Clara Ramirez Katz - paysages projetés

Du 29 septembre au 31 octobre 2015

Galerie Couteron

Galerie Couteron

Paris - France

Présentation

A la fin des années soixante, des artistes réunis sous le nom de Support Surface, se demandent à nouveau ce qu’est la peinture, quelle est la réalité physique du tableau ? Ils poussent la peinture dans sa matérialité la plus radicalement matérialiste, lui interdisant l’émotion.

Comme ses prédécesseurs, Ramirez Katz questionne la matière de la peinture confrontée à celle du support. Elle aboutit à un effet inverse, laissant le champ libre à l’émotion. Il y a peu de temps, en jouant sur les aspérités de la texture de la toile, elle la transformé en paysage. Actuellement elle va plus loin encore, la toile devient le lieu de confrontations de formes comme un espace topographique où le paysage apparaît en creux signalés par le contraste de « couleurs-formes » : « Les signes dévoilent leurs secrets progressivement. »

En exploitant l’opposition entre le plein et le vide, elle se confronte au même paradigme visuel que les artistes chinois. L’artiste chinois cerne le paysage selon son aspect codé. Il le désigne sous le nom de Shanshui qui veut dire montagne et eau. Les artistes orientaux empreints de la culture de l’impalpable réalisèrent des paysages littéraires construits à partir de la représentation intellectuelle qu’ils s’en faisaient... L’opposition entre le plein et le vide ils l’ont depuis toujours senti et assimilé dans leur représentations. Leurs paysages irréels ne sont pas la transposition du paysage sur la toile. Pénétrés par le paysage ils illustrent sa réalité subjective. Leurs oeuvres sont parfois accompagnées d’écritures.

Ramirez Katz développe un langage synthétique qui l’amène à une abstraction signalétique efficace. Elle ne décrit pas le paysage, elle le condense à travers la dynamique de l’émotion : « Une émotion que donne un paysage peut se servir de lui – comme d’un mot – et s’y reverser tout entière, puisqu’elle en fut à l’origine enveloppée. Emotion, paysage ne seront plus dès lors liés par rapport de cause à effet, mais bien par cette connexion indéfinissable, où plus de créancier et plus de débiteur, – par cette association du mot et de l’idée, du corps et de l’âme ;...» écrit André Gide dans ses Cahiers.

L’artiste met en rapport ses masses déchiquetées noires et pleines qui semblent peser, comme des morceaux de minerai lourd, avec les plages de couleurs ténues et subtilement géométrisées. Les rouges se déversent, les bleus se répandent dans la pesanteur comme des lacs ou de la lave. Les jaunes solaires produisent un sentiment de pesanteur en mouvement, l’artiste pense aux forces telluriques, les secrets de la Terre ressenties, synthétisées, esthétisées.

Ces forces qui se croisent sur la toile sont guidées par le vide qui les traversent et les allègent. Le vide accompli l’intégralité de la toile organisant la direction des corps. C’est ainsi que le paysage se forme, s’étend et prend sa véritable échelle, comme dans la peinture chinoise, la circulation du vent qui sépare les montagnes. Les oeuvres récentes de Ramirez-Katz me font penser aux Nabis, et à Vuillard en particulier peut être à cause des cette similitude avec l’art de l’imprimé textile. Chez Ramirez Katz la toile n’est pas blanche.

Elle garde la texture délicate et la couleur du lin. Le drame qui se joue à l’intérieur est absorbé par le textile. On peut voir cette oeuvre de multiples façons. La douceur et la violence s’accomplissent dans une étrange amitié.

- Ileana Cornea Paris, juillet 2015

Lire plus
Adresse

    Détails

  • 16, rue Guénégaud
    75006, PARIS
    France
    0662282541

    Horaires

    lundi

    fermé - 14:00 à 19:00

    mardi

    fermé - 14:00 à 19:00

    mercredi

    fermé - 14:00 à 19:00

    jeudi

    fermé - 14:00 à 19:00

    vendredi

    fermé - 14:00 à 19:00

    samedi

    fermé - 14:00 à 19:00

    dimanche

    fermé

Partager cette exposition

Clara Ramirez Katz, Sans titre 1 - série "paysages projetés", Peinture

Clara Ramirez Katz

Sans titre 1 - série "paysages projetés", 2014
116 x 73 x 3 cm
Peinture

3 200 €

Clara Ramirez Katz, Sans titre 2 - série "paysages projetés", Peinture

Clara Ramirez Katz

Sans titre 2 - série "paysages projetés", 2014
54 x 65 x 3 cm
Peinture

1 300 €

Clara Ramirez Katz, Sans titre 4 - série "paysages projetés", Peinture

Clara Ramirez Katz

Sans titre 4 - série "paysages projetés", 2014
50 x 61 x 3 cm
Peinture

1 100 €

Clara Ramirez Katz, Sans titre 7 - diptyque - série "paysages projetés", Peinture

Clara Ramirez Katz

Sans titre 7 - diptyque - série "paysages projetés", 2014
73 x 121 x 3 cm
Peinture

3 500 €

Clara Ramirez Katz

Colombie

  • Expositions à PARIS