Livraison dans le monde entier et retours gratuits ! En savoir plus

Wolpa Wanambi, Wuyal ga Marurrumburr

Wolpa Wanambi Wuyal ga Marurrumburr , 2000

Demander plus de visuels

882 $

Parmi nos dernières oeuvres de l'artiste
Une question? Contactez nos experts
COVID19 : Les livraisons sont maintenues mais des retards peuvent intervenir. Les colis sont traités dans le respect des règles sanitaires. Notre service client est disponible et prendra contact avec vous pour vous informer de l'avancé de votre commande.

L'oeuvre est disponible en retrait en galerie à Paris, France


Ajouter à ma wishlist
Wolpa Wanambi, Wuyal ga Marurrumburr
Mise en situation

simulator

simulator

Informations sur l’oeuvre
  • Technique

    Edition : linogravure, gravure

  • Dimensions cm | inch

    29.9 x 22 inch

  • Support

    Edition sur papier

  • Encadrement

    Non encadrée

  • Tirage

    Oeuvre numerotée et limitée à 50 exemplaires
    2 exemplaires restants

  • Authentification

    Oeuvre vendue avec facture de la galerie
    et certificat d’authenticité

  • Signature

    Oeuvre signée

  • Proposé par

    Galerie d’art professionnelle
    Paris - France

  • A propos de l'oeuvre

    Oeuvre vendue en parfait état

    Originaire du nord-est de la Terre d'Arnhem, Wolpa Wanambi met ici en scène un héros du Temps mythique du Rêve : Wuyal. Ce Grand Ancêtre des aborigènes d'Yrrkala (les Marrakulu) était un chasseur poursuivant les petits kangourous (les "rockwallaby") qui vivaient dans les environs du Mont Saunders, près d'un site devenu sacré appelé Nhulunbuy.

    C'est ce Wuyal qui est mis en scène dans la partie supérieure de cette gravure sur linoleum – art pratiqué à partir des années 70 par des femmes-peintres d'Yrrkala comme Banygul Marika et Dhuwarrwarr Marika.

    Traditionnellement représenté avec une épée, une hache de pierre et un propulseur, il porte ici autour du cou un autre de ses attributs : un sac rituel ou dillybag pour contenir le miel récolté dans les arbres creux où les abeilles abritent leurs essaims. Wuyal est en effet désigné dans la mythologie de la Terre d'Arnhem comme l'Ancêtre-Miel. Sa physionomie est ici celle d'un aborigène dont le corps est orné de colliers de peintures ou de scarifications rituelles comme en portent les hommes du clan qu'il a fondé quand ils célèbrent son histoire.

    Le fond aux motifs constitués de pointillés et de hachures symbolise la région de Nhulunbuy dont il propose une sorte de carte faite d'un assemblage de formes rituelles : celles-ci et les motifs qui les décorent s'inspirent directement des peintures religieuses de la région.

    D'ailleurs, une œuvre d'art comme celle-ci est toujours fondamentalement un objet sacré. En Terre d'Arnhem occidentale, on appelle rarrk le système de hachures qui prédomine ici et vers l'est dhulang ou miny'tji. Elles ont à la fois une valeur clanique permettant aux initiés d'identifier l'origine de l'artiste qui les a utilisées et une valeur magique car ces dessins confèrent une dimension sacrée aux supports sur lesquels on les a reproduits : ils suggèrent en effet l'énergie spirituelle des ancêtres qu'il s'agit de célébrer et de continuer à faire vivre.

    La partie inférieure de ce diptyque aux éléments superposés reprend le même décor pour le fond mais met en scène une autre divinité du Temps du Rêve, Marurrumburr, ("wild cat" en anglais – littéralement "chat sauvage" qui vit dans la région d'Yanawal qu'il a lui-même créé au Temps du Rêve.

    Bien entendu les liens existant entre Wuyal et Marurrumbur au-delà de la région qu'ils partagent, seuls les initiés les connaissent et l'amateur doit se résoudre à ne pouvoir apprécier que le jeu des motifs rituels, la posture totémique de Wuyal, le dialogue muet entre l'homme et l'animal à la fois réunis dans la composition double de l'artiste mais séparés par les cadres entourant les espaces respectifs où ils sont représentés.
    Lire plus
Livraison
Artsper livre les oeuvres dans le monde entier via des transporteurs spécialisés. L'oeuvre est disponible en retrait en galerie à Paris, France) ou peut être livrée à l'adresse de votre choix dans moins d'une semaine après validation de votre commande. L'oeuvre est assurée pendant le transport, il n'y a donc aucun risque pour vous.
En savoir plus sur la livraison
Retour gratuit
Profitez de 14 jours d’essai pour trouver la place idéale de votre œuvre d’art. Et si vous changez d’avis, les frais de retours sont gratuits et nous vous remboursons intégralement.
En savoir plus sur les retours gratuits
Paiement
Vous pouvez régler par carte bancaire, Paypal ou virement uniquement en Euros. Sachez que nous prenons les fraudes et le respect de vos informations confidentielles très au sérieux, c'est pourquoi tous les paiements sont sujets à une validation 3D Secure.
En savoir plus sur le paiement
Garantie
Artsper travaille uniquement avec des galeries professionnelles et vous garantit l'authenticité et la provenance des oeuvres.
En savoir plus sur la garantie Artsper
Voir plus loin

Wolpa Wanambi

Australie Né(e) en: 1970
L'artiste aborigène Wolpa Wanambi est originaire de Yirrkala, au nord-est de la Terre d'Arnhem. Cette région est célèbre pour ses peintures sur écorces dont on dit que la technique a été transmise aux Aborigènes des premiers temps par les Esprits Mimi eux-mêmes – ces divinités des airs vivant dans les grottes de la côte dont elles ont couvert les parois de leur propre représentation longiligne.

D'abord connues des seuls missionnaires installés en Terre d'Arnhem puis des anthropologues, ces œuvres retinrent dès l'entre-deux guerres l'attention des artistes occidentaux comme André Breton qui en possédait dans sa collection et leur consacra en 1962 une étude "Main première" qui servit de préface à l'ouvrage du grand découvreur de cette culture, Karel Kupka : Un Art à l'état brut (Lausanne, éd. Clairefontaine, 1962).

Cette étude qui insiste sur "l'acte créateur" au sein plein que constitue la réalisation de ces oeuvres est d'ailleurs reprise dans le recueil Perspective cavalière(Paris, Gallimard, coll. "L'Imaginaire", 1970). Comme dans toute la Terre d'Arnhem, ces peintures jouent encore un rôle important dans les cérémonies religieuses héritées du Temps du Rêve : évoquant la geste des Grands Ancêtres, elles servent en effet de support à la transmission des secrets que les initiés se transmettent : comment le monde fut créé ; comment cette création se poursuit de saison en saison ; comment se transmettent ses mystères très souvent symbolisés par la mise en scène des actes d'avaler et de régurgiter.

En outre, décorées de dhulang (nom que porte les rarrk dans cette partie de la Terre d'Arnhem) elles tirent de ces motifs hachurés à valeur clanique l'énergie qu'ils symbolisent et, de ce point de vue, constituent des objets proprement magiques.
Lire plus

Wolpa Wanambi, Wuyal ga Marurrumburr
Wolpa Wanambi, Wuyal ga Marurrumburr