{}

Annuschka Leung

présentation

Annuschka Leung est une jeune femme brillante et ça se sent. Le co-directeur de la foire Off Course Brussels s'en est vite rendu compte et c'est ainsi qu'elle a intégré l'aventure. Depuis, la foire Off de Bruxelles est passée de 900 à 5600 mcarrés et s'est définitivement inscrite dans le paysage culturel bruxellois! Nous avons profité de notre partenariat avec la foire qui aura lieu de 24 au 26 avril prochain pour lui poser quelques questions. Entretien.

{ARTSPER} Comment avez-vous commencé votre carrière artistique, et qu’est-ce qui vous a amené à travailler pour la foire Off de Bruxelles ?

{ANNUSCHKA LEUNG} J’ai débuté en 2004 dans le milieu des arts vivants au côté d’une compagnie de danse contemporaine et de performance liée à l’art numérique. Ils avaient besoin de quelqu’un pour la coordination de leurs projets, ce qui allait en adéquation avec mes propres études et précédentes expériences. Quelques années après, je travaillais pour des galeries d’art étrangères installées à Bruxelles, dont notamment Roots Contemporary qui présentait essentiellement des artistes chinois, russes et africains.
Par la suite j’ai été contacté par Harlan Levey Projects, curateur et critique d’art américain qui avait besoin d’un support logistique et communicationnel pour sa galerie à Bruxelles.

En 2013, Antonio Nardone, fondateur et directeur de la foire appelée encore la OFF, m’a approchée en me demandant de rejoindre la direction à l’occasion de sa seconde édition.
J’ai pris cette expérience comme un défi. La désormais OFF COURSE était, et reste encore, une toute jeune foire quand je suis arrivée dans l’équipe. Beaucoup de choses restaient à faire. Il y avait bien sûr une première édition mais elle avait eu lieu à la Bourse de Bruxelles et pas encore dans le bel écrin de Tour et Taxis, mais quand on passe de 900 m2 à la 1re année à 5600 m2 l’année suivante, tout est à redéfinir et il fallait éviter de vouloir remplir à tout prix cet espace. Alors vous pouvez imaginer l’immense tâche qui nous attendait. D’autant plus que je tenais à privilégier la qualité à la quantité. On pourrait sans aucune difficulté accueillir 80 galeries mais encore faut-il qu’elles soient de qualité. Quitte à se retrouver avec moins de participants au final.


{ARTSPER} Pouvez-vous nous parler de la genèse de la « Off », créée en parallèle de Art Brussels ? En quoi vous différenciez-vous de la foire « officielle » ?

{ANNUSCHKA LEUNG} Notre foire se présente avec un désir de complémentarité, bien loin de tout sentiment de concurrence. Elle se présente comme une extension à la foire « in », venant ainsi renforcer l’effervescence artistique qui prend possession de Bruxelles pendant toute cette semaine.
Bien sûr, comme chaque foire d’art contemporain, nous ouvrons notre événement aux galeries d’art venant du monde entier, qu’elles soient jeunes ou établies. C’est aussi pour nous une opportunité de donner à des galeries la possibilité de pouvoir montrer leurs artistes, et qui n’ont pas l’occasion, du moins pour l’instant, de le faire sur des grosses foires d’art (que ce soit pour des raisons financières ou autre). Et puis toutes ces manifestations internationales ne peuvent pas grandir indéfiniment au point de devenir des monstres de mille galeries, et grâce aux foires satellites, différentes approches de l’art contemporain sont possibles.

Enfin, notre volonté qui s’affirme un peu plus au fil des éditions est d’accorder une place centrale aux jeunes artistes et galeries émergentes, mais aussi et surtout aux écoles d’art, faisant ainsi la différence avec la foire « in » de Bruxelles. Ces écoles forment les futures artistes qui feront le marché de l’art de demain. La OFF COURSE démontre à travers le parcours des trois sections de la foire que ces jeunes diplômés en arts plastiques de l’espace FUTURE IS NOW exposeront dans un avenir proche au sein d’une galerie comme celle de la section HERE TODAY pour être un jour dans l’espace THE LEGEND destiné aux artistes qui s’inscrivent dans l’histoire de l’art contemporain.

{ARTSPER} Puisqu’il s’agit de promouvoir une nouvelle scène faite d’artistes émergents, sur quels critères choisissez-vous vos galeries ?

{ANNUSCHKA LEUNG} Au sein de la foire OFF COURSE, nous tenons à affirmer un désir d’ouverture la plus totale, mais avec une exigence quant aux propositions artistiques sur lesquelles nous allons nous engager et présenter au milieu de notre événement. Elles passent non pas par la gratuité mais par une sincère recherche artistique de la part des auteurs.
Autre critère de sélection, l’originalité : d’une part, présenter des travaux artistiques qui n’ont pas encore été montrés, d’autre part, je veille à ce qu’aucune galerie n’expose les mêmes artistes, optant toujours pour la singularité. Et puis nous faisons beaucoup de découvertes en amenant des artistes reconnus dans leurs pays mais dont nous connaissons encore que trop vaguement le travail ici en Europe.

{ARTSPER} Vous avez été pendant un temps « art consultant », sans cesse entre Bruxelles et Hong-Kong, qu’avez-vous retiré de cette expérience ?

{ANNUSCHKA LEUNG} Ce sont deux continents diamétralement opposés. Ce ne sont pas les mêmes « cultures de l’art ». Ce que je propose comme artistes là-bas ne marcheraient pas forcément ici, et inversement. J’ai d’ailleurs plutôt tendance à introduire des artistes européens à Hong Kong plutôt que l’inverse, la scène artistique y étant encore assez timide là-bas.

Par ailleurs, Hong Kong est récemment devenu une des marchés de l’art les plus dynamiques dans le monde. Le collectionneur chinois est motivé par l’investissement/business alors que l’européen marche plus au coup de cœur ou fonctionne par une approche intellectuelle. Cependant j’observe un véritable désir de la part de ces chinois d’aller franchir au-delà du marché de l’art. On le voit d’ailleurs avec les manifestations, institutions et initiatives artistico-culturelles qui fleurissent là-bas.

{ARTSPER} L’art contemporain de l’Asie révèle de plus en plus de nouveaux talents chaque jour. Quelle place lui réservez-vous sur la OFF COURSE ? Et à l’international en général ?

{ANNUSCHKA LEUNG} Il est vrai que nous voyons de plus en plus dans des foires d’art contemporain un véritable enthousiasme pour les nouveaux talents issus des pays asiatiques. Pour ma part, j’essaye chaque année de collaborer avec eux. En outre, 25% d’artistes de l’Extrême-Orient qui étaient montrés l’an dernier à la OFF COURSE étaient représentés par des galeries non-asiatiques.

{ARTSPER} La foire OFF COURSE comporte une section « The Future is now » qui met en avant des artistes qui sont pour la plupart encore étudiants ou fraichement diplômés, pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

{ANNUSCHKA LEUNG} Dés la première édition, la OFF COURSE a cherché à travailler avec des étudiants en arts plastiques. Nous les emmenions avec nous sur le terrain en les intégrant à notre équipe pendant la durée de l’événement. Cela leur permettait fondamentalement de découvrir les règles d’accrochages, de comment présenter son travail dans un contexte professionnel comme celui d’une foire, etc…
L’an dernier nous avions même mis des stands à la disposition de quelques écoles (La Cambre, l’Académie des Beaux-Arts, Sint-Lukas). Cette année nous poursuivons donc cette volonté de notre part en créant toute une section intitulée The Future is Now. Elle présentera une sélection de jeunes artistes diplômés, présentés par leurs écoles parmi dix stands qui leur appartiennent. Cette espace regroupera 6 écoles belges et une sélection internationale représentée par l’organisation Academy Now, dévouée elle aussi à la promotion de ces nouveaux talents issus d’écoles d’art internationales.
Il s’agit pour nous d’un projet capital qui nous tient à cœur. Il faut défendre ces écoles et leurs jeunes artistes qui en sortent. Une foire d’art ne se doit pas de se limiter à une position commerciale et de microcosme centré sur elle-même.
Une fois l’étudiant possédant son diplôme, il est souvent lâché dans la nature et livré à lui-même. Le fait de venir à la foire est déjà être en rapport avec le marché de l’art et être confronté au regard du public.

Je pense que pour eux c’est une expérience formatrice qui leur permet de mieux défendre leurs travaux, avec plus de confiance dans le milieu professionnel.

{ARTSPER} Le temps fort de la foire OFF COURSE 2015 à ne surtout pas manquer ?

{ANNUSCHKA LEUNG} The Future is Now est notre projet principal, soutenu par la Loterie Nationale. Mais nous créons d’autres temps forts à ne pas manquer telle que la lecture de portfolio qui aura lieu le vendredi après-midi, et qui permettra à des artistes de tout horizon de présenter leurs travaux et de dialoguer autour de ceux-ci avec des professionnels du monde de l’art.
Nous mettons également en place d’intéressants partenariats, comme avec BMW qui soutient également les jeunes artistes et dont nous partageons les mêmes convictions avec force et passion.

{ARTSPER} Quelle est votre opinion sur la vente d’art en ligne, et sur le concept d’un site comme Artsper ?

{ANNUSCHKA LEUNG} Aujourd’hui je me rends bien compte que ce type d’initiatives prend de l’ampleur. C’est une question générationnelle certes, mais qui s’inscrit dans le temps et dans une suite logique.
Bien sûr, rien ne pourra remplacer le contact réel avec l’œuvre d’art, et je comprends les doutes que peuvent ressentir certaines personnes face aux sites de vente d’art en ligne. Mais un site comme Artsper représente également un formidable outil de visibilité et de communication, permettant à des collectionneurs, des passionnés et des professionnels du milieu de l’art de toujours découvrir de nouveaux artistes et de nouvelles galeries dans le monde.

Lire plus
Nos Garanties

Livraisons garantiespar des transporteurs spécialisés
En savoir plus

Paiements securisés par carte bleue ou virement bancaire
En savoir plus

Retours gratuitsjusqu'à 14 jours
En savoir plus

Prix négociés auprès de nos galeries
En savoir plus

Leurs Expériences

"Artsper réunit le meilleur des galeries d’art du monde entier. Je peux ainsi faire mon choix depuis chez moi en toute sérénité."

Sébastien Robineau - Avocat

"Les conseillers sur Artsper m’ont guidé dans mon choix et ont été très réactifs à mes questions et dans le suivi de ma commande."

Vincent Dubois - Gestionnaire de fonds

"Artsper, c'est le choix le plus diversifié et le plus large d'oeuvres contemporaines accessibles. Mon JonOne, acheté sur Artsper, est un émerveillement quotidien."

Hubert de Brichambaut - Dirigeant d'entreprise