Présentation

Né en 1957 à Concord au Etats-Unis, George Condo est une figure importante de la peinture américaine. Il vit et travaille à New York. Sa carrière débute par un emploi à la factory d'Andy Warhol.

George Condo hérite des influences de Velàsquez, David, Picasso, Bacon, Dali, Pollock… mais façonne un art abstrait figuratif bien singulier. L'art traditionnel européen qu'il découvre lors de ses études en Allemagne oriente son travail. Le cubisme se mêle à l'American pop culture. Il se lie d'amitié avec les artistes de la Beat Generation ainsi que les peintres Keith Haring, Jean-Michel Basquiat ou Julain Schnabel.

George Condo compose des portraits, des vanités, des natures mortes, des sculptures, des collages… Dernièrement, il réalise une série de portraits, en hommage aux musiciens de Jazz. L'artiste définit son art comme « artificial realism », « la représentation réaliste de ce qui est artificiel ». George Condo disloque les corps en façonnant une forme ludique, surréaliste. La schizophrénie plane sur ses êtres teintée d'ironie. Les émotions y sont exaltées jusqu'à frôler le caractère clownesque ou inquiétant. La sexualité est elle aussi exacerbée. La folie des êtres n'est pas édulcorée mais émerge de ces décompositions corporelles.

Felix Guattari évoque à son sujet « bref, vous ré-inventez l'art moderne, plutôt que de le nier massivement. Vous démontrez par votre "passage à l'acte" inconscient que la peinture, en tant que processus novateur de production de subjectivité, est encore et toujours possible, à la condition d'être reprise à l'état naissant. »

« Mon principal désir est bannir toutes les affectations insipides de la vie de tous les jours : celles qui s'accrochent comme des parasites, jusqu'au dernier instant, à la toile blanche et vierge (...). Représenter le "ça" comme "ça", c'est ça la victoire » revendique l'artiste.

George Condo affiche sa première exposition personnelle en 1983. Ses œuvres s'affichent dans les lieux les plus prestigieux et font l'objet d'acquisitions dans de nombreuses collections privées. Il signe un portrait de la Reine particulièrement désarçonnant et déconcertant à la Tate Modern à Londres. George Condo participe aux événements phares : biennale, foire… Il collabore avec de nombreuses personnalités artistiques… Il illustre notamment « la belle et sombre fantaisie tordue » de Kanye West.


Lire plus
Toutes les œuvres de George Condo
Édition, More sketches of Spain-For Miles Davis 4, George Condo

More sketches of Spain-For Miles Davis 4

George Condo

Édition - 69 x 77 x 0.02 cm

4 000 €

Édition, More sketches of Spain - For Miles Davis 6, George Condo

More sketches of Spain - For Miles Davis 6

George Condo

Édition - 69 x 77 cm

4 000 €

Édition, More sketches of Spain-For Miles Davis 3, George Condo

More sketches of Spain-For Miles Davis 3

George Condo

Édition - 69 x 77 x 0.02 cm

4 000 €

Édition, More sketches of Spain-For Miles Davis 1, George Condo

More sketches of Spain-For Miles Davis 1

George Condo

Édition - 69 x 77 x 0.02 cm

4 000 €

Édition, More Sketches of Spain - for Miles Davis, George Condo

More Sketches of Spain - for Miles Davis

George Condo

Édition - 130 x 97 cm

6 500 €

Découvrez nos sélections d'œuvres d'artistes

Besoin d'un coup de pouce pour trouver votre coup de cœur ? Consultez nos pages de sélections faites pour vous.
Besoin d'en savoir plus ?

Qui est l'artiste ?

Né en 1957 à Concord au Etats-Unis, George Condo est une figure importante de la peinture américaine. Il vit et travaille à New York. Sa carrière débute par un emploi à la factory d'Andy Warhol.

George Condo hérite des influences de Velàsquez, David, Picasso, Bacon, Dali, Pollock… mais façonne un art abstrait figuratif bien singulier. L'art traditionnel européen qu'il découvre lors de ses études en Allemagne oriente son travail. Le cubisme se mêle à l'American pop culture. Il se lie d'amitié avec les artistes de la Beat Generation ainsi que les peintres Keith Haring, Jean-Michel Basquiat ou Julain Schnabel.

George Condo compose des portraits, des vanités, des natures mortes, des sculptures, des collages… Dernièrement, il réalise une série de portraits, en hommage aux musiciens de Jazz. L'artiste définit son art comme « artificial realism », « la représentation réaliste de ce qui est artificiel ». George Condo disloque les corps en façonnant une forme ludique, surréaliste. La schizophrénie plane sur ses êtres teintée d'ironie. Les émotions y sont exaltées jusqu'à frôler le caractère clownesque ou inquiétant. La sexualité est elle aussi exacerbée. La folie des êtres n'est pas édulcorée mais émerge de ces décompositions corporelles.

Felix Guattari évoque à son sujet « bref, vous ré-inventez l'art moderne, plutôt que de le nier massivement. Vous démontrez par votre "passage à l'acte" inconscient que la peinture, en tant que processus novateur de production de subjectivité, est encore et toujours possible, à la condition d'être reprise à l'état naissant. »

« Mon principal désir est bannir toutes les affectations insipides de la vie de tous les jours : celles qui s'accrochent comme des parasites, jusqu'au dernier instant, à la toile blanche et vierge (...). Représenter le "ça" comme "ça", c'est ça la victoire » revendique l'artiste.

George Condo affiche sa première exposition personnelle en 1983. Ses œuvres s'affichent dans les lieux les plus prestigieux et font l'objet d'acquisitions dans de nombreuses collections privées. Il signe un portrait de la Reine particulièrement désarçonnant et déconcertant à la Tate Modern à Londres. George Condo participe aux événements phares : biennale, foire… Il collabore avec de nombreuses personnalités artistiques… Il illustre notamment « la belle et sombre fantaisie tordue » de Kanye West.

Quel est le mouvement artistique de George Condo ?

Les mouvements artistiques sont les suivants: Portraitistes cubistes hauts en couleur

Quand est né(e) George Condo ?

L'année de naissance de l'artiste est : 1957