Vous souhaitez offrir une oeuvre d’art ? Découvrez notre guide de Noël

Gauthier Bruel The white hill, 2019

Demander plus de visuels

943 $USD

Une question? Contactez nos experts
COVID19 : Les livraisons sont assurées dans le monde entier. Les colis sont traités dans le respect des règles sanitaires.

L'oeuvre est disponible en retrait en galerie à Nice, France


Ajouter à ma wishlist
A propos du vendeur
Galerie Martin Sauvage

Nice, France

Vendeur Artsper depuis 2018
46 commandes finalisées
Le logo Vetted de Artsper

Vendeur certifié Notre équipe d'experts du monde entier approuve chaque vendeur.

Gauthier Bruel, The white hill
Mise en situation

simulator

simulator

Informations sur l’oeuvre
  • Technique

    Peinture : acrylique, papier

  • Dimensions cm | inch

    45.7 x 35 x 1 inch

  • Support

    Peinture sur toile sur chassis

  • Encadrement

    Non encadrée

  • Tirage

    Oeuvre Unique

  • Authentification

    Oeuvre vendue avec facture de la galerie
    et certificat d’authenticité

  • Signature

    Oeuvre signée à la main

  • A propos de l'oeuvre

    Oeuvre vendue en parfait état

    Gauthier Bruel s’inspire de grands maîtres d’après-guerre et contemporains afin d’affiner son art. Il expérimente plusieurs styles, sa relation avec la peinture est directe et brute. Il peint à plat par terre et laisse agir sa spontanéité. Il se dirige vers une simplicité du geste tout en minimisant les couleurs, les formes pour donner un titre aux œuvres inspiré seulement par des lettres afin que le nécessaire puisse parler.
    Lire plus
Livraison
Artsper livre les oeuvres dans le monde entier via des transporteurs spécialisés. L'oeuvre est disponible en retrait en galerie à Nice, France ou peut être livrée à l'adresse de votre choix sous 1 à 2 semaines après validation de votre commande. L'oeuvre est assurée pendant le transport, il n'y a donc aucun risque pour vous.
Provenance de l’oeuvre: France
En savoir plus sur la livraison
Retour gratuit
Profitez de 14 jours d’essai pour trouver la place idéale de votre œuvre d’art. Et si vous changez d’avis, les frais de retours sont gratuits et nous vous remboursons intégralement.
En savoir plus sur les retours gratuits
Paiement
Vous pouvez régler par carte bancaire, Paypal ou virement uniquement en Euros. Sachez que nous prenons les fraudes et le respect de vos informations confidentielles très au sérieux, c'est pourquoi tous les paiements sont sujets à une validation 3D Secure.
En savoir plus sur le paiement
Garantie
Artsper travaille uniquement avec des galeries professionnelles et vous garantit l'authenticité et la provenance des oeuvres.
En savoir plus sur la garantie Artsper
Voir plus loin

Gauthier Bruel

France Né(e) en: 1982

Les voies de l'art sont impénétrables. Celle qu'a suivie Gauthier Bruel, artiste mendois de 38 ans l'est en effet. Derrière un accent chantant et un sourire sincère, se cache une fêlure, une brèche, dans laquelle la lumière de l'art jaillit. Depuis dix ans, sa pratique artistique a vu le jour, a éclos entre ses mains, bien que celui-ci portait en lui une fibre artistique depuis longtemps.

Dès l'enfance, Gauthier Bruel se sent animé, inspiré de créativité. C'est toutefois à l'âge de 28 ans, à la suite d'une admission à l'hôpital psychiatrique Paul Eluard de Mende, que celui-ci est révélé dans sa pratique par son ergothérapeute, dans le cadre d'une pratique d'art-thérapie.

Un lieu chargé d'histoire artistique, puisque cet hôpital abrita pendant la Seconde guerre mondiale plusieurs intellectuels clandestins, dont Paul Eluard lui-même. Entre ses origines familiales et ce passé artistique fertile, Gauthier Bruel est très attaché au territoire de la Lozère et à Mende, où il semble avoir trouvé sa terre promise.

Gauthier Bruel commence alors la peinture, technique à laquelle il demeure fidèle.

Il travaille d'abord sur drap, puis évolue vers la peinture sur toile en grands formats puis moyens formats – qu'il privilégie encore aujourd'hui- et enfin le papier. L'utilisation de toiles en lin ou en coton, du papier, est importante dans la compréhension de l’œuvre de l'artiste puisqu'il s'agit de matériaux naturels, simples, à l'instar de son œuvre. Naturellement, ses débuts se rapprochent de l'Art brut, mais sa curiosité et sa créativité le poussent à découvrir d’autres courants artistiques et d'autres artistes. Son attention se porte alors sur Helen Frankenthaler. C'est un choc artistique. La peinture « fluide », sur grands formats, les aplats de couleurs de la peintre américaine issue de l’expressionnisme abstrait lui soufflent l’inspiration. Il réalise ainsi une œuvre inspirée de l'artiste, accrochée dans le couloir de l'hôpital Paul Eluard de Mende.

Gauthier Bruel découvre au fil des ans d'autres artistes dont l'esthétique vient peu à peu imprégner et forger son style. C’est ainsi qu’il s’inspire d’Hans Hartung, mais aussi de Soulages, en fréquentant le musée Soulages à Rodez. C'est au travers de ces différentes figures d'inspiration que Gauthier Bruel travaille à développer et à affirmer sa propre esthétique. Le noir prend ainsi rapidement une place prépondérante dans son œuvre. Malgré les apparences qui pourraient laisser croire que l’artiste cherche à peindre « à la manière de », il émane de ses toiles une autre symbolique, une autre esthétique. La démarche artistique et spirituelle qui le pousse à utiliser le noir et les couleurs, à traiter les formes, lui est tout à fait propre.

Gauthier Bruel travaille le minimalisme : réduire les couleurs, réduire les formes, pour « ne dire que l’essentiel ». L’utilisation des couleurs renvoie chez lui à une maïeutique médiumnique personnelle. Pour lui, le choix du noir se justifie pour son élégance, son intensité et parce qu’il représente le souffle divin, le spirituel. Il le met en regard avec des couleurs choisies pour leur « poétique mystique », suivant son inspiration : l'orange renvoie à l'aube ou au coucher du soleil, évoquant pour lui un sceau messianique ; le bleu, très présent dans son œuvre, symbolise la profondeur et le « sentiment océanique » suivant la théorie freudienne (reprenant la notion psychologique de Romain Rolland ndlr.). Le vert enfin, se réfère à la nature, qui incarne en elle-même une manifestation du divin. Devant ses multiples inspirations, Gauthier Bruel travaille par différentes séries selon le choix de ses outils.

Parfois, ses œuvres évoquent ainsi la représentation abstraite d'un paysage. Bien qu'il ne peigne que chez lui, ses excursions au sein de la flore foisonnante qui l'environne le mènent à la création.

Dans ses dernières œuvres, Gauthier Bruel a d'ailleurs intégré des éléments naturels au sein-même de son processus de création en utilisant des branches de genêts, plante très présente autour de lui, pour appliquer la peinture directement sur la toile. Bien qu’Hans Hartung l’ait inspiré pour cette création, le sens divin qui est si important pour lui est bien présent dans sa démarche.

Le passé et le présent psychiatrique de Gauthier Bruel ont participé à forger son œuvre. Dix années d’études en autodidacte des trois religions monothéistes, de la philosophie et du mysticisme ont nourri la spiritualité de l'artiste, l'amenant à l'idée de l'omniprésence de Dieu et lui donnant la dimension irrationnelle de la foi. Ces recherches l'ont poussées à l’extrême de lui-même, entraînant certains troubles psychiatriques. Mais son œuvre aujourd’hui s'imprègne de ces recherches : celle-ci est marquée par un sens spirituel, symbolique, mystique et religieux très fort. La réalisation d’une œuvre pour Gauthier Bruel semble ainsi « jaillir de son inconscient ». La création est à la fois pulsionnelle, un acte exutoire, puis apaisante une fois l’œuvre réalisée. Son expression artistique repose sur des « états mystiques et émotionnels » qu’il a besoin de formaliser en une œuvre, de retranscrire sur la toile. Sa pratique demeure pour lui une thérapie qu'il s'est appropriée et dont il a finalement fait son identité d'artiste. Au-delà la maladie psychiatrique, Gauthier Bruel a su faire de sa fragilité et de son isolement, de ses bouffées délirantes et pensées envahissantes, de ses addictions et souffrances passées, une force créatrice. De ses parts d'ombres et de lumières, naissent des œuvres puissantes, entre éclat et obscurité, où le spirituel s'incarne.

En cela, la pratique artistique de Gauthier Bruel m’évoque les Nabis, ces peintres prophètes, que leur mysticisme, leur spiritualité et leur religiosité ont poussé à accomplir la prophétie de la peinture.

Gauthier Bruel souhaite aujourd'hui continuer à donner corps et identité à ses œuvres, à cerner et forger son style esthétique propre. Sa quête artistique et sa prophétie individuelle n’en sont encore qu'à leur commencement et ne demande qu'à être suivie de près…

Lire plus


Gauthier Bruel, The white hill
Gauthier Bruel, The white hill Gauthier Bruel, The white hill Gauthier Bruel, The white hill Gauthier Bruel, The white hill