Naissance Soleillonautes 1969, Musée des Sables, 1969

par John Craven né Conte

Photographie : tirage fine art

40 x 30 x 0.5 cm 15.7 x 11.8 x 0.2 inch

2 900 €

Proposer un prix

Proposer un prix

Vous avez la possibilité de négocier le prix de cette œuvre avec notre galerie partenaire. Attention ! Votre offre est transmise à la galerie lorsque votre commande est finalisée. Si la galerie ne peut accepter votre offre, vous serez intégralement remboursé.

LOADING NOT DISPLAYED BLUR TEXT
Second NOT DISPLAYED BLUR TEXT
Vous êtes une entreprise? Leasing à partir de /mois
Une question? Contactez nos experts

Retours gratuits pendant 14 jours

Authenticité garantie

En savoir plus

Paiements sécurisés

Paypal American Express Visa Mastercard

Avis vérifiés

9.6/10

À propos de l'œuvre

Tirage

Œuvre numérotée et limitée à 10 exemplaires

1 exemplaire disponible

Signature

Oeuvre signée

Authentification

Vendue avec certificat d'authenticité de la galerie

Facture de la galerie


Technique

Photographie: tirage fine art

Dimensions cm inch

40 x 30 x 0.5 cm 15.7 x 11.8 x 0.2 inch Hauteur x Largeur x Profondeur

Encadrement

Cadre blanc

Dimension de l'œuvre encadrée

50 x 50 x 1 cm 19.7 x 19.7 x 0.4 inch


Œuvre vendue en parfait état

Localisation de l’œuvre: France

"L’été 1969 de son inauguration, le Musée des Sables de Port-Barcarès, imaginé et réalisé par John CRAVEN, l’homme-orchestre à la fois galeriste d’art abstrait, Public Relations, photographe d’art, attire de juin à novembre 1.500.000 visiteurs qui découvrent la sculpture de leur temps.
En 1970 CRAVEN photographie en noir et blanc argentique magnifique ou en photomontage couleur le MUSEE DES SABLES."
Extrait Post-War Ecole de Paris, Lise Cormery, Michelangelo, Paris
Lire plus

À propos du vendeur

GALERIE LISE CORMERY • France

Vendeur Artsper depuis 2020

Vendeur certifié

Top Seller

Ce vendeur récompense vos achats groupés


Imaginez-la chez vous

John Craven né Conte, Naissance Soleillonautes 1969, Musée des Sables

John Craven né Conte

France  • 1912  - 1981

Présentation

John CRAVEN (1912 France 1981) né Louis Joseph CONTE. 

PHOTOGRAPHE D'ART il est aussi cadreur de cinéma ce qui lui donne un œil photographique particulier. Ses premières photos sont publiées dans le magazine 'Movie Makers' aux Etats-Unis. En 1963, il fait un reportage de photos argentiques sur les oubliés aux USA du plan Marshall d'Après-Guerre (1939-1945). Son livre est publié aux éditions Hachette, France, sous le titre '200 Millions d'Américains'. Il obtient en 1968 le prix Nadar, le Lion d'or du reportage au Festival de Venise, le prix Lénine de Moscou, mais son livre est censuré aux Etats Unis. 

GALERIE JOHN CRAVEN Paris

Dans les années 50, il ouvre sa galerie d'art au 5 rue des Beaux-Arts à Paris. Il expose Hartung, Poliakoff, Wols, Peter Klasen, et Guillaume Corneille. Il est aussi le directeur de la Revue de la Pensée Française. 

EXPOSITIONS SHOWS Photos John CRAVEN

2020 Galerie Berthet-Aittouarès, Paris. 2008 Séductions et dangers de l'industrie dominante des années 50, Galerie Berthet-Aittouarès. 2005, John Craven La beauté terrible, Galerie Berthet-Aittouares. 2002, 200 Millions d'Americans ou l'Amérique des années 60, Galerie Berthet-Aittouares. 1991 1992 Le Musée des Sables de Port Barcarès, Olympiades des Arts de Paris Galerie Lise Cormery. 1984 Un œil du XXe siècle, Auxerre et à l'Abbaye de Saint-Savin-sur-Gartempe. 1969 L'œil écoute, Festival d'Avignon, Palais des Papes.

PUBLICATIONS

1969 Catalogue 'L'œil écoute', Festival d'Avignon 1975 Boulevard des Italiens 1875-1975 Crédit Lyonnais, Editions Draeger, Paris, 1975, éditeur 1969 du Dali. 1991 1992 Le Musée des Sables de Barcarès, Photos de John Craven. Olympiades des Arts, Galerie Lise Cormery. 2002 John Craven, 200 millions d'américains ou l'Amérique des années 60, Galerie Berthet-Aittouarès, Paris, 2002. 2007 Portrait de marchands d'art, Sociologie et Histoire de l'art, Lise Cormery, Editions de l'Université Paris Cité Diderot, 2007. John Craven, Musée des Sables, photographies, 'L'Art d'Après-Guerre de l'Ecole de Paris', Lise Cormery, Editions Michelangelo, Paris.

1969 A Juin 2023 SHOW John CRAVEN PHOTOS MUSEE DES SABLES

Dans l'esprit et le mouvement culturel populaire et dynamique de la Jeune Sculpture des années 60, avec le Musée des Sables, dès 1969 le grand public bénéficie d'un accès quotidien à la plus vaste sélection au monde de sculptures monumentales contemporaines de 3 à 20 mètres de hauteur réalisées par des sculpteurs désormais stars internationales, dont MOON SHIN, Peter Klasen, Gina Pane, Vera SZEKELY, Yokohama, Albert FERAUD. Ce Musée lors de son inauguration comprend 44 sculptures monumentales érigées sur le front de mer illuminées jusqu'au 15 octobre 1969, il s'étend sur une immense étendue, auparavant désertée, devenue aujourd'hui le quartier de la Grande Plage. Cette promenade Musée en plein air est dans l'esprit du temps heureux et plein d'espoir des années 60 et 70. A Paris, le Musée en Plein Air, le long des quais de la Seine, est devenu si familier aux passants qu'ils ne réalisent plus qu'ils se promènent à côté des plus grands noms de ls sculpture du XXe siècle, dont Etienne Martin, etc.  

CRAVEN photographie en noir et blanc argentique magnifique ou en photomontage couleur le MUSEE DES SABLES, ses sculpteurs et ses visiteurs avec son œil de puriste intact, dans sa globalité avec, 'L'oeil de bois' de John CRAVEN, les sculpteurs et les sculptures de CAMARGO, COMBY, COULENTIANOS, DELFINO, FERAUD, Gina PANE, Michaël GROSSERT, JACQUOT, KLASEN, MOON SHIN, ROMAN, Les SIMONNET, SCRIVE, TUAN, Vera SZEKELY, etc. KNEZ, Dietrich MOHR, il photographie aussi ses amis sculpteurs en groupe ou en portraits, comme MOON SHIN, KANO, etc.

LES 8 SOLEILLAUNAUTES DU MUSEE DES SABLES

Le Musée des Sables comprend principalement la Place des Totems, installée sur une dalle de 360 mètres carré, les sculpteurs nommés les 'Soleillaunautes', dont MOON SHIN, sculptent des bois d'Oboma monumentaux qui débarquent pour eux du Gabon. Les Soleillonautes sont venus du monde entier vers la France, alors Terre d'Accueil des Arts avec MOON SHIN (Corée du Sud), YOKOHAMA (Japon), Patricia DISKA (USA), UNG NO LI (Corée du Sud), MOREELS (Belgique), ROSSIGNEUX (France), COMBY (France), DIEM PHUNG THI (Vietnam).

Huit pièces de bois d'Odouma de 10 tonnes chacune arrivent directement du Gabon, ce bois rare imputrescible est d'une densité supérieure à 1 et ne flotte pas, ce qui permet l'installation entre la plage et la mer. C'est un défi technique pour les sculpteurs, car les tronçonneuses n'y résistent pas, on doit faire venir des tronçonneuses de bucherons des Etats-Unis afin de vaincre et sculpter ce bois extraordinaire. Les artistes invités, dont MOON SHIN, vivent tous ensemble cinq mois au Motel de La Presqu'île, lors d'un joli printemps et un été au mas de la Grêle, et sculptent en plein air, installés sous un joyeux soleil de plomb. Dans une ambiance internationale bon enfant les sculpteurs de l'avenir créent chacun l'œuvre monumentale de leur vie, un 'Totem' dédié au soleil, grâce à ce cadeau magnifique, ce bois d'Odouma.

Lia GRAMBIHLER Musée des Sables 1969 A Corée du Sud Olympiades des Arts Séoul 1988 

Moon Shin, Lee Ung No, sont des artistes de Corée du Sud, pays considéré alors par les media français, tout à fait ignorants de leur histoire de l'art ancestrale, comme un pays sans intérêt. Alors que depuis toujours, les Japonais à grands renforts de razzia de village d'artistes s'octroie depuis toujours leur art, seule Lia Grambihler, défend contre vents et marées les artistes de Corée du Sud. Son père, un banquier régional bavarois, qui rêvait d'être peintre professionnel lui achète sa galerie à Paris pour y vivre et y accueillir ses amis artistes, rue Domat dans le Ve arrondissement de Paris. Elle nourrit Moon Shin dont elle est le mécène puis la compagne infatigable qui le guide vers la sculpture et l'impose comme l'un des maîtres de l'Ecole de Paris d'Asie, alors qu'elle est bientôt ruinée et perd sa galerie pour cause de générosité. 

Après-Guerre alors que l'Allemagne est défaite, Lia Grambihler, Allemande, après des études à Cambridge a le courage de s'installer en France, elle travaille pour le galeriste Montana qui défend les artistes espagnols exilés en France, puis elle rencontre le grand mécène et artiste Raymond DUNCAN, qui achète un immeuble rue de Seine, afin d'y présenter et défendre l'art en devenir. Bien qu'Allemande, nous sommes juste dans la période d'Après-Guerre, il lui donne Carte Blanche pour ses expositions d'art abstrait, même si on lui casse sa vitrine pour protester contre l'art abstrait et géométrique, et la défense de 'La Jeune Sculpture'. 

C'est grâce au soutien international prestigieux d'Isadora et Raymond Duncan qu'elle devient l'éminence grise, cheville ouvrière et porteuse du projet « Le Musée des sculptures en plein air des Sables de Barcarès », dont John Craven, prend la direction. 

Lors du Premier Musée des Sables de 1969, Lia met en lumière ses artistes de Corée du Sud, dont les grands maitres d'Art sont depuis le début du XXème siècle martyrisés et kidnappés pour le Japon afin de leur faire créer de force des œuvres d'art au profit des Japonais. La Corée du Sud, exsangue, tel le phénix se relève de ses cendres quand Lia arrive à convaincre le Président Park, de redonner de l'espoir et de remettre en route les cerveaux par l'artistique, futur moteur économique, comme l'avait fait Roosevelt aux Etats-Unis lors de la Grande Dépression. 

Elle encourage et fait travailler les artistes contemporains, avec son compagnon le désormais célèbre MOON SHIN qui a son musée en Corée du Sud, et LEE UNG NO.

C'est ainsi que MOON SHIN crée son 'Totem', désormais emblématique de sa quête sculpturale, jusqu'à sa dernière version lors des Jeux Olympiques de Séoul en 1988, où son 'Totem' de métal à ce jour demeure au Musée de Sculpture International en Plein Air de Séoul. Tout ce chemin, on le doit à la Passion, à son amour pour Moon Shin, pour la sculpture et l'amitié internationale qu'a défendu Lia Grambihler jusqu'à sa mort en 2009, soit 40 ans après le Barcarès de 1969.

C'est ainsi qu'à Barcarès le photographe d'Art CARVEN immortalise en noir et blanc le 'Totem' de bois d'Odouma de Moon Shin, par cette photo argentique de 1969 avec son amoureuse et mécène Lia Grambihler. Moon Shin durant cette période heureuse et désinvolte, peindra aussi des toilse au mouvement futuriste, rompant avec ses tentatives infructueuses et maladroites de figuration, suivant ainsi les conseils et l'enseignement de Lia Grambihler qui l'aime passionnément et voue sa vie à son œuvre. Lia l'héberge chez elle dans l'appartement et la galerie que son père, banquier bavarois a acquis pour elle, lui qui rêvait d'être peintre. Elle finance tout, y compris l'achat de ses matériaux. Il est son seul trésor, Moon Shin la présente bientôt comme son épouse légitime, elle est son faire-valoir, lui qui débarque à Paris avec rien. Pour soutenir Moon Shin, elle invite tous les artistes de Corée du Sud en devenir. Elle est à l'origine des Olympiades des Arts de Séoul en 1988, et arrive à convaincre le gouvernement d'ouvrir un champ culturel immense au pays grâce au Musée de Sculptures en Plein Air et le Musée de Peintures où les grands artistes internationaux se pressent lors des Olympiades des Arts de Séoul 1988 et déposent des œuvres, miroir de l'Art international d'Après-Guerre. Grâce à Lia Grambihler Moon Shin peut alors faire ériger son Totem au sein du Parc Olympique de Séoul en 1988 et ouvrir son musée, qu'il a maintes fois imaginé dans de très nombreux dessins et lors de son séjour à la Galerie Lia Grambihler, rue Domat, au Quartier Latin de Paris, désormais fermée et désertée. »

HISTOIRE DU MUSEE DES SABLES PORT BARCARES 

Ce Musée de Sculpture des Sables pour sa première édition lors de son inauguration comprend 44 sculptures monumentales érigées sur le front de mer illuminées jusqu'au 15 octobre 1969. 

John CRAVEN devient le Président dynamique de la Fondation Musée des Sables de Barcarès, Symposium international de Sculptures Monumentales. La Fondation Port-Barcarès, structure officielle culturelle indépendante, lui permet ainsi l'adhésion du Ministère de La Culture. Il nait sous le Président de Gaulle et son ministre de la Culture André Malraux, mais comme souvent, elle est inaugurée le 26 juillet 1969 à 12 heures 45 par le gouvernement suivant, celui de Pompidou et le Ministre André Bettencourt, chargé du Plan et de l'Aménagement du Territoire, futur Ministre de la Culture, mais aussi grand ami de toujours de François Mitterrand. 

John Craven et les artistes sculpteurs, les galeristes parisiennes, le sénateur Gaston Pams, et Georges Candilis (1913-1995) architecte et urbaniste, la Mission Racine, du nom du Directeur de Cabinet du Ministre Debré, nommée Mission interministérielle d'aménagement touristique du littoral du Languedoc-Roussillon de 1963 à 1983, la SEMETA pour l'Aménagement Touristique du Littoral Languedoc Roussillon, tous concourent à sa mise en œuvre pour les Grands Travaux du littoral alors déshérité et insalubre du Languedoc-Roussillon, tout comme le sera Le Cap d'Agde avec l'architecte Jean Le Couteur,  aidera les sculpteurs Etienne Martin, Stalhy et le génie sculpteur et designer Jean Prouvé, qui crée la porte cochère de son immeuble rue de Lanneau, à quelques pas du Panthéon, en face du Collège de France. 

C'est ainsi que le Musée des Sables permettra le développement culturel et à sa suite, économique et urbain de cette région alors déserte, une démoustification intensive à grande échelle est de même mise en œuvre avant de rendre la zone habitable. La théorie des thèses de Lise Cormery, de l'artistique moteur déclencheur, arme indispensable d'un développement économique s'avère alors prouvée grâce au Musée des Sables, qui perdure de nos jours. 

Historiquement, pour le Maire de Barcarès en 2023, 'Alain Ferrand, MOON SHIN a été l'un des premiers bâtisseurs de notre ville touristique. 'Son œuvre, au sein du Musée des Sables, est un magnifique exemple de l'universalité de l'Art et les 'Soleillonautes' restent, depuis 50 ans, l'un des emblèmes qui contribue au rayonnement culturel du Barcarès.' 

Cependant, lorsque John CRAVEN crée La Fondation du Musée des Sables afin de mettre en œuvre ce projet, le statut de Fondation est encore libre en France, d'où son succès. Il n'a pas assujetti alors au profit et à un investissement bancaire important. Mais l'Etat sous Mitterrand s'en empare, la liberté des Fondations est éradiquée, le statut institutionnalisé et bancarisé, la création est désormais M'ART'chandisée, artistiquement stérilisée est transformée en source de profit considérable pour des grands groupes et des 'Auctioneers' institutionnels adoubés par l'Etat en France. L'Art en France se réduit comme Peau de Chagrin et devient régionale. Quand dans les années 70 l'art actuel en France était source de richesses pour le pays et de devises internationales considérables, car en effet, l'art était second après Renault pour les échanges extérieurs, dès '1984' les alliances étatiques avec des grands groupes comme ceux d'Arnault et Pinault, sont des leurres car on observe la destruction d'un marché de l'art indépendant avec l'immense perte économique et artistique de l'Art en France et la fin de son aura internationale, la Corée du Sud, la Chine, deviennent les nouveaux univers et marchés de l'art'. 

Extrait de L'Art de l'Ecole de Paris d'Après-Guerre (1945-1999), Lise Cormery, Michelangelo Editions, 2020, 2023, revu et augmenté, Paris.

Extrait Des Marchands d'art, Lise Cormery, Université de Paris Cité Diderot 7. Publi P7, 2007.

STOP POUR ARTSPER

Lise Cormery, expose sur ARTSPER et dans sa galerie à Paris, ancien atelier de sculptures de Philippe SCRIVE et de nombreux sculpteurs de l'Ecole de Paris d'Après-Guerre (1945-1999) et de Design, dont Boris TABACOFF, les sculpteurs SCRIVE, MOON SHIN, Sergio STOREL, OTANI, SUBIRA PUIG, VERA SZEKELY, Albert FERAUD, Antoine PONCET.

Barcarès « Totem » Sculpture et Peinture de Moon Shin en 1969

Pour le Maire de Barcarès en 2023, 'Alain Ferrand, MOON SHIN a été l'un des premiers bâtisseurs de notre ville touristique. 'Son œuvre, au sein du Musée des Sables, est un magnifique exemple de l'universalité de l'Art et les 'Soleillonautes' restent, depuis 50 ans, l'un des emblèmes qui contribue au rayonnement culturel du Barcarès.' 


Lire plus
Besoin d'aide
Comment Artsper vous protège ?

Protégez votre achat avec Artsper.

Nous sommes là pour vous aider à collectionner des œuvres d'art en toute confiance. Lorsque vous naviguez et achetez sur Artsper, vous bénéficiez de nos protections spécifiques.

Achetez les oeuvres en provenance des meilleures galeries.

Nous travaillons en partenariat avec les meilleures galeries d'art. Tous les vendeurs sur Artsper ont été soigneusement examinés et approuvés par notre équipe. Toutes nos galeries partenaires respectent notre charte de déontologie.

Sachez ce que vous achetez.

Chaque oeuvre présente sur Artsper fait l'objet d'une étude puis est validée par notre équipe de modération avant d'apparaître en ligne.

Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé.

Des spécialistes en art contemporain sont à votre disposition par téléphone et par email pour répondre à toutes vos questions sur les oeuvres d'art. Obtenez des conseils et des sélections personnalisés pour vos acquisitions.

Revendez vos œuvres.

En tant que particulier, vous avez la possibilité de revendre sur Artsper vos œuvres acquises sur Artsper. Pour en savoir plus cliquez ici. 

 

Faites des offres avec Artsper

Négociez les prix

Vous avez la possibilité de proposer une offre de prix sur vos oeuvres. Comme en galerie, cela vous permet d'ouvrir une discussion puis d'acquérir vos oeuvres à des prix préférentiels.

Obtenez de l'aide dans les négociations

Notre équipe peut prendre en charge les négociations et revenir vers vous une fois que l'offre la plus intéressante est proposée. N'hésitez pas à faire appel à eux.

 

Passez commande en toute Sécurité

L’assurance satisfaction d’Artsper

Artsper vous offre la possibilité de retourner gratuitement une œuvre sous 14 jours après réception si celle ci ne vous convient pas, qu’elle qu’en soit la raison. Vous êtes ensuite remboursé intégralement de votre commande.

Protégez votre achat grâce aux partenaires de paiement d'Artsper

Tous les paiements par cartes bancaires sont traités par Paybox, le leader de confiance dans le traitement des paiements pour les entreprises internationales. Les outils de sécurité de Paybox répondent au niveau de certification le plus strict.

Recevez un soutien spécifique d'Artsper en cas de problème.

Dans les rares cas où une œuvre d'art arrive avec un résultat différent de celui décrit, nous nous efforcerons de vous obtenir un retour, un remboursement, une restauration ou un échange. Notre équipe vous tiendra toujours informé de l'avancé de votre demande et fera tout son possible pour vous proposer les solutions qui vous conviennent le mieux.

Pour bénéficier des protections Artsper vous devez:

  • Passer votre commande en utilisant l'une des méthodes de paiement d'Artsper.
  • Signaler le problème à Artsper dans la semaine suivant la réception de l'œuvre.
  • Fournir toute preuve photographique demandée concernant le problème (y compris l'œuvre et l'emballage d'origine).

Les garanties Artsper couvrent les problèmes suivants :

  • Vous recevez une oeuvre avec une caractéristique décrite manquante (par exemple une signature ou un cadre)
  • Vous recevez une oeuvre dont les caractéristiques sont différentes de celles décrites lors de votre achat (par exemple une couleur)
  • Vous recevez une oeuvre endommagée
  • Une oeuvre est déclarée perdue ou endommagée par le transporteur
  • Une oeuvre a une couleur différente de celle que vous avez commandé
  • L'oeuvre est retardée 
Pourquoi acheter sur Artsper ?

Artsper vous donne accès au plus large catalogue d’oeuvres d’art contemporain, en provenance des meilleures galeries (200 000 oeuvres, 25 000 artistes, 2 000 galeries partenaires). 

Nous sélectionnons les galeries avec lesquelles nous collaborons. Cette sélection exigeante, opérée par notre équipe d’experts, vous offre plusieurs garanties :

  • Une double expertise quant à la qualité et l'originalité des oeuvres. D'une part par les galeries professionnelles qui sélectionnent leurs artistes et œuvre. D'autre part par Artsper qui sélectionne ses galeries partenaires en fonction de la qualité de leur catalogue et de leur renommée. 
  • Un accès à l’ensemble du catalogue d’oeuvres de nos galeries partenaires, vendues au même prix qu’en galerie.
  • La possibilité de retourner les œuvres achetées (sous 14 jours) si celles-ci ne vous conviennent pas, où que vous soyez dans le monde. Ce qui n'est pas le cas hors Artsper. 
  • La possibilité de pouvoir revendre simplement l'oeuvre que vous avez achetée sur Artsper. 

Nous vous facilitons aussi la recherche d’oeuvres d’après vos préférences grâce à nos fonctionnalités intelligentes telles que :

Ou simplement grâce à nos filtres sur le catalogue vous permettant d'affiner vos recherches. 

Notre service client est également à votre écoute et vous répond dans les plus brefs délais !

Comment négocier les prix ou faire une offre ?

Pour certaines oeuvres, vous pouvez négocier leur prix. Restez donc vigilant, les oeuvres concernées bénéficient d’une option « proposer un prix » sous le bouton « acquérir cette œuvre ».

Pour proposer votre prix, vous devez vous acquitter de son paiement. Votre offre est enregistrée et transmise à la galerie. Celle-ci se réserve le droit de l’accepter ou de la refuser. En cas de refus, nous procéderons immédiatement au remboursement. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à prendre contact avec nous : [email protected].

Où puis-je me faire livrer ?

Artsper livre dans le monde entier. 

Cependant, attention, pour l’achat d’une oeuvre à l’étranger des frais de douanes peuvent s’appliquer (cela est indiqué sur la première étape de votre panier).

Vous pouvez vous faire livrer à l’adresse de votre choix. Attention, vous devez être présent lors de la livraison, ou à défaut quelqu’un de confiance devra être présent pour vous représenter. Choisissez la meilleure option pour vous.

Votre adresse de facturation est différente de l’adresse de livraison ? Aucun problème, Artsper vous propose de préciser ces deux adresses lors de votre commande ! 

 

Pourquoi dois-je payer des frais de douanes ?

Retour et annulation

Vous disposez de 14 jours dès réception de votre commande pour nous retourner l’oeuvre, sans avoir à justifier de motifs ni à payer de pénalités.

Le prix du ou des oeuvres achetée(s) et les frais d'envoi payés lors du passage de votre commande vous seront remboursés intégralement une fois que la galerie nous aura notifié de la bonne réception de l’œuvre.

Artsper se chargera d'organiser le retour et prendra à sa charge les frais de retour (qui seront soit payés par vous puis remboursés par Artsper soit directement payés par Artsper).

L'oeuvre doit être retournée en parfaite condition et dans son emballage original (ou un emballage équivalent).

Pour utiliser votre droit de rétraction, vous devez envoyer un email à l'adresse suivante : [email protected].

Comment mettre en valeur mon œuvre ?

Vous avez acheté une peinture, une sculpture ou une oeuvre sur papier ? 
Retrouvez nos conseils d'experts pour la conservation et la mise en valeur de vos oeuvres dans les articles ci-dessous :

Rendez-vous dans votre compte, dans l'onglet de vos achats, afin de bénéficier des remises exceptionnelles négociez pour vous chez nos partenaires encadreurs, soclistes, éclaireurs...