Nu au Miroir / A Nude Model Before a Mirror - 1910, 2007

Egon Schiele

Édition : lithographie, papier 58 x 45 cm

625 €

Fort intérêt pour cette œuvre
LOADING NOT DISPLAYED BLUR TEXT
Second NOT DISPLAYED BLUR TEXT

Essayez gratuitement l’œuvre chez vous pendant 14 jours

Une question? Contactez nos experts
Imaginez-la chez vous
Egon Schiele, Nu au Miroir / A Nude Model Before a Mirror - 1910

À propos de l'œuvre

Œuvre vendue en parfait état

En 2007, à l’occasion de la sortie du célèbre portfolio "Erotica" de Jeanne Kallir avec 20 lithographies de Egon Schiele, l'éditeur du coffret et son lithographe M. Ferreri, décident d'imprimer une lithographie supplémentaire tirée à seulement 150 exemplaires. Signée & numérotée, elle est aujourd'hui totalement introuvable. Elle est proposée en exclusivité sur France Art Diffusion. Impression à la main couleur par couleur d'après dessin original au crayon sur presse lithographique "Marinoni Voirin" de 1910. Lithographies en 3 couleurs. Papier : Rives Artist. Signée dans la planche par Egon Schiele. Signée, datée & numérotée au crayon par le lithographe Mario Ferreri. Format : 58 x 45 cm / 22.8 x 17.7" Mention en bas à droite : Mario Ferreri Lithographie / Salon du livre 2007 / Egon Schiele 1910.
Lire plus
À propos du vendeur
FRANCE ART DIFFUSION • Vincennes, France

Vendeur Artsper depuis 2015

Le badge Top Seller Top Seller

Vendeur certifié

Technique
Édition: lithographie, papier
Dimensions cm inch
58 x 45 cm
Encadrement
Non encadrée
Tirage
Œuvre numérotée et limitée à 150 exemplaires
1 exemplaire disponible
Authentification
Œuvre vendue avec facture de la galerie et certificat d’authenticité
Signature
Tampon

Livraison dans le monde entier

L'œuvre est disponible en retrait en galerie à Vincennes, France ou peut être livrée à l'adresse de votre choix dans moins d'une semaine après validation de votre commande. L'œuvre est assurée pendant le transport, il n'y a donc aucun risque pour vous.
Provenance de l’œuvre: France En savoir plus sur la livraison

Retour gratuit

Les frais de retours sont gratuits et nous vous remboursons intégralement. En savoir plus sur les retours gratuits

Paiement et Garantie

Vous pouvez régler par carte bancaire, Paypal ou virement uniquement en Euros. Sachez que nous prenons les fraudes et le respect de vos informations confidentielles très au sérieux, c'est pourquoi tous les paiements sont sujets à une validation 3D Secure.
Les devises utilisées sur Artsper sont l’euro €, le dollar US $, la livre GBP £ et le franc CHF. En savoir plus sur le paiement
Artsper vous propose de revendre les œuvres que vous avez achetées sur le site si vous le souhaitez. En savoir plus sur la revente sur Artsper
Artsper travaille uniquement avec des galeries professionnelles et vous garantit l'authenticité et la provenance des œuvres. En savoir plus sur la garantie Artsper
Egon Schiele

Egon Schiele

Autriche • Né(e) en: 1890

Grands Maitres

Sécession Viennoise

Expressionnisme

Artistes Éditions

Artistes Autrichiens

Egon Schiele est un peintre et dessinateur autrichien né le 12 juin 1890 à Tulln an der Donau près de Vienne et mort le 31 octobre 1918 à Vienne. Protégé de Gustav Klimt, Schiele a été une personnalité majeure de la peinture du début du 20e siècle. Son travail s'est fait remarquer par son intensité et sa sexualité brute, par les nombreux autoportraits et dessins aquarelles qu'il a réalisé, grand nombre d'entre eux des nus.

Dès l'enfance, Egon Schiele marque un vif intérêt pour le dessin, auquel il s'exerce régulièrement. Sa scolarité se déroule successivement à l'école primaire de Tulln, au collège de Krems an der Donau et au lycée de Klosterneuburg. Dès 1905, année du décès de son père, malade de la syphilis, il exécute ses premières peintures, des autoportraits. Le décès de son père marque sa jeunesse et il adopte dès lors une vision du monde sombre et torturée.

Schiele entre en 1906 à l'Académie des beaux-arts de Vienne. Il y apprend la peinture générale auprès du professeur Christian Griepenkerl, peintre académique conservateur. La relation entre les deux hommes s'avère difficile : Schiele, ne parvenant plus à supporter la tutelle académique que lui font subir ses maîtres, il quitte l'Académie, suivi d'amis partageant les mêmes convictions.

Il fonde alors le Neukunstgruppe (Groupe pour le nouvel Art), se faisant ainsi remarquer par Arthur Roessler, critique d'art du Journal ouvrier, qui devient durant les années suivantes son principal protecteur.

Schiele découvre à Vienne un art différent lors d'une exposition d'artistes du deuxième mouvement de la Sécession viennoise (ou Sezession, ou Secession), plus proche de l'Art nouveau. Âgé de 17 ans, il rencontre en 1907 Gustav Klimt, alors âgé de 45 ans, en qui il reconnaît son modèle et maître spirituel. L'admiration est réciproque entre les deux artistes.

1909 voit la première participation de Schiele à une exposition publique à Klosterneuburg. Il présente la même année ses œuvres à l'Exposition internationale des Beaux-Arts à Vienne. Si à ses débuts Schiele reste proche du Jugendstil (nom donné au mouvement Secession en Allemagne par la revue Jugend), il prend peu à peu ses distances.

Son oeuvre au graphisme aigu et tourmenté, d'une nervosité presque maladive et teinté d'un érotisme sans joie lui vaut en 1912 de gouter à la prison, accusé de pornographie.

Le 28 octobre 1918, sa femme, alors au sixième mois de sa grossesse, décède de la grippe espagnole, qui se répand alors dans tout Vienne et fait des millions de victimes en Europe. Egon Schiele meurt de la même maladie trois jours plus tard, le 31 octobre 1918.

Malgré sa vie très courte, Egon Schiele a produit un très grand nombre de travaux sur toile et sur papier. Son travail a eu un rôle essentiel dans le mouvement expressionniste du début du 20e siècle, caractérisé par l'usage de contours irréguliers, d'une palette sombre et de symbolisme noir. Bien que certains peintres contemporains de Schiele peignaient avec autant de provocation, le travail de Schiele va plus loin dans l'imagination humaine et la psychologie, présentant des scènes de sexualité et parfois même à la limite de la pornographie.

Contrairement à son mentor, Klimt, avec qui le nom d'Egon Schiele est souvent associé, il a produit un grand nombre d'autoportraits, suggérant une idée de préoccupation pour le "soi" plutôt propre à des peintres comme Picasso. L'esthétique de Schiele a influencée ses contemporains expressionnistes comme Oskar Kokoschka, mais aussi des artistes néo-expressionnistes comme Francis Bacon, Julian Schnabel, et Jean-Michel Basquiat.

Lire plus