Vous souhaitez offrir une œuvre d’art ? Découvrez notre guide de Noël
  • € (EUR)
  • Besoin d'aide
Kirill Postovit

Kirill Postovit

République Tchèque • Né(e) en: 1964

Bestsellers Artistes Émergents

La Libre Sécession

Art nouveau

Artistes Sculpteurs

Artistes Peintres

Artistes Dessinateurs

Artistes Tchèques

Kirill Postovit est un peintre, sculpteur et graphiste académique tchèque, d'origine israélo-ukrainienne qui crée principalement dans le style du surréalisme et du symbolisme. Il est né le 24 juin 1964 et est diplômé de plusieurs académies d'art, avec mention, en 1990.

Kirill Postovit est principalement connu pour ses monuments commémoratifs sculpturaux et ses peintures surréalistes / modernistes. Les œuvres de Kirill Postovit sont représentées dans plus de 70 pays, dans des galeries, des musées, des fonds de collection et des collections privées. Le travail de Kirill Postovit est présenté à la Katie Feygie Art Gallery (une galerie d'art moderne et contemporain à Prague), qui représente l'artiste dans le monde entier. À l'automne 2022, la galerie prévoit la prochaine exposition personnelle de l'auteur, le texte d'introduction au catalogue de l'exposition a été réalisé par PhDr. Jan Stíbr, historien de l'art. Au total, les œuvres de Kirill Postovit ont été présentées dans plus de 260 expositions et présentations d'art dans le monde entier. Plusieurs historiens de l'art et critiques d'art de renommée mondiale l'ont désigné comme l'un des artistes les plus importants de nos jours, et ils comparent souvent ses œuvres avec Marc Chagall.

Dans les années 1990-1992, un certain nombre d'expositions personnelles ont eu lieu à Kyiv et à Lviv, dont les œuvres ont également été achetées par la Fondation Soros / Open Society Foundation (USA). De 1991 à 1992, l'auteur s'est vu confier la création de fresques murales sur les voûtes de la cathédrale de Vladimir dans la ville de Kyiv. Cette cathédrale est un monument d'architecture néo-byzantine, située en plein centre de la ville, et est le temple principal du siège métropolitain de Kyiv. Les fresques de cette cathédrale ont été créées auparavant par des artistes de renommée mondiale, Mikhail Vroubel et Viktor Vasnetsov. Dans les années 1992-1995, il participe principalement à des symposiums internationaux de sculpture. Les sculptures créées au cours de celles-ci sont, entre autres, situées en France, et en Belgique. Fin 1994, il réalise un monument dédié au sort des Tchèques de Volyn, qui se trouve encore aujourd'hui en Ukraine.

En 1995, Kirill Postovit a été invité en République de Moldavie pour créer des fresques murales dans un monastère du XVIIe siècle, où il a passé près d'un an. Dans le même temps, des dessins et des graphiques avec des thèmes bibliques ont été créés, qui apparaissent souvent par la suite dans le travail de l'auteur.

En 1996, Kirill Postovit a principalement participé à des symposiums sculpturaux en République tchèque. L'exposition personnelle de l'auteur a également eu lieu sous les auspices de Jan Grim (alors président de la commission culturelle de la ville de Litoměřice et peintre universitaire) En 1996-1997, un entretien avec l'historien de l'art et critique d'art Alexander Jevangeli a été publié pour l'annuaire "Art visuel et contexte de l'Europe de l'Est" (Prague et Paris).

En 1997, l'artiste a été invité en Israël pour travailler. En Israël, il collabore avec la galerie Sary Kishon pendant trois ans. Pendant ce temps, plusieurs expositions personnelles de l'auteur ont eu lieu, et il participe également à l'exposition d'art contemporain du Musée d'art moderne de Tel-Aviv. Cette exposition a apporté succès et reconnaissance, et Kirill Postovit, après son achèvement, a été inclus dans la liste des artistes académiques d'Israël, maintenue par le Musée d'art d'État de Jérusalem, et invité à l'Association des artistes d'Israël. La même année, l'écrivain Ephraim Kishon (lauréat du prix Nobel) achète plusieurs dessins et sculptures pour sa collection privée, peu de temps après, plusieurs tableaux se retrouvent dans la collection privée de Tommy Lapid (membre de la Knesset d'Israël). En 2000, l'auteur crée le monument "Famille" dédié à la mémoire des familles et des victimes d'actes terroristes. Cette statue est située dans un quartier de la ville de Haïfa. La même année, une exposition personnelle a eu lieu à l'ambassade tchèque à Tel-Aviv. Après l'exposition, plusieurs œuvres ont été achetées pour les espaces publics de la résidence de l'ambassade et pour la collection privée de Daniel Kumerman (ambassadeur de la République tchèque en Israël), plusieurs œuvres ont été données par l'auteur à l'ambassade.

En 2001, Kirill Postovit est définitivement retourné en République tchèque, où il vit et travaille encore aujourd'hui. La même année, il a participé à l'exposition internationale Salon International D'Art en Belgique, où trois des sculptures en bronze ont été nominées pour une prime d'art internationale. En 2002, la première exposition personnelle de l'auteur a eu lieu à la Synagogue de Jérusalem à Prague. Cette exposition a été inaugurée par le célèbre critique d'art contemporain tchèque, historien de l'art et conservateur d'expositions au Musée juif de Prague PhDr. Arno Pařík En 2004, le Mémorial national de Terezín a organisé l'exposition personnelle de l'auteur "Kirill Postovit - Sculptures et dessins". La même année, il a créé une plaque commémorative à Antonín Zimmer (membre du 311th Bombardment Squadron), la plaque commémorative est située à Třebenice, où le pilote est né, et son ouverture a souvent été mentionnée dans les médias. Un peu plus tard, l'interview "L'artiste vit à Medvědice" a été publiée dans Litoměřické Deník.

En 2005, Kirill Postovit a été approché par la direction de la ville de Roztoky près de Prague pour concevoir un monument pour les citoyens juifs de Roztoky près de Prague, et la proposition de monument de l'auteur a été acceptée avec succès. La même année, ce monument a été réalisé, placé et inauguré solennellement sur la place devant l'hôtel de ville. En 2007, Kirill Postovit a remporté un appel d'offres pour créer une sculpture basée sur un modèle historique au nouveau cimetière juif d'Olšany (Prague), qui est protégé en tant que monument culturel.

De 2006 à 2008, l'auteur a travaillé sur un grand mémorial dédié aux victimes du ghetto de Terezín. En 2008, ce mémorial sous le nom de "Prière" a été placé sur la rive de la rivière Ohře à l'endroit où les cendres des Juifs tchèques assassinés ont été jetées dans la rivière. Ce mémorial est devenu une dominante lugubre de la place du mémorial. Chaque année, le Kever Avot a lieu ici pour honorer les victimes juives du génocide nazi dans les terres tchèques. La direction du Mémorial de Terezín, des représentants du gouvernement et des ministères de la République tchèque et de l'étranger, ainsi que des personnalités culturelles et spirituelles, participent à ces journées commémoratives. Ce mémorial a été solennellement dévoilé par l'ancien directeur du Mémorial national de Terezín, PhDr. Jan Munk et le grand rabbin régional Karol Efraim Sidon. Ce monument sculptural est inclus dans la liste des principaux monuments culturels du ghetto de Terezín et du nord de la Bohême. Le dévoilement du monument sculptural "Prière" a été mentionné dans de nombreuses éditions imprimées en République tchèque et à l'étranger, notamment Roš chodeš (communauté juive de Prague) et Deník Litoměřice De 2008 à 2011, il se consacre à son travail qu'il présente avec succès dans de nombreuses expositions en République tchèque et à l'étranger.

En 2009, il a participé à l'exposition Art Talk "Eternal Transience", sous les auspices de la Galerie des Beaux-Arts de Bohême du Nord à Litoměřice, qui a été inaugurée par PhDr. Jan Stíbr. La même année, il est invité à une interview sur la radio tchèque Vltava, où ils discutent du rôle de la culture dans la société contemporaine. En 2011, il a créé un plus petit mémorial sculptural "Lovers", qui a été dévoilé dans la ville de Zvolen en Slovaquie et en même temps au château de Zvolen, une exposition personnelle de l'artiste a eu lieu sous les auspices du Rotary Club. La même année, la direction de la ville de Česká Lípa a approché l'auteur pour créer un dessin d'auteur pour la sculpture. Cette étude artistique a ensuite été achetée par la mairie.

Dans les années 2011-2013, l'artiste poursuit ses activités d'exposition. En 2016, il crée la médaille commémorative « Vrba Wetzler Memorial » pour l'Ambassade Chrétienne Internationale à Jérusalem (ICEJ). Cette médaille fait partie de la marche annuelle pour honorer la mémoire de Rudolf Vrba et Alfred Wetzler, organisée par l'ICEJ CR et l'ICEJ SK. L'artiste a également travaillé sur la sculpture "Agla" pour le monument national de Terezín, qui a été dévoilé en 2018 et est devenu une partie de l'ancienne caserne de Magdebourg. À ce jour, il y a six œuvres créées par l'auteur dans la collection du Mémorial national de Terezín. Parmi eux, il y a aussi la sculpture "Schoulena", qui est installée en permanence dans la salle de réunion du manoir, ou un portrait sculptural de Franz Kafka (fonds de collection).

En 2018, l'auteur a fait don de son dessin "Moaning about Life" au Musée de la culture romaine de Brno. En 2019, l'exposition du jubilé de l'artiste The Edges Of Art s'est tenue à Prague, au cours de laquelle, entre autres œuvres d'art, des œuvres prêtées par les fonds de collection et les musées du monde ont été présentées. De nombreux historiens de l'art et responsables de musées et centres d'art du monde ont participé à l'exposition. Le professeur David Lomas (Université de Manchester) a écrit le texte d'introduction de l'exposition et du catalogue du jubilé The Edges Of Art. En août 2021, une interview a été publiée dans Reportér Magazine, "Ma maison sera pour toujours à Prague", cette interview portait principalement sur la relation de l'auteur avec Prague.

Lire plus

Peinture

Dessin

Sculpture

The Reflections In The Fores, Kirill Postovit

The Reflections In The Fores

Kirill Postovit

Dessin - 76 x 56 x 0.1 cm

800 € 400 €

The Sunrise Over The Golden Bridge, Kirill Postovit

The Sunrise Over The Golden Bridge

Kirill Postovit

Peinture - 66 x 104.5 x 2 cm

900 €

The Little World Of The Little Prince, Kirill Postovit

The Little World Of The Little Prince

Kirill Postovit

Peinture - 160 x 80 x 2 cm

3 000 €

Welcome To Wonderland, My Little Alice, Kirill Postovit

Welcome To Wonderland, My Little Alice

Kirill Postovit

Peinture - 90 x 120 x 3 cm

1 200 €

The Lullaby For The Old Synagogue, Kirill Postovit

The Lullaby For The Old Synagogue

Kirill Postovit

Peinture - 120 x 90 x 2 cm

2 100 €

The Queen Of Swords (La Reine D'Epee), Kirill Postovit

The Queen Of Swords (La Reine D'Epee)

Kirill Postovit

Dessin - 29.7 x 21 x 0.1 cm

230 € 150 €

The Hierophant (Le Hierophante), Kirill Postovit

The Hierophant (Le Hierophante)

Kirill Postovit

Dessin - 29.7 x 21 x 0.1 cm

230 € 150 €

Under The Golden Moon Of Prague, Kirill Postovit

Under The Golden Moon Of Prague

Kirill Postovit

Peinture - 70 x 90 x 0.6 cm

6 600 €

The King Of Wands (Le Roi De Baton), Kirill Postovit

The King Of Wands (Le Roi De Baton)

Kirill Postovit

Dessin - 29.7 x 21 x 0.1 cm

230 € 150 €

The King Of Pentacles (Le Roi De Denier), Kirill Postovit

The King Of Pentacles (Le Roi De Denier)

Kirill Postovit

Dessin - 29.7 x 21 x 0.1 cm

230 € 161 €

Suivant

Découvrez nos sélections d'œuvres d'artistes

Besoin d'un coup de pouce pour trouver votre coup de cœur ? Consultez nos pages de sélections faites pour vous.
Besoin d'en savoir plus ?

Qui est l'artiste ?

Kirill Postovit est un peintre, sculpteur et graphiste académique tchèque, d'origine israélo-ukrainienne qui crée principalement dans le style du surréalisme et du symbolisme. Il est né le 24 juin 1964 et est diplômé de plusieurs académies d'art, avec mention, en 1990.

Kirill Postovit est principalement connu pour ses monuments commémoratifs sculpturaux et ses peintures surréalistes / modernistes. Les œuvres de Kirill Postovit sont représentées dans plus de 70 pays, dans des galeries, des musées, des fonds de collection et des collections privées. Le travail de Kirill Postovit est présenté à la Katie Feygie Art Gallery (une galerie d'art moderne et contemporain à Prague), qui représente l'artiste dans le monde entier. À l'automne 2022, la galerie prévoit la prochaine exposition personnelle de l'auteur, le texte d'introduction au catalogue de l'exposition a été réalisé par PhDr. Jan Stíbr, historien de l'art. Au total, les œuvres de Kirill Postovit ont été présentées dans plus de 260 expositions et présentations d'art dans le monde entier. Plusieurs historiens de l'art et critiques d'art de renommée mondiale l'ont désigné comme l'un des artistes les plus importants de nos jours, et ils comparent souvent ses œuvres avec Marc Chagall.

Dans les années 1990-1992, un certain nombre d'expositions personnelles ont eu lieu à Kyiv et à Lviv, dont les œuvres ont également été achetées par la Fondation Soros / Open Society Foundation (USA). De 1991 à 1992, l'auteur s'est vu confier la création de fresques murales sur les voûtes de la cathédrale de Vladimir dans la ville de Kyiv. Cette cathédrale est un monument d'architecture néo-byzantine, située en plein centre de la ville, et est le temple principal du siège métropolitain de Kyiv. Les fresques de cette cathédrale ont été créées auparavant par des artistes de renommée mondiale, Mikhail Vroubel et Viktor Vasnetsov. Dans les années 1992-1995, il participe principalement à des symposiums internationaux de sculpture. Les sculptures créées au cours de celles-ci sont, entre autres, situées en France, et en Belgique. Fin 1994, il réalise un monument dédié au sort des Tchèques de Volyn, qui se trouve encore aujourd'hui en Ukraine.

En 1995, Kirill Postovit a été invité en République de Moldavie pour créer des fresques murales dans un monastère du XVIIe siècle, où il a passé près d'un an. Dans le même temps, des dessins et des graphiques avec des thèmes bibliques ont été créés, qui apparaissent souvent par la suite dans le travail de l'auteur.

En 1996, Kirill Postovit a principalement participé à des symposiums sculpturaux en République tchèque. L'exposition personnelle de l'auteur a également eu lieu sous les auspices de Jan Grim (alors président de la commission culturelle de la ville de Litoměřice et peintre universitaire) En 1996-1997, un entretien avec l'historien de l'art et critique d'art Alexander Jevangeli a été publié pour l'annuaire "Art visuel et contexte de l'Europe de l'Est" (Prague et Paris).

En 1997, l'artiste a été invité en Israël pour travailler. En Israël, il collabore avec la galerie Sary Kishon pendant trois ans. Pendant ce temps, plusieurs expositions personnelles de l'auteur ont eu lieu, et il participe également à l'exposition d'art contemporain du Musée d'art moderne de Tel-Aviv. Cette exposition a apporté succès et reconnaissance, et Kirill Postovit, après son achèvement, a été inclus dans la liste des artistes académiques d'Israël, maintenue par le Musée d'art d'État de Jérusalem, et invité à l'Association des artistes d'Israël. La même année, l'écrivain Ephraim Kishon (lauréat du prix Nobel) achète plusieurs dessins et sculptures pour sa collection privée, peu de temps après, plusieurs tableaux se retrouvent dans la collection privée de Tommy Lapid (membre de la Knesset d'Israël). En 2000, l'auteur crée le monument "Famille" dédié à la mémoire des familles et des victimes d'actes terroristes. Cette statue est située dans un quartier de la ville de Haïfa. La même année, une exposition personnelle a eu lieu à l'ambassade tchèque à Tel-Aviv. Après l'exposition, plusieurs œuvres ont été achetées pour les espaces publics de la résidence de l'ambassade et pour la collection privée de Daniel Kumerman (ambassadeur de la République tchèque en Israël), plusieurs œuvres ont été données par l'auteur à l'ambassade.

En 2001, Kirill Postovit est définitivement retourné en République tchèque, où il vit et travaille encore aujourd'hui. La même année, il a participé à l'exposition internationale Salon International D'Art en Belgique, où trois des sculptures en bronze ont été nominées pour une prime d'art internationale. En 2002, la première exposition personnelle de l'auteur a eu lieu à la Synagogue de Jérusalem à Prague. Cette exposition a été inaugurée par le célèbre critique d'art contemporain tchèque, historien de l'art et conservateur d'expositions au Musée juif de Prague PhDr. Arno Pařík En 2004, le Mémorial national de Terezín a organisé l'exposition personnelle de l'auteur "Kirill Postovit - Sculptures et dessins". La même année, il a créé une plaque commémorative à Antonín Zimmer (membre du 311th Bombardment Squadron), la plaque commémorative est située à Třebenice, où le pilote est né, et son ouverture a souvent été mentionnée dans les médias. Un peu plus tard, l'interview "L'artiste vit à Medvědice" a été publiée dans Litoměřické Deník.

En 2005, Kirill Postovit a été approché par la direction de la ville de Roztoky près de Prague pour concevoir un monument pour les citoyens juifs de Roztoky près de Prague, et la proposition de monument de l'auteur a été acceptée avec succès. La même année, ce monument a été réalisé, placé et inauguré solennellement sur la place devant l'hôtel de ville. En 2007, Kirill Postovit a remporté un appel d'offres pour créer une sculpture basée sur un modèle historique au nouveau cimetière juif d'Olšany (Prague), qui est protégé en tant que monument culturel.

De 2006 à 2008, l'auteur a travaillé sur un grand mémorial dédié aux victimes du ghetto de Terezín. En 2008, ce mémorial sous le nom de "Prière" a été placé sur la rive de la rivière Ohře à l'endroit où les cendres des Juifs tchèques assassinés ont été jetées dans la rivière. Ce mémorial est devenu une dominante lugubre de la place du mémorial. Chaque année, le Kever Avot a lieu ici pour honorer les victimes juives du génocide nazi dans les terres tchèques. La direction du Mémorial de Terezín, des représentants du gouvernement et des ministères de la République tchèque et de l'étranger, ainsi que des personnalités culturelles et spirituelles, participent à ces journées commémoratives. Ce mémorial a été solennellement dévoilé par l'ancien directeur du Mémorial national de Terezín, PhDr. Jan Munk et le grand rabbin régional Karol Efraim Sidon. Ce monument sculptural est inclus dans la liste des principaux monuments culturels du ghetto de Terezín et du nord de la Bohême. Le dévoilement du monument sculptural "Prière" a été mentionné dans de nombreuses éditions imprimées en République tchèque et à l'étranger, notamment Roš chodeš (communauté juive de Prague) et Deník Litoměřice De 2008 à 2011, il se consacre à son travail qu'il présente avec succès dans de nombreuses expositions en République tchèque et à l'étranger.

En 2009, il a participé à l'exposition Art Talk "Eternal Transience", sous les auspices de la Galerie des Beaux-Arts de Bohême du Nord à Litoměřice, qui a été inaugurée par PhDr. Jan Stíbr. La même année, il est invité à une interview sur la radio tchèque Vltava, où ils discutent du rôle de la culture dans la société contemporaine. En 2011, il a créé un plus petit mémorial sculptural "Lovers", qui a été dévoilé dans la ville de Zvolen en Slovaquie et en même temps au château de Zvolen, une exposition personnelle de l'artiste a eu lieu sous les auspices du Rotary Club. La même année, la direction de la ville de Česká Lípa a approché l'auteur pour créer un dessin d'auteur pour la sculpture. Cette étude artistique a ensuite été achetée par la mairie.

Dans les années 2011-2013, l'artiste poursuit ses activités d'exposition. En 2016, il crée la médaille commémorative « Vrba Wetzler Memorial » pour l'Ambassade Chrétienne Internationale à Jérusalem (ICEJ). Cette médaille fait partie de la marche annuelle pour honorer la mémoire de Rudolf Vrba et Alfred Wetzler, organisée par l'ICEJ CR et l'ICEJ SK. L'artiste a également travaillé sur la sculpture "Agla" pour le monument national de Terezín, qui a été dévoilé en 2018 et est devenu une partie de l'ancienne caserne de Magdebourg. À ce jour, il y a six œuvres créées par l'auteur dans la collection du Mémorial national de Terezín. Parmi eux, il y a aussi la sculpture "Schoulena", qui est installée en permanence dans la salle de réunion du manoir, ou un portrait sculptural de Franz Kafka (fonds de collection).

En 2018, l'auteur a fait don de son dessin "Moaning about Life" au Musée de la culture romaine de Brno. En 2019, l'exposition du jubilé de l'artiste The Edges Of Art s'est tenue à Prague, au cours de laquelle, entre autres œuvres d'art, des œuvres prêtées par les fonds de collection et les musées du monde ont été présentées. De nombreux historiens de l'art et responsables de musées et centres d'art du monde ont participé à l'exposition. Le professeur David Lomas (Université de Manchester) a écrit le texte d'introduction de l'exposition et du catalogue du jubilé The Edges Of Art. En août 2021, une interview a été publiée dans Reportér Magazine, "Ma maison sera pour toujours à Prague", cette interview portait principalement sur la relation de l'auteur avec Prague.

Quelles sont ses 3 principales œuvres ?

Quel est le mouvement artistique de Kirill Postovit ?

Les mouvements artistiques sont les suivants: La Libre Sécession, Art nouveau

Quand est né(e) Kirill Postovit ?

L'année de naissance de l'artiste est : 1964