• € (EUR)
  • Besoin d'aide

Alfréd Reth

Hongrie Né(e) en: 1884

Alfréd Réth né Alfréd Roth le 29.02.1884 à Budapest   et décédé en 1966 à Paris était un peintre hongrois, naturalisé français, considéré comme une des principales figures de l'Avant-garde et de l'Ecole de Paris.

Alfréd Réth est le huitième enfant d'une famille hongroise modeste. À la fin de sa scolarité, il devient employé de banque, tel que le souhaite alors son père. Dès son enfance, Alfréd fait la connaissance d'István Farkas  et de László Mednyánszky. Il se lie d'amitié avec le premier et le second lui apprend à peindre. C'est de là que naît son intérêt pour le bouddhisme et l'art oriental. En 1903, il se lie avec la  colonie de peintres de Nagybánya et commence à travailler sous la direction de Károlyn Ferenczy.

En 1905, il part à Paris avec József Ergry. En France, il travaille à l'atelier de J. E. Blanche à Montmartre. Il rencontre l'orientaliste Jean Buchot par l'intermédiaire de Mednyánszky et développe son intérêt pour l'art hindou et khmer qu'il découvre au Musée Guimet. Il découvre Cézanne chez Ambroise Vollard puis au Salon d'Automne en 1907 ; il ne rejoint pas le groupe Fauve mais fait partie du mouvement cubiste dès 1911. Il expose 3 toiles au Salon des Indépendants, accrochées entre celles de Matisse et de Rouault, et réitère en 1911 : ses toiles côtoient celles de Braque, dont il sera proche plus tard, Léger, Lhote, Metzinger, de Segonzac.

Il est un des nombreux peintres dits de l'Ecole de Paris. En 1913, il est invité à participer à une exposition consacrée au cubisme à Berlin par la galerie der Sturm où il représente l'art contemporain français avec 80 tableaux et dessins. Toujours en 1913, ses œuvres sont présentées à Budapest lors d'une exposition cubiste.

En 1914, avec le déclenchement de la 1ère guerre mondiale, il est interné comme citoyen d'un pays ennemi de la France.

La fin de la guerre, marque le début des Années folles, le retour des collectionneurs étrangers et leurs achats importants d'œuvres modernes, une vie intense, créative et mondaine dans un Paris qui veut rivaliser avec Berlin. Il est un des premiers à s'engager sur la voie de l'abstraction, dans les années 1920 ses toiles sont des jeux de lignes et de plans, de courbes et étrangement figuratives.

Membre du groupe Abstraction - création : Art non figuratif en 1931 avec Arp, Georges Valmier, Herbin, Kupka, etc. dont le but est de diffuser l'art abstrait et d'organiser des expositions, qui sera actif jusqu'en 1936. En 1946, après la seconde guerre mondiale, se constitue le Salon des Réalités Nouvelles avec lequel il exposera.

À la fin de sa vie, Réth sera toujours dans le mouvement abstrait, mais également il reviendra à la figuration et aux collages qu'il avait commencés en 1906, avec du papier et en ajoutant du collage de tissus colorés imprimés. Les matières qui le captivent alors, sont un axe majeur dans son travail jusqu'en 1960. L'année de sa mort en 1966, c'est à Chicago qu'une rétrospective lui sera rendue.

Lire plus

Alfréd Reth, Retrouvailles au jardin, Peinture

Alfréd Reth

Retrouvailles au jardin, 1925
24 x 29 x 0.3 cm
Peinture

378 €

Alfréd Reth, Au comptoir du café, Peinture

Alfréd Reth

Au comptoir du café, 1916
22 x 17 x 0.3 cm
Peinture

Vendu

Peu d'œuvres disponibles de l'artiste

Ces oeuvres sont les dernières disponibles de Alfréd Reth.
Soyez averti par e-mail de la mise en ligne de nouvelles oeuvres en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Alfréd Reth n'a pas d'exposition.

Nous sommes désolés mais l'artiste n'a actuellement pas d’exposition à proposer.
Suivez Alfréd Reth afin de recevoir une notification dès que des expositions sont ajoutées.

Vous êtes une galerie et souhaitez vendre des oeuvres de cet artiste ?

Rejoignez-nous !