• € (EUR)
  • Besoin d'aide

Claude Vesco

France Né(e) en: 1950

Né en 1950 dans le quartier du Panier à Marseille, il s'intéresse très tôt à la photographie grâce d'abord au folding qui sert à fixer les photos de vacances de la famille, puis à l'instamatic Kodak qui remplace l'appareil à soufflet, plus discret et maniable, qu'il aime emmener de temps en temps avec lui au Lycée Thiers, pour photographier ses copains pendant ou après les cours.

Dès les années 70 il commence à photographier pendant des concerts de jazz ou de blues, commençant sans le savoir à constituer des archives précieuses sur les jazzmen et les bluesmen, archives qu'il continuera à alimenter pendant cinq décennies.

En 1982, le Maire de Marseille, Gaston Defferre et le secrétaire Général de la Ville de Marseille Alain Bidou lui demandent de créer un journal interne destiné aux 1200 employés municipaux. Il s'attele à cette tâche pendant trois années, réalisant des reportages (textes et photos) pour cette publication qui a pour titre "La Ville de Marseille et ses fonctionnaires", choisi par G. Defferre plutôt que le titre qu'il propose, "Intra-muros".

Des publications émaillent les années 80 dans diverses revues et publications: Actuel, L'événement du jeudi, Télérama pour des sujets qu'on lui propose et qu'il traite sur un mode de reportage, il travaille discrêtement, rapidement, et ce, d'autant qu'il se reconnait dans la "photographie de rue", popularisée par de grands photographes européens (Cartier-Bresson, Ronis, Doisneau) et américains, dont il s'efforce de suivre les traces, tout en construisant peu à peu son propre style d'image à travers ses voyages, ses rencontres et ses projets.

Une première partie de son travail se situe dans le contexte de la photographie argentique, dont on peut extraire trois sujets : Les musiciens de jazz et de blues, la ville de New-York et Marseille.

Par la suite, il continue à photographier avec des appareils numériques, continuant à enrichir ses archives à travers ses voyages et le hasard des rencontres.

Son travail sur le jazz s'inscrit désormais dans un titre générique, "Jazz, le monde perdu" qui témoigne de ses rencontres avec des grands musiciens dont il garde précieusement la trace, Bill Evans, Dizzy Gillespie, Miles Davis, Jaco Pastorius, Sonny Stitt, Sonny Rollins, Don Cherry, et bien d'autres parmi les anciens ou les étoiles montantes.

Concernant les photos urbaines, il continue inlassablement à être ce passant discrêt qui essaie d'arracher au hasard des images poétiques ou étonnantes, par l'instant et le cadrage choisis, une chasse pacifique dont le but est le partage avec ceux qui, comme lui, aiment la photographie spontanée, dénuée d'artifices, riche de rencontres et lumière.

Un photographe et une oeuvre à découvrir.

Lire plus

Peu d'œuvres disponibles de l'artiste

Ces oeuvres sont les dernières disponibles de Claude Vesco.
Soyez averti par e-mail de la mise en ligne de nouvelles oeuvres en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Claude Vesco, Marseille, le Panier, Photographie

Claude Vesco

Marseille, le Panier, 1979
40 x 30 x 1 cm
Photographie

550 €

Claude Vesco, Marseille, Sugiton, Photographie

Claude Vesco

Marseille, Sugiton, 1981
40 x 30 x 1 cm
Photographie

550 €

Claude Vesco, Marseille, le Vieux Port, Photographie

Claude Vesco

Marseille, le Vieux Port, 1978
30 x 40 x 1 cm
Photographie

550 €

Claude Vesco n'a pas d'exposition.

Nous sommes désolés mais l'artiste n'a actuellement pas d’exposition à proposer.
Suivez Claude Vesco afin de recevoir une notification dès que des expositions sont ajoutées.

Vous êtes une galerie et souhaitez vendre des oeuvres de cet artiste ?

Rejoignez-nous !