Livraison dans le monde entier et retours gratuits ! En savoir plus

Georges Dambier Bettina en Dior, Paris le 5 août 1955 pour Elle Magazine, 1955

Demander plus de visuels

2 790 $USD

Parmi nos dernières oeuvres de l'artiste

Faire une offre

Une question? Contactez nos experts
COVID19 : Les livraisons sont assurées dans le monde entier. Les colis sont traités dans le respect des règles sanitaires.

L'oeuvre est disponible en retrait en galerie à PARIS, France


Ajouter à ma wishlist
Georges Dambier, Bettina en Dior, Paris le 5 août 1955 pour Elle Magazine
Mise en situation

simulator

simulator

Informations sur l’oeuvre
  • Technique

    Photographie : tirage argentique

  • Dimensions cm | inch

    23.6 x 19.7 x 1.2 inch

  • Support

    Photographie sur Dibond

  • Encadrement

    Cadre avec vitre en verre en bois noir

  • Dimension de l'oeuvre encadrée

    29.5 x 25.6 x 1.2 inch

  • Tirage

    Oeuvre numerotée et limitée à 5 exemplaires
    1 exemplaire restant

  • Authentification

    Oeuvre vendue avec facture de la galerie
    et certificat d’authenticité

  • Signature

    Tampon

  • Proposé par

    Galerie d’art professionnelle
    PARIS - France

  • A propos de l'oeuvre

    Oeuvre vendue en parfait état

    Bettina Graziani, mannequin française dans les années '40 et '50.
    Lire plus
Livraison
Artsper livre les oeuvres dans le monde entier via des transporteurs spécialisés. L'oeuvre est disponible en retrait en galerie à PARIS, France) ou peut être livrée à l'adresse de votre choix sous 1 à 2 semaines après validation de votre commande. L'oeuvre est assurée pendant le transport, il n'y a donc aucun risque pour vous.
En savoir plus sur la livraison
Retour gratuit
Profitez de 14 jours d’essai pour trouver la place idéale de votre œuvre d’art. Et si vous changez d’avis, les frais de retours sont gratuits et nous vous remboursons intégralement.
En savoir plus sur les retours gratuits
Paiement
Vous pouvez régler par carte bancaire, Paypal ou virement uniquement en Euros. Sachez que nous prenons les fraudes et le respect de vos informations confidentielles très au sérieux, c'est pourquoi tous les paiements sont sujets à une validation 3D Secure.
En savoir plus sur le paiement
Garantie
Artsper travaille uniquement avec des galeries professionnelles et vous garantit l'authenticité et la provenance des oeuvres.
En savoir plus sur la garantie Artsper
Voir plus loin

Georges Dambier

France Né(e) en: 1925
Né à Paris en 1925, Georges Dambier est pendant la Guerre, l'élève du célèbre peintre et affichiste Paul Colin qui lui enseigne le graphisme et lui donne le goût de la décoration, de la mode, des jolies femmes et de la vie parisienne. Après la Libération, il devient l'assistant de Willy Rizzo, photographe de talent auprès duquel il découvre un nouvel art, dont il apprend bientôt à maîtriser les subtilités et plus particulièrement l'utilisation de la lumière.

Dans le Paris de l'après-guerre, âgé de 20 ans, Georges Dambier photographie la vie nocturne et les réjouissances mondaines désormais en pleine explosion et se fait le témoin de la vie du " Tout-Paris ", ses célébrités, ses lieux à la mode, ses fêtes brillantes. Des clichés de Rita Hayworth négociés contre une place permanente de reporter-photographe à France Dimanche vont lancer sa carrière professionnelle. Bien que passionné par l'actualité, le jeune photographe préfère néanmoins capter le glamour, et saisir la vie dans tout son éclat, son raffinement.

Son goût du graphisme et sa capacité à restituer la réalité avec une rare élégance le mènent à la photo de mode. En 1952, il est remarqué par Hélène Lazareff, fondatrice de Elle, qui lui donne sa chance et publie son premier reportage de mode. C'est avec son accord et son soutien qu'il lance le concept avant-gardiste de " touriste-photographe ". Il s'agit de partir avec une équipe complète (mannequins, rédactrice de mode, coiffeur, styliste…) pour photographier des modèles de Haute Couture dans des lieux de villégiature tels que l'Italie, le Maroc, la Corse, la Yougoslavie, le Brésil. Georges Dambier saisit des femmes vêtues de robes magnifiques dans un cadre original : au milieu du désert, dans un marché de village, sur un bateau et surtout dans l'agitation de ce Paris qu'il adore. Il est l'un des premiers en France à faire sortir les modèles des studios et il n'hésite pas à libérer les mannequins des poses figées et des attitudes stéréotypées, en défendant néanmoins une exécution exigeante.

Au début des années 50, Georges Dambier ouvre son propre studio. Indépendant, il travaille toujours pour Elle mais aussi pour les principaux magazines de mode (Vogue, Marie France, l'Express et enchaîne les grandes campagnes de publicité. Il réalise également des affiches de spectacles et des pochettes de disques et tout le show-business des années 60 passe ainsi devant son objectif.

En 1964, Georges Dambier se lance dans un projet très personnel et crée Twenty, mensuel destiné aux jeunes et dédié à la mode et à la culture mais cette aventure ambitieuse ne durera que deux ans. Son ami Maurice Siegel fait appel à lui en 1976 et ils créent ensemble VSD pour lequel Georges Dambier se voit confier la direction artistique et réalise le fameux logo. A la fin des années 80, Georges Dambier abandonne la presse et rejoint sa maison de famille dans la Périgord pour en faire un hôtel de charme et donner libre court à sa passion de la décoration où il décède en 2011.
Lire plus

Georges Dambier, Bettina en Dior, Paris le 5 août 1955 pour Elle Magazine
Georges Dambier, Bettina en Dior, Paris le 5 août 1955 pour Elle Magazine