• € (EUR)
  • Besoin d'aide
Masami Kurumada

Masami Kurumada

Japon • Né(e) en: 1953

Artistes de bande dessinée

Artistes Peintres

Artistes Japonais

Masami Kurumada est un mangaka japonais né le 6 décembre 1953 à Tsukishima dans le quartier Chūō-ku de la préfecture de Tokyo.

Il est surtout connu pour être le créateur des mangas Saint Seiya (Les chevaliers du zodiaque), Ring ni kakero, Fuma no kojiro et B't X.

Au lycée, Masami Kurumada participe déjà à des concours de mangas.

À 21 ans, il fait ses débuts avec Subekan Arashi, une œuvre qui ne connaîtra pas de succès. C'est en 1977 qu'il connaît le succès avec Ring ni kakero (rebaptisé plus tard Ring ni Kakero 1), une série se déroulant dans le monde de la boxe en 25 tomes, étalés sur quatre ans, qui ne sera pas adaptée. animé seulement en 2004. C'est avec Ring ni Kakero qu'il établit ce que l'on retrouve dans les œuvres suivantes (Les personnages qui se rassemblent pour former un groupe, usage de la mythologie grecque, asiatique, etc.).

Après Ring ni Kakero, il entreprend une nouvelle série intitulée Fūma no Kojirō qui est un succès, mais pas aussi grand que celui de son frère puisque la série aura 10 tomes et une adaptation animée en 1989 et en livre en 2007. Entre Kojiro et Saint Seiya (œuvre qui a été adaptée par Toei Animation), Kurumada continue avec des œuvres qui ne remportent pas de succès, qui sont Otoko Zaka, une œuvre de combat de rue en trois tomes où il développe le concept de "Cosmo-energie" et Raimei no Zaji , un échec assez rapide.

En 1985, c'est la première de Saint Seiya dans le Weekly Shonen Jump, un titre qui remporte le succès au Japon et surtout en France, Espagne, Italie et Amérique latine qui durera cinq ans ; c'est aussi sa première œuvre adaptée en anime, occupant les 18 tomes sur 28 (les dix derniers seront adaptés bien plus tard).

En 1992, espérant reprendre ce qui a fait le succès de son œuvre fétichiste, il crée Silent Knight Shô, qui aurait pu être dans la lignée de Saint Seiya s'il avait eu le temps de continuer. Dégoûté par l'échec de Silent Knight, Kurumada traverse une période sombre puisque les travaux qui suivront seront également arrêtés avant leur fin et resteront inachevés. Ces titres sont Akane iro no Kaze, une série à l'époque des samouraïs, sur le viol de geisha et Aoi Tori no Shinwa Blue Myth, une série sur le baseball.

En 1994, Kurumada saisit l'offre de Kadokawa pour le mensuel Shonen Ace pour une série qui s'appellerait B't X (prononcer "Bit Ex"), une série de science-fiction en 16 tomes mêlant mythologie grecque et asiatique, avec laquelle il retrouve succès et qui connaît une adaptation animée par le TMS.

Lire plus

Masami Kurumada, Personnages B't X n°1, Peinture

Masami Kurumada

Personnages B't X n°1, 1988 25 x 35.5 x 0.3 cm Peinture

1 579 €

Masami Kurumada, Personnage B't X n°2, Peinture

Masami Kurumada

Personnage B't X n°2, 1990 39 x 27 x 0.3 cm Peinture

1 579 €

Découvrez nos sélections d'œuvres d'artistes

Besoin d'un coup de pouce pour trouver votre coup de cœur ? Consultez nos pages de sélections faites pour vous.
Affinez votre recherche

artistes japonais

Besoin d'en savoir plus ?

Qui est l'artiste ?

Masami Kurumada est un mangaka japonais né le 6 décembre 1953 à Tsukishima dans le quartier Chūō-ku de la préfecture de Tokyo.

Il est surtout connu pour être le créateur des mangas Saint Seiya (Les chevaliers du zodiaque), Ring ni kakero, Fuma no kojiro et B't X.

Au lycée, Masami Kurumada participe déjà à des concours de mangas.

À 21 ans, il fait ses débuts avec Subekan Arashi, une œuvre qui ne connaîtra pas de succès. C'est en 1977 qu'il connaît le succès avec Ring ni kakero (rebaptisé plus tard Ring ni Kakero 1), une série se déroulant dans le monde de la boxe en 25 tomes, étalés sur quatre ans, qui ne sera pas adaptée. animé seulement en 2004. C'est avec Ring ni Kakero qu'il établit ce que l'on retrouve dans les œuvres suivantes (Les personnages qui se rassemblent pour former un groupe, usage de la mythologie grecque, asiatique, etc.).

Après Ring ni Kakero, il entreprend une nouvelle série intitulée Fūma no Kojirō qui est un succès, mais pas aussi grand que celui de son frère puisque la série aura 10 tomes et une adaptation animée en 1989 et en livre en 2007. Entre Kojiro et Saint Seiya (œuvre qui a été adaptée par Toei Animation), Kurumada continue avec des œuvres qui ne remportent pas de succès, qui sont Otoko Zaka, une œuvre de combat de rue en trois tomes où il développe le concept de "Cosmo-energie" et Raimei no Zaji , un échec assez rapide.

En 1985, c'est la première de Saint Seiya dans le Weekly Shonen Jump, un titre qui remporte le succès au Japon et surtout en France, Espagne, Italie et Amérique latine qui durera cinq ans ; c'est aussi sa première œuvre adaptée en anime, occupant les 18 tomes sur 28 (les dix derniers seront adaptés bien plus tard).

En 1992, espérant reprendre ce qui a fait le succès de son œuvre fétichiste, il crée Silent Knight Shô, qui aurait pu être dans la lignée de Saint Seiya s'il avait eu le temps de continuer. Dégoûté par l'échec de Silent Knight, Kurumada traverse une période sombre puisque les travaux qui suivront seront également arrêtés avant leur fin et resteront inachevés. Ces titres sont Akane iro no Kaze, une série à l'époque des samouraïs, sur le viol de geisha et Aoi Tori no Shinwa Blue Myth, une série sur le baseball.

En 1994, Kurumada saisit l'offre de Kadokawa pour le mensuel Shonen Ace pour une série qui s'appellerait B't X (prononcer "Bit Ex"), une série de science-fiction en 16 tomes mêlant mythologie grecque et asiatique, avec laquelle il retrouve succès et qui connaît une adaptation animée par le TMS.

Quelles sont ses 3 principales œuvres ?

Quel est le mouvement artistique de Masami Kurumada ?

Les mouvements artistiques sont les suivants: Artistes de bande dessinée

Quand est né(e) Masami Kurumada ?

L'année de naissance de l'artiste est : 1953