Vous souhaitez offrir une œuvre d’art ? Découvrez notre guide de Noël
  • € (EUR)
  • Besoin d'aide

Bienvenue au studio Atelier Jones Design

Bienvenue au studio Atelier Jones Design - 2
Bienvenue au studio Atelier Jones Design - 3
Bienvenue au studio Atelier Jones Design - 4
Bienvenue au studio Atelier Jones Design - 5

Photographies de la maison de Raimana © Raimana Jones

Raimana Jones est le fondateur du studio Atelier Jones Design, situé en Nouvelle-Zélande. Proche du mouvement Bauhaus, son approche du design met l'accent sur l'artisanat, la durabilité et les collaborations. Rejoignez notre conversation avec Raimana sur son projet préféré à ce jour, ses inspirations et la nécessité d'intégrer la durabilité dans le monde du design.

1. Bonjour Raimana ! Peux-tu nous parler un peu de toi et de ta carrière dans le design d'intérieur jusqu'à présent ?

Je suis né et j'ai grandi dans le paradis tropical de Tahiti. Puis ma famille a déménagé en Nouvelle-Zélande en 2006, où j'ai fini mes deux années de lycée. J'ai eu du mal à changer d'école, mais j'ai réussi à obtenir un certificat qui m'a conduit à l'université. J'ai choisi de suivre le cursus « Design spatial », qui était très intéressant. Ce diplôme mettait en avant la pensée conceptuelle et m'a appris l'importance d'avoir un regard poétique lors de la conception. Au départ, je voulais devenir architecte, et j'ai donc opté pour un Master en architecture.

Après avoir travaillé dans de grandes entreprises d'architecture, on m'a demandé d'enseigner à la fois des travaux d'atelier de conception et un travail technique intitulé « Fabrication numérique ». Le processus d'enseignement est pour moi un excellent moyen de maîtriser une expertise précieuse dans les technologies assistées par ordinateur. J'utilisais le reste de mon temps pour expérimenter et affiner mes compétences, en construisant des meubles et des objets dans l'atelier de l'université. C'est ainsi que je suis tombé amoureux de la création et que l'Atelier Jones a vu le jour. Mon activité est passée du design de meuble à l'objet, puis à celui d'une pièce, et maintenant nous concevons des espaces entiers.

Les matériaux et leurs outils respectifs sont toujours au premier plan de notre processus de conception, qu'il s'agisse d'un meuble ou d'un espace. Mathilde Polmard, qui a également une formation en design d'espace et en architecture et fabrication, a rejoint le cabinet depuis plus d'un an maintenant. Elle est l'un des designers les plus pragmatiques que j'ai rencontrés. Nous avons beaucoup de chance de travailler ensemble et nos compétences se complètent à merveille.

2. Quel est ton projet de design préféré à ce jour ?

Mon projet préféré à ce jour est la « Cuisine inspirée de Hong Kong ». J'ai travaillé en étroite collaboration avec le client pour concevoir et construire une cuisine qui refléterait son héritage familial et culturel et qui serait également pratique pour le type de cuisine auquel il est habitué. Au final, c'est un petit projet qui a démontré que le design peut être utilisé comme un outil pour créer un sentiment d'appartenance à quelque chose de plus grand. C'est la première cuisine que j'ai construite à partir de rien, et l'apprentissage a été rapide mais fructueux.

Bienvenue au studio Atelier Jones Design - 6
Bienvenue au studio Atelier Jones Design - 7

À gauche : photographie de la maison de Raimana © Raimana Jones, à droite : projet « Hong Kong Inspired Kitchen » d'Atelier Jones © Samuel Hartnett

3. Ta pratique du design est ancrée dans le Bauhaus. Qu'est-ce qui t'attire dans cette période du design ? Quels artistes ou designers t'inspirent particulièrement ?

C'est surtout la conception par la fabrication, l'intersection et les échanges entre différentes disciplines qui m'ont attiré vers cette période. Les technologies et les matériaux disponibles à l'époque étaient également exploités et développés dans de nouveaux domaines. Marcel Breuer, par exemple, a emprunté les techniques de pliage des tubes utilisées dans la fabrication des bicyclettes pour construire l'une des chaises les plus emblématiques du siècle, qui est toujours d'actualité. J'admire également Marianne Brandt pour sa persévérance à se faire accepter dans l'atelier de métallurgie - qui était alors réservé aux hommes. Elle a conçu et fabriqué une théière qui est devenue l'un des objets les plus célèbres du Bauhaus.

4. L'un des aspects essentiels de l'école du Bauhaus est l'unification de tous les arts. Comment les artistes des beaux-arts ont-ils influencé ta pratique ?

Je suis toujours fasciné par la façon dont les artistes parviennent à transmettre des qualités abstraites et émotionnelles particulières en manipulant les matériaux, les couleurs et les formes. En matière de design, je trouve que la fonction peut souvent limiter la pureté de ces mouvements abstraits. Il s'agit donc de trouver le juste équilibre entre la beauté de l'abstraction et le fait de servir un objectif.

Bienvenue au studio Atelier Jones Design - 8
Bienvenue au studio Atelier Jones Design - 9

À gauche : portrait de Raimana Jones et Mathilde Polmard d'Atelier Jones Studio © Jefferson Chen, à droite : projet « Tidy Space » d'Atelier Jones Studio © Samuel Hartnett

5. Tu es très conscient des matériaux et la durabilité est au cœur de ton travail. Dans quelle mesure penses-tu que les designers d'aujourd'hui ont une responsabilité lorsqu'il s'agit de travailler de manière durable ?

C'est le cas plus que jamais, je dirais. Les designers ont la capacité de façonner les tendances et de lancer des produits qui vont répondre à la demande d'une grande partie de la population. Il est donc toujours bon de prendre en compte le cycle de vie du produit, d'obtenir des informations sur l'origine des matériaux utilisés et sur le processus de production. J'ai lu un mantra des Shakers qui a également inspiré Terence Conran : « Ce qui a en soi l'usage le plus élevé possède la plus grande beauté ». J'aime ce mantra parce que, pour moi, il montre que l'amour que l'on porte à une chose se reflète dans la fréquence de son utilisation. Si l'intention est de mettre au monde des objets qui seront chéris et aimés, qui seront beaux et utiles, alors il sera très difficile de les remplacer. Je pense que c'est la plus grande responsabilité qu'un designer devrait avoir et je crois que c'est la manière la plus durable de concevoir : concevoir des objets qui seront irremplaçables.

6. Quel.le artiste émergent.e as-tu repéré.e récemment ?

Actuellement, je suis attentivement l'artiste Yona Lee.

7. Enfin, quel serait le projet de design de tes rêves ?

Une fois par an, nous partons en randonnée sur plusieurs jours et je trouve que les cabanes du Department of Conservation sont des espaces fascinants. Elles sont très fonctionnelles, conçues pour un séjour de courte durée et sont des espaces autosuffisants. J'adorerais avoir l'occasion de concevoir et de construire une cabane dans le bush !

Bienvenue au studio Atelier Jones Design - 10

Sélection d'œuvres d'art

Partition Régulière (Albert Schoenflies Demi Cube), Raphaël Zarka

Partition Régulière (Albert Schoenflies Demi Cube)

Raphaël Zarka

Sculpture - 17.5 x 31.5 x 31.5 cm

5 500 €

Subtractive Variability Circular, Felipe Pantone

Subtractive Variability Circular

Felipe Pantone

Sculpture - 100 x 100 x 5 cm

Prix sur demande

Please Stand Up, Haus Otto

Please Stand Up

Haus Otto

Design - 57 x 27 x 40 cm

950 €