Présentation

Lee Ufan, artiste contemporain incontournable de la scène coréenne, est né en 1936 à Haman-gun, en Corée du Sud alors sous domination japonaise. Cela marque le point de départ de la dualité de son travail qui vacille entre racines coréennes et attaches japonaises. Honoré par le gouvernement japonais pour sa participation au développement de l'art contemporain national, l'artiste aborde les thématiques de la nature, du vide, de l'espace et de l'énergie, tout en explorant la diversité des matières. Peintre mais aussi sculpteur, philosophe et poète, il accorde ainsi une importance particulière aux matériaux et cherche à faire vivre des expériences aux spectateurs. En effet, ses peintures tendent à faire dialoguer temps et espace environnant tandis que ses sculptures interagissent avec l'espace. L'artiste parvient ainsi à attiser le regard sur ce qui ne se voit pas en premier lieu, à redéfinir l'existant.

Après avoir étudié la peinture orientale, la poésie et la calligraphie à Séoul, il déménage au Japon en 1956 pour y suivre des cours de philosophie. C'est alors à l'université de Nihon à Tokyo qu'il découvre des penseurs tels que Nietzsche, Heidegger ou encore Merleau Ponty qui influenceront sa pensée et son art.

A la fin des années 60, il devient critique d'art puis chef de file du courant Mono-ha, en japonais l'école des choses, qui cherche à faire dialoguer entre eux des objets purs, non manufacturés ni altérés. Cette démarche traduit la volonté de l'artiste de s'intéresser aux relations entre matériaux, espace et spectateur. Son travail se fonde sur ses études philosophiques et se revendique comme universel et immédiat. Il dépasse les barrières du langage en proposant un art non figuratif reposant sur les gestes et la rencontre entre matériaux et vide ou encore espace. Il redéfinit alors l'art occidental à la biennale de Paris en 1971 où il présente pour la première fois en Europe le Mono-ha.

Lee Ufan se fait connaître en exposant dans de nombreuses institutions prestigieuses comme le musée Guggenheim de New York, le Tate Modern de Londres, le Kunstmuseum de Bonn en Allemagne, le Musée d'Art de Yokohama, au Japon ou encore le Château de Versailles en France en 2014. De plus, il ouvre son musée à Naoshima en 2010.

Son travail a donc aujourd'hui une portée internationale et il est devenu l'un des artistes contemporains les plus reconnus. Résidant en France depuis les années 70, l'artiste ouvrira prochainement sa fondation pour l'art contemporain à Arles dans l'ancien hôtel Vernon,  « très bien placé, près des arènes, en plein dans les ruines de la civilisation romaine. C'est un lieu habité par la même famille depuis plusieurs générations, ce qui m'a donné aussi une bonne impression du temps. Et le dialogue entre mon travail et ces fragments de ruines m'inspirent. »


Lire plus
Toutes les œuvres de Lee Ufan

                    
                        Aucune œuvre de Lee Ufan n’est disponible pour le moment.<br><br>
                        Pour recevoir des informations sur ses nouvelles œuvres en vente, vous pouvez suivre l’artiste ou contacter notre service client directement via le lien prévu.

Aucune œuvre de Lee Ufan n’est disponible pour le moment.

Pour recevoir des informations sur ses nouvelles œuvres en vente, vous pouvez suivre l’artiste ou contacter notre service client directement via le lien prévu.

Découvrez nos sélections d'œuvres d'artistes

Besoin d'un coup de pouce pour trouver votre coup de cœur ? Consultez nos pages de sélections faites pour vous.
Besoin d'en savoir plus ?

Qui est l'artiste ?

Lee Ufan, artiste contemporain incontournable de la scène coréenne, est né en 1936 à Haman-gun, en Corée du Sud alors sous domination japonaise. Cela marque le point de départ de la dualité de son travail qui vacille entre racines coréennes et attaches japonaises. Honoré par le gouvernement japonais pour sa participation au développement de l'art contemporain national, l'artiste aborde les thématiques de la nature, du vide, de l'espace et de l'énergie, tout en explorant la diversité des matières. Peintre mais aussi sculpteur, philosophe et poète, il accorde ainsi une importance particulière aux matériaux et cherche à faire vivre des expériences aux spectateurs. En effet, ses peintures tendent à faire dialoguer temps et espace environnant tandis que ses sculptures interagissent avec l'espace. L'artiste parvient ainsi à attiser le regard sur ce qui ne se voit pas en premier lieu, à redéfinir l'existant.

Après avoir étudié la peinture orientale, la poésie et la calligraphie à Séoul, il déménage au Japon en 1956 pour y suivre des cours de philosophie. C'est alors à l'université de Nihon à Tokyo qu'il découvre des penseurs tels que Nietzsche, Heidegger ou encore Merleau Ponty qui influenceront sa pensée et son art.

A la fin des années 60, il devient critique d'art puis chef de file du courant Mono-ha, en japonais l'école des choses, qui cherche à faire dialoguer entre eux des objets purs, non manufacturés ni altérés. Cette démarche traduit la volonté de l'artiste de s'intéresser aux relations entre matériaux, espace et spectateur. Son travail se fonde sur ses études philosophiques et se revendique comme universel et immédiat. Il dépasse les barrières du langage en proposant un art non figuratif reposant sur les gestes et la rencontre entre matériaux et vide ou encore espace. Il redéfinit alors l'art occidental à la biennale de Paris en 1971 où il présente pour la première fois en Europe le Mono-ha.

Lee Ufan se fait connaître en exposant dans de nombreuses institutions prestigieuses comme le musée Guggenheim de New York, le Tate Modern de Londres, le Kunstmuseum de Bonn en Allemagne, le Musée d'Art de Yokohama, au Japon ou encore le Château de Versailles en France en 2014. De plus, il ouvre son musée à Naoshima en 2010.

Son travail a donc aujourd'hui une portée internationale et il est devenu l'un des artistes contemporains les plus reconnus. Résidant en France depuis les années 70, l'artiste ouvrira prochainement sa fondation pour l'art contemporain à Arles dans l'ancien hôtel Vernon,  « très bien placé, près des arènes, en plein dans les ruines de la civilisation romaine. C'est un lieu habité par la même famille depuis plusieurs générations, ce qui m'a donné aussi une bonne impression du temps. Et le dialogue entre mon travail et ces fragments de ruines m'inspirent. »

Quand est né(e) Lee Ufan ?

L'année de naissance de l'artiste est : 1936