• € (EUR)
  • Besoin d'aide
Caroline Lazaro

Caroline Lazaro

France • Né(e) en: 1980

Artistes Photographes

Artistes Français

Née en 1980 à Charenton le Pont (Val-de-Marne), Caroline Lazaroo sort diplômée de l'ESRA (École Supérieure de Réalisation Audiovisuelle) en 2001 après trois ans de formation.

C'est au cours de son cursus que débute, dès 1999, son parcours de caméraman professionnelle sur les reportages destinés à l'émission télévisée Rive droite / Rive Gauche de Thierry Ardisson. Elle poursuit cette carrière jusqu'à aujourd'hui, participant à la réalisation de nombreux documentaires, clips ou magazines télévisés. Fan de cinéma (Scorsese, Tarantino, mais aussi Godard, Truffaut ou Sacha Guitry) elle développe, notamment grâce à l'apparition des appareils photographiques Reflex Numérique, de nouvelles formes de prises de vues en utilisant des optiques photos pour jouer sur le flou des arrières plans ou les profondeurs de champ et donner un aspect "cinématographique" à ses reportages. Cette évolution de sa pratique professionnelle s'accompagne d'un désir de plus en plus marqué de dépasser la dimension "brute" des rushes de ses prises de vues vidéos en se tournant vers la photographie afin de capter "l'essence" de l'image dans une nouvelle dimension "fixe" mais "élaborée".

En 2017, après avoir réalisé plusieurs séries de photographies ayant pour cadre des lieux abandonnés, elle commence à se passionner pour l'URBEX (abréviation du terme anglais urban exploration - exploration urbaine), pratique consistant à visiter des lieux construits puis abandonnés par l'homme. Pour mieux capter la dimension "fin du monde" de ces espaces délaissés par l'homme, Caroline Lazaroo choisit de donner à ses photos un aspect proche du dessin pour dépasser l'apparence de "décharge" qui réside dans les photos brutes de ces lieux délaissés. Son travail suit toujours le même processus : la prise de vue se fait avec un temps de pose longue, en lumière du jour, avec une entrée de lumière susceptible de permettre de jouer sur les contrastes ombre/lumière et de donner du relief aux éléments qui la composent. Aucun filtre artificiel n'y est ajouté. Commence ensuite un long processus de retouche numérique de l'image à l'aide d'un travail minutieux visant à accentuer les "défauts" de la matière pour parvenir à esthétiser le côté "détruit", "apocalyptique" du lieu. Le rendu final est alors fascinant autant qu'étonnant car, comme elle aime le préciser, «la photo beaucoup retravaillée ressemble curieusement plus à ce que j'ai vu sur place que le cliché "Raw" de la prise de vue".

Lire plus

Caroline Lazaro, Fenêtre sur le passé, Photographie

Caroline Lazaro

Fenêtre sur le passé, 2020 150 x 126 cm Photographie

4 500 €

Découvrez nos sélections d'œuvres d'artistes

Besoin d'un coup de pouce pour trouver votre coup de cœur ? Consultez nos pages de sélections faites pour vous.
Affinez votre recherche

artistes français

Besoin d'en savoir plus ?

Qui est l'artiste ?

Née en 1980 à Charenton le Pont (Val-de-Marne), Caroline Lazaroo sort diplômée de l'ESRA (École Supérieure de Réalisation Audiovisuelle) en 2001 après trois ans de formation.

C'est au cours de son cursus que débute, dès 1999, son parcours de caméraman professionnelle sur les reportages destinés à l'émission télévisée Rive droite / Rive Gauche de Thierry Ardisson. Elle poursuit cette carrière jusqu'à aujourd'hui, participant à la réalisation de nombreux documentaires, clips ou magazines télévisés. Fan de cinéma (Scorsese, Tarantino, mais aussi Godard, Truffaut ou Sacha Guitry) elle développe, notamment grâce à l'apparition des appareils photographiques Reflex Numérique, de nouvelles formes de prises de vues en utilisant des optiques photos pour jouer sur le flou des arrières plans ou les profondeurs de champ et donner un aspect "cinématographique" à ses reportages. Cette évolution de sa pratique professionnelle s'accompagne d'un désir de plus en plus marqué de dépasser la dimension "brute" des rushes de ses prises de vues vidéos en se tournant vers la photographie afin de capter "l'essence" de l'image dans une nouvelle dimension "fixe" mais "élaborée".

En 2017, après avoir réalisé plusieurs séries de photographies ayant pour cadre des lieux abandonnés, elle commence à se passionner pour l'URBEX (abréviation du terme anglais urban exploration - exploration urbaine), pratique consistant à visiter des lieux construits puis abandonnés par l'homme. Pour mieux capter la dimension "fin du monde" de ces espaces délaissés par l'homme, Caroline Lazaroo choisit de donner à ses photos un aspect proche du dessin pour dépasser l'apparence de "décharge" qui réside dans les photos brutes de ces lieux délaissés. Son travail suit toujours le même processus : la prise de vue se fait avec un temps de pose longue, en lumière du jour, avec une entrée de lumière susceptible de permettre de jouer sur les contrastes ombre/lumière et de donner du relief aux éléments qui la composent. Aucun filtre artificiel n'y est ajouté. Commence ensuite un long processus de retouche numérique de l'image à l'aide d'un travail minutieux visant à accentuer les "défauts" de la matière pour parvenir à esthétiser le côté "détruit", "apocalyptique" du lieu. Le rendu final est alors fascinant autant qu'étonnant car, comme elle aime le préciser, «la photo beaucoup retravaillée ressemble curieusement plus à ce que j'ai vu sur place que le cliché "Raw" de la prise de vue".

Quelles sont ses 3 principales œuvres ?

Quand est né(e) Caroline Lazaro ?

L'année de naissance de l'artiste est : 1980