finally sun 1, 2013
100 x 70 cm
Peinture

4 200 €

Dieter Mammel, Smoke, Peinture

Dieter Mammel

Smoke, 2013
60 x 40 cm
Peinture

2 400 €

Dieter Mammel, Water, Peinture

Dieter Mammel

Water, 2011
40 x 60 cm
Peinture

2 400 €

Pierre Alechinsky

Belgique

Christo

Etats-Unis

Dieter Mammel

Allemagne

Tracey Emin

Angleterre

François Morellet

France

Carlos Cruz-Diez

France

Valerio Adami

Italie

Robert Combas

France