• € (EUR)
  • Besoin d'aide

Mouvement Hyperréalisme

A la fin des années 1950s et au début des années 60s, dans la ville de New-York, l'Expressionnisme abstrait, le Pop Art et le Minimalisme ont dominé la scène artistique. L'Hyperréalisme a été enveloppé par l'impact de ces mouvements, et a ainsi mis plus de 10 ans avant d'être reconnu comme un mouvement à part entière.

Le mouvement a débuté réellement en 1965, en même temps que l'Art conceptuel et était entièrement composé d'artistes masculins (Chuck Close, Don Eddy, Richard Estes, Ralph Goings, Robert Bechtle, Denis Peterson et Malcolm Morley) à l'exception d'une seule femme, Audrey Flack. Les œuvres de ces artistes masculins étaient riches en thématiques de machines et d'industrie, et remplies de voitures et objets mécaniques. 

Audrey Flack, de son côté, transmettait plus d'émotions dans ses œuvres, afin d'explorer les thèmes de la mort, de la féminité, de la culture de masse et du consumérisme. 

Le terme “Hyperréalisme" a été inventé par un galeriste, Isy Brachot, qui l'a employé comme nom pour l'une de ses expositions en 1973. Cette exposition comprenait des artistes américains majeurs de l'hyperréalisme, notamment Chuck Rose, Ralph Goings et Robert Bechtle. Les artistes s'appuient souvent sur la photographie pour réaliser leurs œuvres, afin d'en créer une réplique encore plus précise.

Les Hyperréalistes ont poussé les limites du Réalisme, en mélangeant réel et irréel. Bien que leurs images soient inspirées de la réalité et de la photographie, ils ont cherché à distancer leurs œuvres des faits. Les hyperréalistes s'efforcent d'obtenir un effet très réaliste dans leurs œuvres mais ils y ajoutent des éléments absents de la réalité ou de la photographie d'origine dont ils s'inspirent. 

Leur recours à la photographie conduit les hyperréalistes à se pencher à la fois vers le domaine de la réalité et de l'artificialité, tout en explorant des méthodes artistiques alternatives. La représentation de la lumière se distingue de façon très particulière dans leurs œuvres. 

Les hyperréalistes ont ainsi utilisé des rétroprojecteurs et des diapositives pour projeter des photographies directement sur leurs toiles, ce qui leur permettait de capturer la lumière d'une toute nouvelle manière, et de reproduire l'effet brillant de la photographie dans leurs peintures. 

Chuck Close : Il a été l'un des premiers hyperréalistes. Chuck Close est réputé pour ses portraits à très grande échelle. En 1988, Chuck Close s'est retrouvé partiellement paralysé par un sévère problème médical, mais n'a pas cessé de peindre pour autant : il a développé de nouvelles techniques pour surmonter son handicap. En 2005, son œuvre John a été vendue aux enchères par Sotheby's pour 4,8 millions de dollars. 

Malcolm A.Morley : Ce peintre américano-britannique a été l'un des pionniers de l'Hyperréalisme. 

Richard Estes : Peintre Américain, Estes divisait fréquemment ses peintures en deux, ce qui donnait l'impression de regarder deux peintures à la fois. Cet effet peut-être admiré notamment dans son oeuvre Murano Glass, Venice (1976)

Ralph Goings : Il a peint surtout des scènes de la vie quotidienne américaine. Il cherchait à montrer la réalité de la Grande Dépression en Amérique. Ses  représentations de la classe ouvrière sont notamment visibles dans son œuvre Two Waitresses - Afternoon Break. 

Audrey Flack : Elle est l'unique femme à avoir appartenu au cercle original des hyperréalistes. Elle s'est intéressée aux natures mortes, s'interrogeant sur le thème des Vanités, en utilisant des symboles religieux sur des toiles grand-format. 

Retour à la réalité avec notre sélection d'artistes contemporains ! Des fleurs de Juliana Wildner aux personnages de Marc Figueras en passant par les portraits en noir et blanc de Kyliss, Artsper a l'œuvre Hyperréaliste faite pour vous !

Lire plus

Filtres

Tous les artistes

Découvrez nos sélections thématiques
Découvrez nos catégories d’artistes