ANNE LAURE CHAMBOISSIER

Commissaire d’exposition

Artsper a rencontré la commissaire d’exposition Anne Laure Chamboissier dans le cadre du programme Hors les murs de la Fiac 2015. La FIAC et les Berges de Seine proposent Sound by the River, du 20 octobre au 1er novembre 2015, et La FIAC et la Maison de la Radio proposent l’Eco Sonore 20 octobre au 13 décembre.

{Artsper} Dans un premier temps pouvez-vous nous présenter Cham-Projects ?
{Anne-Laure Chamboissier} Historienne de l’art et curator, j’ai créé en novembre 2013 Cham Projects, dédié à la réflexion transversale autour de la question du son et de sa relation avec différentes disciplines : cinéma, arts visuels, littérature. Cette structure s’attache également à des projets autour de figures historiques oubliées ou méconnues de l’art dont le travail continue à avoir une résonance au sein de la création contemporaine dans ses formes les plus multiples. Le travail de Cham Projects prend la forme d’expositions, de rencontres, de publications et de conférences.

{Artsper} En quoi consiste votre parcours au sein même de la Maison de la radio ?
{Anne-Laure Chamboissier} Tout d’abord, il est important de souligner que la programmation dans le cadre du programme hors les murs de la FIAC 2015 sur les berges de Seine et à la maison de la Radio n’est pas conçu de manière séparé mais s’inscrit dans le cadre d’un partenariat entre ces trois entités. Il m’est, alors, apparu intéressant de penser cette programmation en lien directe avec ce qui constitue cette maison. Très souvent, les gens la conçoivent comme uniquement un espace de diffusion, mais il s’agit aussi d’un véritable espace de création, entre autre, à travers les ateliers de création radiophonique (ACR). Ma démarche a été, alors, de me plonger dans les archives de l’INA pour le choix des pièces présentés sur les deux sites. J’ai alors axé mon programme autour d’artistes contemporains travaillant dans le champ visuel et sonore (Lawrence Wiener, L’encyclopédie de la parole et Pierre-Yves Macé..) et d’autres qui se font l’écho des problématiques examinées lors de la COP21 à Paris (Knud Victor, Franz Kracjberg, Soundwalk…).

{Artsper} En quoi consistera votre projet pour le programme Hors les murs de la FIAC 2015 Sound by the river sur les berges de Seine ?
{Anne-Laure Chamboissier} Cette programmation se fait l’echo de celle développée à la Maison de la Radio. D’une part avec des artistes ayant centrés leur travail autour de la question de l’enregistrement et de l’écoute de notre environnement, qu’il s’agisse de la nature ou de la ville (Lars Frederikson, Murray Schaeffer, Eric la Casa…). Mais également avec deux oeuvres des plasticiens Dominique Petitgand et Cécile Paris lesquelles s’inscrivent en adéquation avec le contexte du lieu.

{Artsper} Pourriez vous nous expliquer le lien qui existe entre votre projet et la COP21 ?
{Anne-Laure Chamboissier} Comme vous le savez la COP21 est le rendez vous important de l’automne, pour cela il m’a été demandé de réfléchir à cette problématique pour concevoir une partie de mon programme. Comme j’en ai parlé auparavant, certains de ces artiste déchiffrent l’environnement par un travail d’enregistrement minutieux de ce qui nous entoure nous donnant, ainsi, à penser notre rapport au monde et les enjeux importants qui se jouent à notre époque.

{Artsper} Comment s’est déroulée votre collaboration avec les étudiants de l’école Boulle ?
{Anne-Laure Chamboissier} La Maison de la Radio a eu la très bonne idée de demander aux étudiants de l’école Boulle de réfléchir à des habitacles d’écoute pour chacune des pièces choisies. Un cahier des charges précis leur a été remis, puis un dialogue ensuite s’est installé avec chacun des groupes qui ont bénéficié non seulement de l’aide d’un certain nombre de leurs enseignants, mais également de l’aide de spécialistes son au sein de la Maison de la Radio. Il est important de souligner que chacun des modules a été pensé en adéquation avec le contenu de la pièce. Lors du jury de rendu, j’ai été impressionné par la qualité des propositions.

Artsper} En quoi consiste votre cycle intitulé « Cinéma pour les oreilles » le 24 octobre à la Maison de la Radio ?
{Anne-Laure Chamboissier} Il est proposé au spectateur de s’immerger dans des oeuvres purement sonores aux univers riches et contrastés mais ayant cette spécificité de revêtir toutes un caractère cinématique, que cela soit la pièce de Bertrand Bonello, Olivier Cadiot ou Romain Kronenberg. Un cinéma sans image ou l’image mentale par le son est omniprésente.

{Artsper} Que pensez-vous des sites internet tels qu’Artsper pour l’achat d’oeuvres d’art en ligne?
{Anne-Laure Chamboissier} Ce type de site il est vrai se développe de plus en plus ces dernières années. Mais ce qui me semble intéressant avec Artsper est qu’il ne s’agisse pas uniquement d’un site dédié à la vente d’oeuvres d’art. Mais également un site donnant la parole aux acteurs de la scène de l’art contemporain qu’ils soient curator, collectionneurs, directeurs d’institutions…

Lire plus
Partager cette interview

Guillaume Herbaut, Tchernobyl, Photographie

Guillaume Herbaut

Tchernobyl, 2009
60 x 80 cm
Photographie

4 000 €

Roger Schall, Arrivée à New York du Normandie 4, Photographie

Roger Schall

Arrivée à New York du Normandie 4, 1935
28 x 26 cm
Photographie

600 €

Roger Schall, Blaise Cendrars à bord du Normandie, Photographie

Roger Schall

Blaise Cendrars à bord du Normandie, 1935
28 x 26 cm
Photographie

600 €

Roger Schall, La Petite Reine, Photographie

Roger Schall

La Petite Reine, 2008
24 x 18 cm
Photographie

Vendu

Roger Schall, Sacré Coeur, Montmartre, Paris, 1930, Photographie

Roger Schall

Sacré Coeur, Montmartre, Paris, 1930, 2015
50 x 40 cm
Photographie

600 €

Roger Schall

France

Guillaume Herbaut

France