Vous souhaitez offrir une oeuvre d'art ?
Découvrez notre carte cadeau

La Mauvaise réputation

Du 20 mai au 1 août 2017

GALERIE OPENSPACE

GALERIE OPENSPACE

Paris - France

Présentation

La Galerie Openspace a le plaisir d’annoncer La Mauvaise réputation : une exposition à la thématique forte et unique aussi bien dans le cv d’expositions de C215 qu’au sein de la programmation de la galerie. C’est un projet que nous menons conjointement avec l’artiste pochoiriste depuis plus d’un an et dont nous sommes extrêmement ers.

Né en 1973, Christian Guémy alias C215 est un artiste qui a beaucoup vécu, vu, lu et écrit. Fort d’une culture très étendue et d’un questionnement permanent, il construit depuis plus de dix ans sa carrière de peintre. Artiste aujourd’hui reconnu, il dispose d’un certain recul sur lui-même comme sur la société, ce qui lui donne la liberté de parler et de prendre position. Jour après jour, il se lève donc publiquement contre les injustices, le racisme, l’homophobie, l’antisémitisme, et tant d’autres terrains alimentant un combat quotidien.

Artiste du voyage, C215 part en 2015 au Rwanda avec l’association l’EGAM, le mouvement européen anti-racisme, et le CNLG, le comité national de lutte contre le génocide. En 2016, il se rend en Syrie et au Liban avec l’ONG libanaise Beyond association for UNICEF. Son engagement s’ancre aussi dans son territoire, il peint à Paris et sa région, depuis le milieu des années 2000, des portraits au pochoir représentant entre autres des visages de sans-abris, d’orphelins, comme autant d’être humains mis au ban de la société. C’est à Paris qu’il peint en 2016 le portrait d’Ahmed Merabet, policier assassiné lors des attentats de Charlie Hebdo. Ce sera un peu plus tard un hommage à la policière Clarissa Jean-Philippe, tuée à Montrouge ou encore aux membres de la rédaction du journal tels que Cabu ou Charb.

C215 défend l’idée d’un art libre. Libre d’être purement esthétique et léger, comme libre de dénoncer. La mauvaise réputation, c’est la sienne car les braves gens n’aiment pas la liberté des autres. Mais la mauvaise réputation est aussi un paradigme... et un prétexte à présenter une galerie de portraits aussi étonnant que détonnants.

L’exposition commence donc par Ted, un ours en peluche vivant [protagoniste du lm américain éponyme de Seth McFarlane, 2012 ] qui n’a rien de mignon, bien au contraire. Ce clin d’œil ironique à ses pochoirs de petits chats permet de rentrer dans le sujet. Comment expliquer que les meilleurs personnages de fiction sont toujours les méchants ? Comment expliquer notre fascination pour le mal et ses icônes ?

L’exposition présente ainsi une cinquantaine de portraits d’hommes politiques français et internationaux, de person- nages de l’Histoire moderne et contemporaine, des médias, de la culture. Comme pour son exposition Douce France, les œuvres de La Mauvaise réputation sont à appréhender dans le rapport entre le motif figuré et le support choisi. Un axe qui permet de comprendre l’œuvre, sans induire pour autant une lecture unique. La Mauvaise réputation est à l’image de notre époque, marquée par l’incertitude politique et par des questionnements multiples. Cette exposition est là pour nous faire réfléchir, sur notre société, ses symboles, ses icônes, et rétrospectivement, sur nous-mêmes.

Lire plus
Adresse

    Détails

  • 116, boulevard Richard Lenoir
    75011, Paris
    Galerie d'art au RDC
    France
    0980666394

Partager cette exposition

Aucune oeuvre ne correspond à votre recherche
Aucune oeuvre ne correspond à votre recherche

Aucun artiste ne correspond à votre recherche
Aucun artiste ne correspond à votre recherche

  • Expositions à Paris