• € (EUR)
  • Besoin d'aide

Mario Prassinos Vagues, 1968

Demander plus de visuels

600 €

Une question? Contactez nos experts
Comment Artsper protège vos achats ?
LOADING NOT DISPLAYED BLUR TEXT
Second NOT DISPLAYED BLUR TEXT

Essayez gratuitement l’oeuvre pendant 14 jours

L'oeuvre est disponible en retrait en galerie à Paris, France


Ajouter à ma wishlist
A propos du vendeur
Galerie Hus

Paris, France

Vendeur Artsper depuis 2015
616 commandes finalisées
Le logo Vetted de Artsper

Vendeur certifié Notre équipe d'experts du monde entier approuve chaque vendeur.

Mario Prassinos, Vagues
Imaginez-la chez vous

simulator

simulator

Tout savoir sur l’œuvre
  • Technique

    Edition : aquatinte, eau-forte, gravure

  • Dimensions cm | inch

    56 x 76 cm

  • Support

    Edition sur papier Arches

  • Encadrement

    Non encadrée

  • Tirage

    Oeuvre numerotée et limitée à 100 exemplaires
    1 exemplaire restant

  • Authentification

    Oeuvre vendue avec facture de la galerie
    et certificat d’authenticité

  • Signature

    Oeuvre signée à la main

  • A propos de l'oeuvre

    Oeuvre vendue en parfait état

    Eau-forte et aquatinte, signée et numérotée au crayon par l'artiste. Éditée et imprimée par Lacourière. Parfait état.
    Lire plus
Livraison
Artsper livre les oeuvres dans le monde entier via des transporteurs spécialisés. L'oeuvre est disponible en retrait en galerie à Paris, France ou peut être livrée à l'adresse de votre choix dans moins d'une semaine après validation de votre commande. L'oeuvre est assurée pendant le transport, il n'y a donc aucun risque pour vous.
Provenance de l’oeuvre: France
En savoir plus sur la livraison
Retour gratuit
Profitez de 14 jours d’essai pour trouver la place idéale de votre œuvre d’art. Et si vous changez d’avis, les frais de retours sont gratuits et nous vous remboursons intégralement.
En savoir plus sur les retours gratuits
Paiement
Vous pouvez régler par carte bancaire, Paypal ou virement uniquement en Euros. Sachez que nous prenons les fraudes et le respect de vos informations confidentielles très au sérieux, c'est pourquoi tous les paiements sont sujets à une validation 3D Secure.
En savoir plus sur le paiement
Garantie
Artsper travaille uniquement avec des galeries professionnelles et vous garantit l'authenticité et la provenance des oeuvres.
En savoir plus sur la garantie Artsper
Envie d’aller plus loin ?

Mario Prassinos

France Né(e) en: 1916
Mario Prassinos (30 juillet 1916 - 23 octobre 1985) est un peintre non figuratif français d'origine grecque de la nouvelle École de Paris.

Mario Prassinos naît en 1916, le 30 juillet selon le calendrier orthodoxe grec ou le 12 août selon le calendrier grégorien, dans une famille grecque implantée depuis de nombreuses générations à Constantinople. En 1922, les Grecs de Turquie quittent le pays pour fuir les persécutions et sa famille s'installe en France. Mario Prassinos fréquente l'école de Puteaux puis habite à Nanterre (jusqu'en 1936). Il poursuit ses études au lycée Condorcet et à l'École des Langues orientales. Il fréquente les coulisses du théâtre de l'Atelier (Charles Dullin), ce qui lui donne le goût du théâtre.

En 1934, sa sœur Gisèle Prassinos, née en 1920, écrit ses premiers textes que publie la revue "Minotaure". Il rencontre alors, chez Man Ray, les poètes surréalistes, André Breton, Paul Éluard, René Char et Benjamin Péret, puis les peintres Max Ernst, Salvador Dalí, Hans Arp et Marcel Duchamp. Il réalise quelques dessins et frontispices pour l'éditeur Guy Lévis-Mano.

Mario Prassinos crée en 1947 ses premiers costumes pour une pièce de Paul Claudel montée par Jean Vilar (premier Festival d'Avignon). Il se lie avec le peintre Alberto Magnelli et rencontre Myriam Prévot, future directrice avec Gildo Caputo de la Galerie de France où il expose par la suite régulièrement. Il reçoit en 1949 la naturalisation française. Sa série de Troupeaux le fait aborder une peinture moins figurative. Il réalise à partir de 1951 ses premières tapisseries, qu'expose en 1956 la Galerie La demeure, et des décors et costumes pour Macbeth que met en scène Vilar à Avignon et, à Paris, au TNP.

En 1958, après une croisière avec Albert Camus et Michel Gallimard, il effectue un long séjour dans l'île de Spetses, en Grèce, qui est à la source d'un renouvellement de sa peinture. Max-Pol Fouchet lui consacre un film de télévision. De 1959 à 1964, Prassinos continue de créer décors et costumes pour Jean Vilar.
De nouveaux thèmes apparaissent par la suite dans sa peinture : portraits de Bessie Smith (1962-1964) ou de son grand-père Prétextat (1963-1970), nouveaux dessins d'après les Alpilles (1952-1977), collines qui font face à sa maison d'Eygalières, les Suaires (1974-1975), inspirés par le Suaire de Turin, les Paysages turcs (1969-1981), exposés au Grand-Palais à Paris en 1980 et les Arbres (1980-1985).

Lucien Clergue réalise en 1969 un film sur son œuvre (texte de Jean Lescure). Mario Prassinos écrit Les Prétextats, réflexion sur la série des Prétextats, puis, à partir de 1976, sous forme d'autobiographie, La Colline tatouée.

En 1985, Prassinos travaille aux onze Peintures du Supplice qu'il réalise pour décorer la chapelle Notre-Dame de Pitié à Saint-Rémy-de-Provence1. C'est là qu'est exposée la donation de 108 œuvres qu'il a faite à l'État français en 1985.
Mario Prassinos meurt à Avignon le 23 octobre 1985.
Lire plus


Mario Prassinos, Vagues
Mario Prassinos, Vagues Mario Prassinos, Vagues Mario Prassinos, Vagues Mario Prassinos, Vagues