Evelyne & Jacques Deret

Collectionneurs et fondateurs du projet Art [ ] Collector

Evelyne et Jacques Deret sont à la fois collectionneurs et fondateurs du projet Art [ ] Collector. Créé en 2011, ce projet soutient les jeunes artistes français, à travers une exposition et un catalogue offerts à deux artistes lauréats chaque année. Rencontre.

{Artsper}: Art [ ] Collector associe le temps d’un événement un artiste, ses collectionneurs et sa galerie. Quand est né le projet et dans quel but ?

Evelyne & Jacques Deret: Le projet est né d’un constat propre au marché français : beaucoup d’artistes émergents, en milieu de carrière et même reconnus bénéficient d’une visibilité moindre que dans d’autres pays et cela en dépit de l’action de très bons musées, écoles, centres d’Art, galeries, foires et marchands d’art. Si les collectionneurs privés sont plus nombreux en France, ils sont souvent moins actifs et surtout moins visibles que dans les pays du nord de l’Europe par exemple (Allemagne, Suisse et Benelux) et bien sûr qu’aux USA. Les nouveaux collectionneurs doivent contribuer à rendent plus visibles les artistes français en mettant en exergue la variété des talents, la multiplicité des formes de création et d’expressions. En même temps, il faut reconnaître que les profils de collectionneurs évoluent : ils ne veulent pas seulement dépenser ou investir mais de plus en plus partager et donner du sens a l’acte de collectionner.

L’objectif d’Art Collector, créé en 2011, est d’associer le temps d’un événement l’artiste, ses collectionneurs et sa galerie pour une présentation de ses travaux. Les collectionneurs prêtent des œuvres qu’ils ont achetées, l’artiste montrent ses travaux récents pendant deux semaines dans un lieu privatisé pour l’événement. Nous faisons venir des critiques, commissaires mais aussi un nouveau public d’amateurs grâce à un vernissage, un dîner, des visites… Nous éditons aussi un catalogue. A terme, l’ambition est de construire une large communauté de nouveaux collectionneurs actifs dans le soutien aux artistes français qui prendront part au rayonnement de la création française et seront en lien avec d’autres groupes de collectionneurs à l’étranger.

{A}: Aujourd’hui, quels sont vos soutiens ? Qui constitue le jury de sélection d’Art Collector ?

E&J Deret: Nous nous entourons d’un jury de collectionneurs, critiques, commissaires d’exposition indépendants et nous avons un comité de soutien également très actif. Les collectionneurs qui prêtent des œuvres nous soutiennent ainsi que les institutions qui participent régulièrement à nos événements.

{A} Travaillez-vous également avec des artistes indépendants qui ne sont pas exposés en galerie ?

E&J Deret: Dans le cadre d’un partenariat entre Art [ ] Collector et Jeune Création, nous avons invités à choisir pendant le salon de novembre 2013 au Centquatre des artistes - Lucie et Simon d’une part et Jérémie Delhomme d’autre part – et nous les avons exposés au Patio Opéra du 20 mai au 25 mai 2014. Ce soutien aux jeunes artistes est par ailleurs ponctué tout au long de l'année d'échanges et de discussions entre les artistes de Jeune Création et les collectionneurs et amis d'Art [ ] Collector.

{A}: Selon vous, quel est le rôle du collectionneur d’art aujourd’hui ? Faites-vous une différence entre le collectionneur et l’amateur d’art ?

Evelyne Deret: Je me perçois davantage comme « amateur d’art » que comme collectionneur. La différence tient au nombre d’œuvres sans doute, à la progressive structuration de nos deux collections, et au regard des autres aussi. Il est certain dans tous les cas que nous avons choisi de nous positionner en tant que tels et de revendiquer un rôle actif pour défendre nos choix.

{A}: Quelles sont vos relations avec les artistes que vous collectionnez ?

E&J Deret: Elles peuvent varier selon les artistes. Nous avons des relations suivies avec certains, et même amicales parfois - nous les recevons, connaissons leur lieux de vie, leurs familles …- , tandis qu’avec d’autres, les relations sont plus distantes et conventionnelles, voir tout simplement inexistantes. C’est toujours une histoire de rencontre, plus ou moins forte. Nous apprécions de les connaitre et de leur faire ressentir notre intérêt et notre soutien pour leur travail. Nous nous attachons surtout à l’œuvre d’un artiste que nous soutenons au maximun : présence aux expositions, manifestations, prêt d’œuvres…

{A}: L’événement artistique que attendez avec impatience à la rentrée 2014 ?

E&J Deret: La prochaine Fiac avec le nouveau événement OFFicielle, ainsi que les expositions et off de musées à Miami en décembre prochain, où nous allons régulièrement.

{A}: Vous avez choisi de collaborer avec le Festival d’art lyrique de Saint-Céré. Parlez-nous de ce projet.

E&J Deret: A travers l’association « Art contemporain en pays de Saint-Céré », nous avons souhaité créer un événement en lien avec le Festival d’art lyrique qui se déroule dans cette ville du Lot à laquelle nous sommes très attachés, afin de susciter une synergie entre les manifestations artistiques existantes sur le territoire et le monde des jeunes artistes plasticiens qui leur tient tant à coeur.

Le Festival de Saint-Céré est depuis plusieurs décennies une manifestation reconnue et aussi un laboratoire de jeunes talents lyriques. Il a permis à de nombreux jeunes chanteurs de faire leur premiers pas. Il mixe également les genres, de la comédie musicale à l’opéra et l’opéra comique…

Par ailleurs alors que le Sud du département du Lot bénéficie des activités d’art contemporain proposées par la maison des Art de Cajarc, le nord est moins bien pourvu. D’où le projet d’étendre à cette partie du territoire l’accès à l’art contemporain en lien avec les ressources locales et d’incrire cette initiative dans le projet culturel de la ville de Saint Céré.

Pour la première manifestation en 2014 nous avons invité deux jeunes artistes, Myriam El Haik et Damien Marchal, à exposer du 2 au 10 août dans un lieu emblématique de Saint-Céré, la Maison des Consuls, et à intervenir en parallèle dans différents lieux et châteaux de la ville et du Festival avec des installations et performances (du 11 au 17 août). L’exposition a reçu près de 1000 visiteurs .

{A}: Avez-vous déjà acheté de l’art en ligne ? Que pensez-vous du projet d’Artsper ?

E&J Deret: Oui. Artsper est un projet intéressant : je regarde les envois très régulièrement et les choix proposés. Cela me permet de découvrir des artistes (la dernière est S Nava que j’ai vu ensuite au Meymac et à Marseille) et d’acheter lorsque je connais le travail de l’artiste. Je crois que c’est aussi une nouvelle façon d’accéder aux oeuvres d’art qui ne fera que se développer ….

Lire plus
Partager cette interview

Patrick Cornillet, Jetée 2, Peinture

Patrick Cornillet

Jetée 2, 2013
99 x 140 x 5 cm
Peinture

5 900 €

Olivier Moriette, A47, Peinture

Olivier Moriette

A47, 2013
140 x 140 cm
Peinture

3 900 €

Olivier Moriette, A44, Peinture

Olivier Moriette

A44, 2013
140 x 140 cm
Peinture

3 900 €

Olivier Moriette, A45, Peinture

Olivier Moriette

A45, 2013
140 x 140 cm
Peinture

3 900 €

Olivier Moriette, A48, Peinture

Olivier Moriette

A48, 2013
140 x 140 cm
Peinture

3 900 €

Olivier Moriette, A51, Peinture

Olivier Moriette

A51, 2013
140 x 140 cm
Peinture

3 900 €

Olivier Moriette, C9, Peinture

Olivier Moriette

C9, 2013
200 x 200 cm
Peinture

6 000 €

Olivier Moriette, C12, Peinture

Olivier Moriette

C12, 2013
200 x 200 cm
Peinture

6 000 €

Olivier Moriette, C13, Peinture

Olivier Moriette

C13, 2013
200 x 200 cm
Peinture

6 000 €

Patrick Cornillet

France

Olivier Moriette

France