Vous souhaitez offrir une oeuvre d'art ?
Découvrez notre carte cadeau

Matthew Couper

Né(e) en: 1976

Etats-Unis

Biographie

Biographie en cours de traduction

Né en Nouvelle-Zélande, Matthew Couper a toujours ressenti le besoin de voyager, de découvrir et d’analyser différentes sociétés. Il a profité de résidences artistiques au Royaume-Uni, au Mexique mais aussi de plusieurs voyages en Europe pour élargir sa culture et son goût pour la peinture.

Depuis 2010, c’est à Las Vegas qu’il s’est installé, ville du pêché et de tous les excès mais également du capitalisme américain. Il y vit avec ces nombreuses sollicitations spirituelles et sociétales qui se répercutent sur son travail, celui d’un immigré qui exprime ses points de vue sociaux et politiques. Ses influences sont nombreuses, issues de civilisations et de cultures éclectiques, allant des symboles de l’art occidental ancien (en particulier italien du trecento, quattrocento) aux images contemporaines.

Attiré par l’art colonial espagnol, il y voit les reflets culturels d’une société au travers des actes de dévotion, des apparitions de saints et autres monstres. Collectionneur d’ex-votos et de retablos, dont il apprécie l’humilité des artistes, il a lui-même peint une brillante série d’ex-votos qui parlent d’art, de politique, de religion ou de mythes.
Matthew Couper s’est approprié cette iconographie traditionnelle du baroque espagnol, composée de "beaucoup d’obscurité qui s’équilibre avec le rouge", pour illustrer ses peintures contemporaines dont les sujets, souvent très personnels, sont inspirés de ses rêves, de ses frustrations, des livres qu’il a lus ou de ses rencontres.

Alors que l’iconographie de cet art est soumise aux thèmes de la contre-réforme de l’église catholique, il l’utilise quant à lui pour singulariser des phénomènes sociaux mais aussi des lamentations sur des "faux problèmes contemporains", un disque dur qui crashe, un mal de ventre lors d’un voyage, un cauchemar composé de figures extra-terrestres populaires des années 80. Il parle de thérapie d’exposition, une façon d'affronter ses peurs par la représentation. Ces sujets simples sont mêlés à des symboles anachroniques et ésotériques, donnant à sa peinture une lecture dense et riche.

"Sombrement amusantes, et chargées de symboles, ses peintures sont sa tentative de faire le pont entre le spirituel et le futile." (John Seed)

Ses œuvres sont représentées dans des collections publiques en Nouvelle-Zélande et à l'étranger (Rome, Brisbane, Montréal et Las Vegas) et dans des collections privées en Nouvelle-Zélande, Australie, Etats-Unis, Ecosse, Grande-Bretagne, Espagne, France, Italie, Suisse, Hong Kong, Thaïlande et les Philippines.

Lire plus
    Tags
  • Edition

  • Edition Gravure

  • Edition Lithographie

  • Artiste Américains

Partager cet artiste

Matthew Couper, The Chief Mourner and the last drops, Edition

Matthew Couper

The Chief Mourner and the last drops, 2017
76 x 57 cm
Edition

380 €

Matthew Couper n'a pas d'exposition.

Nous sommes désolés mais l'artiste n'a actuellement pas d’exposition à proposer.
Suivez Matthew Couper afin de recevoir une notification dès que des expositions sont ajoutées.

  • Artistes Similaires