Laurence Dreyfus

Conseillère en art et fondatrice de Chambre à part

Chambres à Part, est un concept d’exposition arty et exclusif imaginé par la conseillère en art Laurence Dreyfus, pour présenter les découvertes artistiques issues de son travail de repérage des artistes à la pointe de la création contemporaine. Artsper lui a posé des questions sur son projet et sa vision de l’art contemporain.

{Artsper}: Quelles sont vos missions en tant que conseillère en art pour Chambres à part ?

Laurence Dreyfus: Chambres à part est une exposition particulière que j’organise et produit chaque année à l’occasion de la FIAC. Il s’agit d’un événement complémentaire de ma mission de conseillère. J’offre la vitrine d’une collection idéale à mes clients. Pour Chambres à part IX, je présente ainsi mes découvertes les plus remarquables de 2013 et de 2014.

{A}: Depuis quand existe Chambres à Part et comment le projet s’est-il constitué ?

LD: Chambres à part existe depuis une dizaine d’années. Ce projet est né après l’exposition de la collection du collectionneur Harald Falckenberg à la Maison Rouge, dont j’assurais le commissariat. J’avais pressenti que les collectionneurs avaient envie de découvrir les œuvres dans un contexte différent des foires. Grâce à la complicité de deux passionnés d’art, j’ai donc commencé à organiser cette exposition annuelle.
À l’époque le parcours VIP de la FIAC était différent. Nous avons alors crées un contexte plus personnel pour permettre aux collectionneurs d’art de découvrir des œuvres d’exception que l’on ne voit pas partout.

{A}: Qui sont vos clients ? Des collectionneurs privés, des entreprises, des institutions ?

LD: Mes clients sont pour la plupart des collectionneurs privés internationaux. Quelques grandes fondations me font également confiance, mais je n’ai pas pour l’instant pas de liens avec les entreprises.

{A}: Comment choisissez-vous les artistes que vous exposez?

LD: Ma sélection d’artistes est le fruit de nombreux voyages à l’étranger et répond aux thèmes et courants artistiques dans l’air du temps. Par exemple, la génération d’artistes « post-Internet », à suivre selon moi avec grand intérêt. Mes choix proviennent aussi d’observations et de dialogues avec les artistes. Je me rends très souvent dans leurs ateliers, afin de comprendre leur démarche. Je suis aussi fidèle à certains artistes que je suis et soutiens depuis des années.

{A}: Parmi votre sélection d’artistes pour la 9ème édition de Chambres à Part pendant la FIAC, on retrouve plusieurs artistes français. Quel avenir selon vous pour l’art contemporain français ?

LD: Dans un monde globalisé, l’art contemporain français a beaucoup à dire. Cependant, les galeries françaises le présente toute l’année et je trouve peu pertinent pour ma part de le montrer pendant la semaine de la FIAC. Deux des artistes que je soutiens depuis des années sont françaises, Monique Frydman et Charlotte Cornaton. Et je n’ai de cessé de les promouvoir auprès des collectionneurs étrangers.

{A}: Quels sont selon vous les artistes à ne pas manquer cette année à la FIAC ?

LD: Je réserve en général cette réponse à mes clients, mais comme je l’ai mentionné précédemment, je crois beaucoup dans la génération “post-Internet” à des artistes comme Jon Rafman, Oliver Laric, Aleksandra Domenovic et Parker Ito.

{A}: Avez-vous des projets de diversifications pour Chambres à Part pour les années à venir ?

LD: Oui, très certainement. Après le succès au printemps dernier de l’édition de Chambres à part à la Tour de Londres, plusieurs projets sont en cours, notamment à l’étranger.

{A}: L’événement artistique que vous attendez avec impatience cet Automne ?

LD: L’ouverture de la Fondation Louis Vuitton, l’exposition de Jeff Koons au Centre Pompidou, ” The Generational Triennial ” au New Museum à New York.

Lire plus
Partager cette interview

Massimo  Vitali, Marina di Carrare Torre Fiat, Photographie

Massimo Vitali

Marina di Carrare Torre Fiat, 1995
70 x 90 cm
Photographie

3 800 €

Bernar Venet, Effondrement Arc 4, Edition

Bernar Venet

Effondrement Arc 4, 2013
98 x 115 cm
Edition

Vendu

Bernar Venet, Effondrement Arc 2, Edition

Bernar Venet

Effondrement Arc 2, 2013
115 x 98 cm
Edition

Vendu

Robin Hammond, Zimbabwe - 55, Photographie

Robin Hammond

Zimbabwe - 55, 2012
50 x 75 cm
Photographie

500 €

Robert Barry, Composition pour les JO, Edition

Robert Barry

Composition pour les JO, 1992
63 x 90 x 1 cm
Edition

800 €

Robin Hammond, Edson, Photographie

Robin Hammond

Edson, 2011
80 x 120 x 3 cm
Photographie

3 000 €

Robin Hammond, Zimbabwe - 27, Photographie

Robin Hammond

Zimbabwe - 27, 2012
50 x 75 x 3 cm
Photographie

500 €

Robin Hammond

Nouvelle Zélande

Massimo Vitali

Italie

Bernar Venet

France

Robert Barry

Etats-Unis