• € (EUR)
  • Besoin d'aide

Ukiyo-e

Le terme ukiyo-e est composé de trois caractères qui, ensemble, signifient « image du monde flottant » ou « image du monde en mouvement ». Ce mouvement regroupe principalement deux types d'œuvres. D'abord la peinture, plus commune et pourtant moins souvent associée à l'ukiyo-e. Puis, les estampes réalisées par impression à partir de bois gravé. Ce genre a propulsé de nombreux artistes japonais sur le devant de la scène artistique, les plus connus étant Hokusai, Hiroshige, Harunobu et Eishi.

L'ukiyo-e naît au Japon autour de 1670, à l'époque d'Edo (1603-1868). Après des siècles d'instabilité politique et de guerres civiles, le pays vit enfin une période de prospérité et les villes connaissent un essor remarquable. Les seigneurs perdent en influence alors que les marchands voient leur fortune s'accroître, et les mondes de l'art et de la culture connaissent des changements profonds. C'est dans ce contexte que naissent les techniques d'estampe. Leur reproduction peu coûteuse les rend plus accessibles, et donc très populaires, auprès des marchands bourgeois. Et comme ils en sont les premiers clients, les sujets traités par l'ukiyo-e correspondent aux intérêts et activités quotidiennes de ces marchands. Par exemple, les femmes et courtisanes, l'érotisme, le théâtre, le sumo, les créatures fantastiques, les beaux paysages et les lieux célèbres, etc. 

Au Japon, l'ukiyo-e est longtemps considéré comme un mouvement « vulgaire » parce qu'il aborde des thèmes triviaux. Mais quand le pays s'ouvre de force au commerce venu de l'Europe, l'ukiyo-e devient alors un mouvement très populaire auprès des Occidentaux. Les collectionneurs européens recherchent ces œuvres et sont fortement influencés par ce mouvement pendant de nombreuses années. L'ukiyo-e donnera ainsi naissance au japonisme, et continuera d'influencer l'art contemporain jusqu'à aujourd'hui.

Lire plus

Filtres

Tous les artistes

Découvrez nos sélections thématiques
Découvrez nos catégories d’artistes