• $ (USD)
  • Besoin d'aide

Rencontre avec Rachelle Cunningham

Artiste

Rencontre avec Rachelle Cunningham - illustration 1

Rachelle Cunningham, « Afternoon Tea »

Artsper est parti à la rencontre de Rachelle Cunningham, artiste peintre basée à Paris. Son travail poétique trouve ses racines dans son expérience personnelle, l'écriture et la nature. Entre inspirations extérieures et vécu personnel, découvrez dès à présent l'univers de cette jeune artiste irlandaise, qui réinvite habilement la Renaissance et le romantisme à la scène contemporaine.

1. Bonjour Rachelle. Tu es originaire de Dublin en Irlande, mais tu habites à Paris où tu sembles mener une vie totalement parisienne. Pourquoi avoir choisi de t'installer à Paris ? Que t'inspire cette ville ? 

J'ai grandi avec la culture française, en fréquentant les lycées français depuis que je suis petite. L'été de mes 11 ans, alors que j'étais en vacances en France avec mes parents, je m'étais perdue dans le musée du Louvre. Je me souviens avoir arpenté les immenses galeries dorées, tapissées des peintures de Léonard de Vinci et de Giuseppe Arcimboldo. Quels détails ! Quelles couleurs ! Tout cela m'a profondément marquée. Dès que j'ai eu l'opportunité de revenir en France, j'ai saisi cette chance pour me lancer. Paris est un décor incroyable pour les personnages que je crée dans mes œuvres. Partout où l'on pose son regard, on peut y découvrir des détails incroyablement précis. L'inspiration est omniprésente dans les rues de cette ville. En plus, les gens ici sont très créatifs. Une raison supplémentaire pour moi de rester !

2. La mode semble être très présente dans ton travail artistique. Que t'inspire la combinaison de ces deux domaines ? 

À mes yeux, la mode permet de compléter une histoire, elle enrichit un vécu. La mode permet l'identification des cultures et des moments historiques, un concept que j'aime particulièrement explorer à travers mes œuvres. La série My art & Me joue avec la création de costumes et le storytelling, me permettant d'incarner n'importe quel personnage de mon choix. 

Mais le cinéma et le théâtre sont aussi, pour moi, deux sources d'inspiration majeures. Mon processus de création est à mes yeux une forme d'art en soi et j'adore le côté dramatique d'une composition musicale en arrière-plan. La façon dont les morceaux s'entremêlent pour prendre vie, additionnée aux costumes, me fascinent. 

Rencontre avec Rachelle Cunningham - illustration 1
Rencontre avec Rachelle Cunningham - illustration 1

Photo de gauche : Rachelle Cunningham, « Une promenade au Musée Bourdelle » / Photo de droite : Rachelle Cunningham, « Bella Hadid »

3. Des influences baroques et romantiques peuvent se retrouver dans ton univers, quels sont les secrets, ou les particularités, de ton style ? Une expérience particulière a-t-elle influencé ton art ? 

On peut trouver dans mes œuvres les techniques de la Renaissance du clair-obscur et du sfumato. J'aime capturer les moindres détails, sur des peintures à petite échelle notamment, pour renforcer cette intimité qui nous échappe parfois quand on regarde un tableau. J'ai trouvé mon style il y a trois ans, alors que j'étais dans l'état le plus sombre que j'ai jamais connu et alitée pendant presque un an. La peinture, et plus spécifiquement, le fait d'avoir enfin compris comment j'aimais peindre, m'a permis de me sortir de cette situation, j'ai fini par échapper à la douleur. Le mouvement artistique du romantisme qui consiste à souligner ses émotions et à les transformer en quelque chose de sublime est peut-être la seule et constante caractéristique de mon travail. Plus je grandis, surmonte mes peurs et soigne ce qui était ancré en moi, plus mes gestes et mes coups de pinceau se libèrent et j'ajoute des nuances et des détails à mes œuvres.

4. Quels sont les artistes (contemporains ou non) qui t'inspirent particulièrement ? 

Toute ma vie, j'ai été davantage inspirée par des écrivains, des réalisateurs, des designers et des musiciens que par des artistes. Par exemple, des personnalités comme Patrick Süskind, Giuseppe Arcimboldo, William Shakespeare, Baz Luhrmann, Edgar Allen Poe, Walt Disney, Alexander McQueen, Peggy Lee, Chopin, Dolce & Gabbana, Irving Penn, Milena Canonero. La liste est encore longue. Je m'inspire avant tout de personnes authentiques, qui se sont créées un monde qui leur est propre.

Rencontre avec Rachelle Cunningham - illustration 1
Rencontre avec Rachelle Cunningham - illustration 1

Photo de gauche : Rachelle Cunningham, « Dripping In Nature » / Photo de droite : Rachelle Cunningham, « Oh Monsieur ! »

5. Tes illustrations nous invitent à rêver et à réfléchir sur la nature. D'où viennent donc ces images ? Tes propres rêves t'inspirent-ils pour créer ? 

Je trouve que notre société tend à perdre contact avec le corps et la nature. Nous avons commencé à agir et à penser de manière quasi mécanique et non plus intuitive. Nous ne sommes plus aussi connectés aux énergies du monde que nos ancêtres l'étaient autrefois. La nature est tout simplement la chose la plus puissante qui soit, c'est une chose majestueuse, que nous avons le privilège incroyable de connaître. Les idées qui en découlent proviennent de l'expérience humaine sur terre, de l'exploitation des détails, de la vision des choses dans le moment présent. C'est ce qui m'inspire, mais mes rêves constituent également une part d'inspiration importante dans mon travail. Je suis quelqu'un qui a toujours la tête dans les nuages, chaque nuit, mon monde est différent ! J'aime imaginer et rêver de nouvelles histoires à raconter au travers de mes œuvres. 

6. Ton art accorde une place importante aux femmes. Quel message voudrais-tu faire passer ? Ton travail est-il en accord avec les valeurs féministes ? 

Je crois qu'être une femme revient à être ce que vous pensez qu'une femme devrait être. Ne vivez que selon le sens que vous attribuez à ce mot. Je sais cependant que nous sommes des êtres forts et puissants et que lorsque nous nous réunissons, nous pouvons vraiment apporter des changements. N'ayez jamais peur d'être exactement qui vous êtes, car c'est là que la magie opère.

7. Quels sont tes projets actuels ou à venir ? 

Durant cette période de confinement, je travaille sur une nouvelle série appelée « Paris Perdu » que vous pouvez retrouvez sur Artsper. Cette série est une lettre d'amour adressée à la nuit, une ode aux artistes, aux créatures qui sortent pour jouer après minuit. Les mondes du cinéma, du théâtre, de la danse, de la chanson, les cafés et les bars où nos corps se rencontrent, les foules avec leurs fumées de cigarettes qui dansent à travers les faibles lumières dorées, ces baisers de vin rouge et ces amoureux ivres ont disparu et nous ont laissé face à la vacuité d'un simple lampadaire allumé. En cette période inédite, alors que je suis confinée dans mon petit studio, je veux capturer cette atmosphère interminable à travers mes coups de pinceau et mes couleurs veloutées, en regardant les matériaux et les histoires s'entremêler dans l'espoir de retrouver mon Paris pas si perdu. 


Sélection d'oeuvres d'art