• € (EUR)
  • Besoin d'aide

Rencontre avec Pauline Laigneau

La fondatrice de Gemmyo et du podcast Le Gratin partage ses inspirations artistiques

Rencontre avec Pauline Laigneau - illustration 1

Pauline Laigneau

Pauline Laigneau a créé Gemmyo après s'être rendue compte que le monde de la joaillerie manquait d'entreprises productrices de pièces à la fois uniques et personnelles, qui conserveraient le même niveau de luxe que les marques traditionnelles. Depuis la création de sa marque en 2011, Pauline a révolutionné le monde de la bijouterie, et a gagné en notoriété non seulement grâce à son entreprise mais aussi grâce à son podcast Le Gratin. Nous avons eu la chance d'échanger avec Pauline de son entreprise, de son podcast mais aussi de ses inspirations artistiques. L'occasion parfaite de découvrir ses conseils à destination des autres entrepreneurs en herbe !

1. Bonjour Pauline ! Après des études à l'ENS en lettres modernes et à HEC, tu as décidé de créer ta propre maison de joaillerie, Gemmyo. Qu'est-ce qui t'a poussée à lancer ta propre entreprise ?

Je me suis lancée dans cette aventure, il y a tout juste 10 ans, lorsque mon compagnon m'a demandé de l'épouser. Nous n'avions pas de joaillier de famille et nous avons entrepris de choisir ma bague de fiançailles à deux. Malheureusement ce moment a été une vraie déception : la plupart des grandes maisons, même si elles exposent des pièces magnifiques, proposaient une expérience souvent hautaine et intimidante. Les créations étaient quasi exclusivement centrées autour de l'or blanc et du diamant. Je ne me suis pas reconnue. Je sentais que j'avais besoin d'autre chose. Une marque luxueuse mais à mon écoute. Qui me permette d'exprimer plus mon fort intérieur. C'est suite à cela que nous avons compris qu'une telle marque n'existait pas encore, et qu'il fallait l'inventer… D'où la création de Gemmyo ! 

2. Depuis 2018, tu partages des conseils et des histoires à succès dans ton podcast Le Gratin. Tu as notamment reçu Loïc Lagarde (photographe), Romain Colin (fondateur de Fubiz), Natacha Birds (artiste) ou encore ORLAN (artiste d'art contemporain). Quelle personnalité t'as le plus marquée ? Et laquelle rêves-tu d'inviter ?

Difficile de choisir ! J'ai été vraiment impressionnée par ORLAN, une femme artiste que j'admire énormément pour son engagement absolu. Elle a choisi de faire de sa vie son œuvre. Parmi les autres personnalités qui m'ont marquées il y a notamment Alain Dominique Perrin, CEO légendaire de Cartier et fondateur de la fondation Cartier pour l'Art Contemporain mais aussi Bertrand Piccard qui a fait le tour du monde en ballon ou encore l'Amiral Loïc Finaz. Il y a tellement d'autres personnes que je rêve d'interviewer, la liste est longue ! 

Rencontre avec Pauline Laigneau - illustration 1
Rencontre avec Pauline Laigneau - illustration 1

Une bague de la collection PrimaRosa / Pauline Laigneau

3. Tu partages également ton intérêt pour la littérature dans la rubrique « Bookclub » de ton podcast, est-ce que tu as des ouvrages sur l'art à nous conseiller ?

Il y en a trois qui m'ont particulièrement marquée : celui d'Alain de Botton et de John Armstrong Art et Thérapie vraiment très intéressant et facile à lire, Le Leonard de Vinci de Walter Isaacson même s'il ne parle pas uniquement d'art qui relate la vie et l'oeuvre du génie italien et enfin Du spirituel dans l'art de Vassily Kandinsky, court et profond. 

4. La joaillerie est sans conteste une forme d'art. Comment l'art s'exprime-t-il à travers Gemmyo ?

Chez Gemmyo, l'art s'exprime au travers de la création mais aussi au travers des inspirations. Par exemple, pour la collection PrimaRosa, nous nous sommes beaucoup inspirés de l'univers de la danse en créant un pont avec la minutie de nos artisans qui façonnent le métal avec une étonnante précision. La joaillerie est un art qui fait de la contrainte une force, tout comme la danse. Et je pense qu'une des beautés de l'art c'est justement de créer des ponts et de poser des questions entre des mondes, personnes ou concepts qui semblent parfois ne pas avoir de lien au premier regard. 

5. Lors de la création de tes collections de bijoux, est-ce que tu t'es inspirée d'œuvres d'art, d'artistes ou de mouvements artistiques ?

Notre collection Art Déco est inspirée du mouvement art déco : dans son style audacieux et décidément vintage. Pour notre collection EverBloom, nous nous sommes résolument tournés vers l'imaginaire des fleurs de la nature : les notes lumineuses d'une rosée du matin, une prairie estivale, un pétale en train de se déployer. Au niveau du shooting, des tons assez doux, dans un style impressionniste qui n'est pas sans rappeler l'univers coloriel des Nymphéas de Monet.

Rencontre avec Pauline Laigneau - illustration 1
Rencontre avec Pauline Laigneau - illustration 1

Écoutez le podcast de Pauline, Le Gratin, sur Apple podcasts / Découvrez le guide de Pauline pour trouver une bague de fiançailles

6. Quel est ton rapport personnel avec l'art ? Es-tu toi-même une collectionneuse d'art ? Si oui, quelles pièces peut-on retrouver chez toi ? 

J'ai toujours aimé l'art car il suscite l'émotion et la réflexion. Ma maman est une grande amatrice, elle-même collectionneuse. Elle m'a éduquée dès mon plus jeune âge à comprendre et m'intéresser à l'art. J'ai désormais ma propre petite collection avec des artistes comme Valérie Belin, Antonella Bussanich ou encore Marina della Valle. Pour moi, l'art est une façon de me remettre en question et de m'ouvrir sur le monde. 

7. Quels sont tes endroits culturels ou artistiques préférés au monde ?

Le musée d'art moderne (MOMA) de San Francisco avec son bâtiment imaginé par Mario Botta est absolument sublime. Le Guggenheim de New York, bien sûr, pour son architecture et les œuvres qui y sont mises en valeur. En France, de façon un peu plus traditionnelle, j'ai un faible pour le musée Picasso ! Pour ce qui est de l'art contemporain, j'aime plutôt aller dans des galeries. 

8. À travers ton programme de mentoring Bootcamp et tes programmes de formation, tu es dans une véritable démarche d'encourager les autres. Quels conseils donnerais-tu à quelqu'un qui souhaiterait lancer un projet ?

C'est une question passionnante. Je lui conseillerais d'abord d'établir sa plateforme de marque pour avoir une vision claire de la mission de son entreprise, mais aussi pour connaître sa différenciation et son positionnement par rapport aux autres concurrents. C'est pour cela que j'ai créé une formation sur le sujet. Que l'on soit un petit ou un grand business, on a tous besoin d'une vision, d'une stratégie et d'une méthode solide afin de ne pas se noyer. Et c'est là que la plateforme de marque joue un rôle essentiel : elle vous permet de garder le cap quoi qu'il arrive. Ensuite deuxième conseil bien s'entourer. C'est essentiel car seul on va plus vite, mais à plusieurs on va plus loin.


Sélection d'oeuvres d'art

Nos recommandations Philippe Ramette, Exploration rationnelle des fonds sous-marins: la carte, Photographie

Philippe Ramette

Exploration rationnelle des fonds sous-marins: la carte, 2006
100 x 80 cm
Photographie

10 600 €

Nos recommandations Invader, Space Waffle, Sculpture

Invader

Space Waffle, 2011
15 x 22 x 2 cm
Sculpture

15 000 €

Nos recommandations Raoul Dufy, Les Remparts, Peinture

Raoul Dufy

Les Remparts, 1949
50 x 65 x 1 cm
Peinture

25 000 - 50 000 €

Faryal Ahmad, New Day, Peinture

Faryal Ahmad

New Day, 2021
102 x 40 x 5 cm
Peinture

1 301 €

Arman, Crossfire, Edition

Arman

Crossfire, 1979
76.2 x 55.9 cm
Edition

1 044 €

Pierre Soulages, Lithographie N. 15, Edition

Pierre Soulages

Lithographie N. 15, 1964
65.5 x 50 cm
Edition

24 000 €

Robert Rauschenberg, Pre-Morocco, Edition

Robert Rauschenberg

Pre-Morocco, 1983
106.7 x 74.9 cm
Edition

5 656 €

André Masson, Sans titre, Dessin

André Masson

Sans titre, 1946
31 x 24 cm
Dessin

2 500 €

Cheryl Culver, Low Sun, Peinture

Cheryl Culver

Low Sun, 2021
71 x 71 x 2 cm
Peinture

2 317 €