L’Homme en blanc, 1967

Jérôme Mesnager

Édition : lithographie 76 x 53 cm

2 560 CHF

Proposer un prix

LOADING NOT DISPLAYED BLUR TEXT
Second NOT DISPLAYED BLUR TEXT

Essayez gratuitement l’œuvre chez vous pendant 14 jours

Une question? Contactez nos experts
Imaginez-la chez vous
Jérôme Mesnager, L’Homme en blanc

À propos de l'œuvre

Œuvre vendue en parfait état

En janvier 1983, Jérôme Mesnager invente l’Homme en blanc, « un symbole de lumière, de force et de paix ». Cette silhouette blanche appelée Corps blanc ou l'homme blanc, il l'a reproduite à travers le monde entier, des murs de Paris à la muraille de Chine. Un véritable tour du monde : des géants de Ménilmontant à la Place Rouge de Moscou, les personnages articulés sont partout ! Aujourd’hui, le Corps Blanc a plus de trente ans, et plusieurs ouvrages le célèbrent déjà.
Lire plus
À propos du vendeur
Galerie LOFT • Paris, France

Vendeur Artsper depuis 2013

Le badge Top Seller Top Seller

Vendeur certifié

Technique
Édition: lithographie
Dimensions cm inch
76 x 53 cm
Encadrement
Non encadrée
Tirage
Œuvre numérotée et limitée à 45 exemplaires
1 exemplaire disponible
Authentification
Œuvre vendue avec facture de la galerie et certificat d’authenticité
Signature
Oeuvre signée à la main
Couleurs

noir

Tags

Livraison dans le monde entier

L'œuvre est disponible en retrait en galerie à Paris, France ou peut être livrée à l'adresse de votre choix dans moins d'une semaine après validation de votre commande. L'œuvre est assurée pendant le transport, il n'y a donc aucun risque pour vous.
Provenance de l’œuvre: France En savoir plus sur la livraison

Retour gratuit

Les frais de retours sont gratuits et nous vous remboursons intégralement. En savoir plus sur les retours gratuits

Paiement et Garantie

Vous pouvez régler par carte bancaire, Paypal ou virement uniquement en Euros. Sachez que nous prenons les fraudes et le respect de vos informations confidentielles très au sérieux, c'est pourquoi tous les paiements sont sujets à une validation 3D Secure.
Les devises utilisées sur Artsper sont l’euro €, le dollar US $, la livre GBP £ et le franc CHF. En savoir plus sur le paiement
Artsper vous propose de revendre les œuvres que vous avez achetées sur le site si vous le souhaitez. En savoir plus sur la revente sur Artsper
Artsper travaille uniquement avec des galeries professionnelles et vous garantit l'authenticité et la provenance des œuvres. En savoir plus sur la garantie Artsper

Street Artistes célèbres

Street art insouciant

Artistes Sculpteurs

Artistes Peintres

Artistes Éditions

Artistes Français

Jérôme Mesnager entre à l'école Boulle en 1974 où il suit une formation d'ébéniste et où il enseignera par la suite. En 1979, il suit les cours de bande dessinée d'Yves Got et de Georges Pichard, professeurs à l'École supérieure des arts appliqués Duperré.

Il est l'un des fondateurs, en 1982, de Zig-Zag, un groupe d'une dizaine de très jeunes artistes qui décident d'occuper la rue en dessinant des graffitis et, aussi, d'occuper brièvement, le temps d'une performance artistique, des usines désaffectées.

Le 16 janvier 1983, il invente l'Homme en blanc, « un symbole de lumière, de force et de paix ». Cette silhouette blanche Jérôme Mesnager l'a reproduite à travers le monde entier, des murs de Paris à la muraille de Chine.

En 1990, Jérôme Mesnager quitte la maison de son enfance, lieu de ses rencontres avec Jean-Pierre Le Boul'ch, siège de ses associations, atelier de ses premiers travaux, pour emménager dans le XXème arrondissement de Paris. Il exposera une série de palissades sur le thème des combats à la galerie Loft, qui édite un catalogue.

En 1995, il réalise une grande peinture murale rue de Ménilmontant, dans le XXème, « C'est nous les gars de Ménilmontant ».

Jérôme Mesnager s'associe souvent avec Némo, dont le personnage fétiche est la silhouette noire d'un homme en imperméable coiffé d'un chapeau. À ce titre, il a accompagné le mouvement d'art urbain parisien (Blek le rat, Miss.Tic, Jef Aérosol, Némo, etc.) et la Figuration Libre au début des années 1980.

En 2006, Jérôme réalise une série de toiles inspirées par l'art nouveau et l'art déco. La même année, il s'attaque à l'Hôtel des Académies et des Arts à Paris et envahit l'espace avec ses Corps blancs.

Lire plus