Vous souhaitez offrir une oeuvre d’art ? Découvrez notre guide de Noël

Photographies 1971 - 2016

Du 17 novembre au 14 janvier 2017

Galerie Pascal Gabert

Galerie Pascal Gabert

Paris - France

Présentation

Mise au point

Pendant très longtemps, il m’était impossible de me pencher sur mes archives… Ma première photographie représente un peintre du dimanche à Montparnasse, faite avec un 6x9 à soufflet acheté aux Puces. Le tirage est fait par contact à l’aide d’un « châssis » dans le lavabo de ma chambre. J’avais tout juste 13 ans.

Regarder des vieilles photos était douloureux, trop de souvenirs remontaient en moi, trop d’amis disparus, trop de moments à jamais passés, cela m’oppressait et très vite j’en abandonnais l’idée.

Après l’expo sur les « Nus » j’ai commencé à travailler sur le « Flou », il y avait déjà avec les « Nus » des photos surexposées ou sous-exposées, très blanches, très noires. Avec le flou, la boucle est bouclée : ce sera la 4ème exposition de photographies « Ratées ». Cela me plaît, c’est ma liberté…

Je vous présente ces quelques photos que seule votre imagination pourra terminer, le flou c’est une photographie en devenir, elle est en cours, fugitive, pas objective, c’est comme une évocation. C’est votre liberté.

Mais j’avais aussi depuis quelque temps déjà une envie irrésistible de « petits formats », des petits tirages qui nous obligent à se pencher sur eux, comme pour les découvrir, comme s’ils s’adressaient de manière intime à vous, un tirage photographique que l’on ne peut presque pas regarder à deux, quelque chose de personnel qui demande de l’attention.

Pour cela, il fallait revisiter mes archives, mes photographies de paysages, de beauté, mais aussi de mode ou personnelles. Bizarrement cela a été très fluide, j’ai commencé par regarder des milliers de photographies, d’en faire des petits tirages ou des scans de les mettre sur mon mur, par séries. Il fallait vivre avec, jour après jour. Au fur et à mesure j’en enlevais. Toutes celles qui me lassaient que je n’avais plus envie de regarder le lendemain, hop, dans une boîte.

J’ai décidé ensuite de faire moi-même les encadrements, le plus simple possible, faire moi-même les tirages de 8cm sur le plus petit côté, un carton sans acide avec une attache, une marie-louise, un verre et du papier collant kraft.

La réalisation, laborieuse au départ, devint plus aisée comme un apprenti qui apprend à faire un travail. C’était comme un test; encadrer une photo, c’est long mais cela voulait dire qu’elle avait passé l’épreuve, et j’ai aimé ce travail artisanal, précis, répétitif. Cela m’a pris deux ans. Ça me plaisait aussi cette histoire de temps, que cela soit long.

Voilà donc l’expo chez Pascal Gabert, ce n’est pas « Flou » ou « Petits formats » c’est « Photographies 1971-2016 » parce que c’est à partir de 1971 que je suis devenu officiellement photographe et que j’ai gagné ma vie.

- Jérôme Tisné

Lire plus
Adresse

    Détails

  • 11 bis rue du Perche
    75003, Paris
    France
    01 44 54 09 44

Partager cette exposition

Jérôme Tisné, Les ballons, Photographie

Jérôme Tisné

Les ballons, 2015
80 x 107 cm
Photographie

3 500 €

Jérôme Tisné, Nu 028, Photographie

Jérôme Tisné

Nu 028, 2010
50 x 40 cm
Photographie

1 800 €

Jérôme Tisné, Lac Inlay (Birmanie), Photographie

Jérôme Tisné

Lac Inlay (Birmanie), 2003
50 x 50 cm
Photographie

1 800 €

  • Expositions à Paris