Rencontre avec Homan et Elena : Les designers d'intérieur californiens nous accueillent !

Rencontre avec Homan et Elena : Les designers d'intérieur californiens nous accueillent ! - 2
Rencontre avec Homan et Elena : Les designers d'intérieur californiens nous accueillent ! - 3
Rencontre avec Homan et Elena : Les designers d'intérieur californiens nous accueillent ! - 4
Rencontre avec Homan et Elena : Les designers d'intérieur californiens nous accueillent ! - 5

En haut, de gauche à droite : Le jardin et la salle à manger d'une maison de Noe Valley, en Californie, conçue par Studio Ahead ; en bas, de gauche à droite : Le bureau et la cuisine de la maison de Noe Valley, Californie © Ekaterina Izmestieva

Cette semaine, Artsper a eu l'opportunité de s'entretenir avec Homan et Elena, les fondateurs et designers en chef de « Studio Ahead ». Ils nous ont ouvert les portes de leur studio de design d'intérieur visionnaire, situé dans le nord de la Californie. Tous deux issus de familles immigrées, ils mettent un point d'honneur à retranscrire l'héritage culturel de chaque client, tout en intégrant des œuvres d'art contemporaines. Découvrez avec Artsper la vie, les amours et les parcours individuels de Homan et d'Elena, qui les ont menés là où ils sont aujourd'hui. Bienvenue dans le monde de Studio Ahead...

1. Bonjour Elena et Homan, pourriez-vous nous parler de vous et de vos parcours respectifs jusqu'à présent ? Qu'est-ce qui vous a poussé à créer votre propre studio de design, Studio Ahead ?

Elena est originaire de Samara, en Russie, et elle a étudié l'architecture à Moscou. Elle est arrivée à San Francisco il y a 9 ans environ pour étudier les beaux-arts au San Francisco Art Institute. Elle est très intelligente - et talentueuse, évidemment. Elle est aussi venue par amour, mais ça, c'est une autre histoire !

Ma famille est venue en Californie pendant la révolution iranienne pour échapper au régime islamique qui a pris le pouvoir en 1979. J'ai eu la chance de naître ici, dans le nord de la Californie, où j'ai vécu et profité de faire des randonnées dans les collines dorées, en campant à Yosemite l'été et à Tahoe l'hiver.

Nous nous sommes rencontrés alors qu'Elena travaillait pour une de mes anciens employeuses. Je venais de rentrer d'une année passée à Oaxaca et Guadalajara avec mon copain de l'époque. Il était restaurateur, designer d'intérieur, propriétaire d'une usine de maroquinerie et de meubles. Nous passions nos journées à explorer les ateliers d'artistes dans tout le Mexique, à rencontrer des artisans pour découvrir de nouveaux matériaux, et à passer du temps avec des amis qui avaient des maisons cachées surréalistes ou dans le ranch de sa famille avec 60 chevaux andalous. C'était un rêve. Il m'a appris à vivre et à ne pas cloisonner le travail et la vie.

Après notre séparation, je suis retourné en Californie. Elena travaillait sur des projets résidentiels haut de gamme avec mon ancienne employeuse, qui était une antiquaire européenne spécialisée dans les objets du 17ème au 20ème siècle. C'était une femme magique, presque une sorcière. Elle vous enchantait en même temps qu'elle délivrait son savoir sur les antiquités, l'artisanat, la marqueterie… et elle savait comment préparer un martini (ou plusieurs !). Elena et moi avons toutes deux été envoûtés à différents moments.

Je suis revenu au bureau pour travailler et c'est à ce moment-là que mon quotidien est entré en contact avec celui d'Elena.

2. Dans votre pratique, vous cherchez à construire des récits spatiaux qui racontent l'histoire individuelle de vos clients. Comment abordez-vous chaque projet ? Pourriez-vous nous parler de votre philosophie personnelle en matière de design ?

Elena et moi venons d'horizons très différents. Nous savons ce que c'est d'être étranger ou de se sentir international. Cela nous a donné un esprit ouvert et observateur. Lorsque vous n'appartenez pas au groupe majoritaire, vous êtes beaucoup plus attentif aux nuances sociologiques que vous ne le seriez autrement.

Beaucoup de nos clients sont issus de pays différents : Corée du Sud, Chine, Russie, Perse/Iran, Inde, Venezuela, Upper East Side (c'est une réalité en soi) ! Ainsi, nous ne partons jamais du principe que nous savons comment les gens vivent, ce qui est souvent le cas dans le domaine du design. Il y a une monoculture dans le design, et souvent un idéalisme eurocentrique. C'est dommage.

Lorsque nous commençons avec nos clients, nous leur demandons de ne pas se perdre dans les visuels, car ceux-ci conduisent souvent à des notions de beauté bien ancrées. Nous commençons donc chaque projet de la même manière. Nous parcourons l'espace avec le client et nous écoutons ses besoins et ce qu'il pense. 

Nous retournons ensuite au bureau et nous élaborons un vaste questionnaire posant les questions les plus élémentaires : qui vit dans cette maison, comment aimez-vous manger dans votre maison, comment aimez-vous vous asseoir ? La façon dont vous aimez vous asseoir est une question culturelle très importante. Aimez-vous vous asseoir debout, aimez-vous vous allonger, aimez-vous vous prélasser en faisant des câlins à votre partenaire, aimez-vous vous asseoir sur le sol avec ou sans coussins ? Ensuite, il s'agit de savoir avec quelles philosophies vous êtes en résonance, quels moments de l'histoire, de quels réalisateurs vous aimez regarder les films, comment vous aimez collectionner des œuvres d'art ? Quelles œuvres aimez-vous acheter ? Devrions-nous organiser des visites d'ateliers pour en apprendre davantage sur les artistes ?

Grâce à cette méthode, nous commençons à élargir l'esprit du client, à le sensibiliser à ce que peut être le processus de création d'une maison ou d'un espace. On commence à créer la poésie avec laquelle les gens vivront dans l'espace et on crée plein de liens avec d'autres domaines qui nous permettront d'être créatifs.

C'est ainsi que nous commençons et ce n'est qu'une partie de notre processus !

Rencontre avec Homan et Elena : Les designers d'intérieur californiens nous accueillent ! - 6
Rencontre avec Homan et Elena : Les designers d'intérieur californiens nous accueillent ! - 7

De gauche à droite : La chambre principale et le salon de la maison de Noe Valley © Ekaterina Izmestieva

3. Chez Artsper, nous pensons que le design et l'art contemporain vont de pair. Comment intégrez-vous l'art dans votre pratique ? Avez-vous l'impression que les goûts artistiques du client influencent votre stratégie de conception ?

L'art est ce qu'il y a de plus important ! Depuis que nous avons reçu l'attention des médias et des prix, je pense que la plupart des clients qui s'adressent à nous le font parce que l'art est un point central de notre travail. L'œuvre d'art dans une maison en est le cœur, et les personnes qui vivent avec elle en sont le pouls. Nous voulons que les gens ressentent quelque chose.

Par exemple, nous venons d'avoir une réunion de conception avec un nouveau client qui siégeait au conseil d'administration du Musée d'art africain de New York et qui a récemment déménagé à Oakland, en Californie. Il est tellement réfléchi et attentionné que nous nous sentons privilégiés d'explorer l'art africain à travers son prisme. C'est un véritable cadeau qui nous permet de continuer à apprendre et à explorer.

Un autre client est issu d'une belle famille connue pour ses commandes d'art depuis des générations. Il a grandi auprès d'artistes majeurs et est très enthousiaste à l'idée de découvrir une nouvelle génération d'artistes, de visiter des ateliers et de les soutenir dans leur développement. Nous en tenons donc compte en proposant un mobilier modulable de style lounge qui sera entouré d'œuvres d'art et de sculptures au style sensuel. Le résultat sera vraiment personnalisé et unique.

4. Nous avons beaucoup apprécié votre publication en ligne intitulée « California : A Journal ». Pouvez-vous dire à nos lecteurs ce qui vous a inspiré pour créer une ode aussi importante à l'histoire californienne ?

Lorsqu'Elena et moi avons commencé à travailler ensemble, nous visitions des ateliers d'artistes, de galeristes et d'artisans. Nous étions à la recherche d'une communauté artistique. Dès que nous rencontrions un artiste, il nous en présentait un autre, puis un autre. Progressivement, nous avons parcouru des chemins de terre à travers des forêts de chênes à Inverness pour rencontrer des gens comme Ido Yoshimoto, un travailleur du bois extraordinaire ; nous sommes allés dans les vignobles de Sonoma pour rencontrer Jessica Switzer Green, une artisane de la laine de mouton ; nous sommes allés à Berkeley dans une maison/galerie d'art contemporain pour rencontrer Jeffrey Spahn, un des principaux collectionneurs de céramiques californiennes de la côte ouest ; nous sommes allés à Oakland dans un entrepôt pour rencontrer des céramistes extraordinaires comme Tyler Cross et Kyle Lypka, et bien d'autres.

Nous devions partager cette expérience avec les gens pour leur faire connaître ces personnes extraordinaires et ne pas minimiser l'importance de la Californie du Nord. Il s'agit de notre culture collective et nous devons la nourrir et nous aider mutuellement à grandir.

Nous avons récemment coorganisé une exposition intitulée « Same Blue as the Sky » avec l'une de nos plus grandes inspirations, Mariah Nielson, directrice du Blunk Estate et fille de JB Blunk, une légende de la Californie du Nord. Il s'agissait en quelque sorte d'une illustration physique de notre journal, célébrant l'héritage et les artistes contemporains de Californie du Nord. Le soir du vernissage, les pompiers ont dû bloquer la porte car il y avait déjà 250 invités à l'intérieur et une file d'attente de 45 minutes autour du pâté de maisons !

Nous reproduirons ce type d'exposition chaque année en janvier, car c'est un véritable cadeau que de réunir des gens : artistes, collectionneurs, institutions (telles que le Musée d'art moderne de San Francisco), designers et architectes.

Rencontre avec Homan et Elena : Les designers d'intérieur californiens nous accueillent ! - 8
Rencontre avec Homan et Elena : Les designers d'intérieur californiens nous accueillent ! - 9

De gauche à droite : Portraits d'Elena Dendiberia et de Homan Rajai, fondateurs et concepteurs principaux de Studio Ahead © Ekaterina Izmestieva

5. San Francisco est mondialement connue pour sa riche diversité culturelle et son atmosphère dynamique. Où trouvez-vous tous les deux le plus d'inspiration créative ?

Auprès de nos amis, nos clients, les artistes, les designers. En bred, des gens ! Nous trouvons l'inspiration auprès des autres. Et quand nous avons besoin d'espace pour respirer, nous nous tournons vers la nature : Inverness, Healdsburg, la côte, la forêt, la baie. La Californie du Nord est incroyable.

6. Enfin, pour nos lecteurs et architectes d'intérieur en herbe, quels conseils donneriez-vous à un architecte qui débute dans le secteur ?

Demandez-vous : est-ce vraiment ce que vous êtes ? Trouvez votre raison de le faire et si c'est une belle raison, plongez profondément et tenez bon. Ce n'est pas facile du tout, mais si vous travaillez vraiment dur, si vous êtes curieux, si vous en faites un mode de vie et un rêve... Cela en vaut la peine. Vous ne le regretterez jamais.

Prenez également soin de votre santé mentale afin d'apprécier le processus et de ne pas vous tourmenter dans les moments difficiles. La joie est un cadeau et c'est magique.

Rencontre avec Homan et Elena : Les designers d'intérieur californiens nous accueillent ! - 10

Sélection d'œuvres d'art

Édition, Vitraux pour Jérusalem, Marc Chagall

Vitraux pour Jérusalem

Marc Chagall

Édition - 36 x 28 x 3 cm Édition - 14.2 x 11 x 1.2 inch

25 000 €

Édition, Shapes, Giò Pomodoro

Shapes

Giò Pomodoro

Édition - 37.5 x 57 x 0.2 cm Édition - 14.8 x 22.4 x 0.1 inch

Vendue

Édition, Mother and Child, Alice Neel

Mother and Child

Alice Neel

Édition - 79.4 x 68.6 cm Édition - 31.25 x 27 inch

21 828 €

Sculpture, Have no country but my heart, Andreea Zahiu

Have no country but my heart

Andreea Zahiu

Sculpture - 53 x 53 x 22 cm Sculpture - 20.9 x 20.9 x 8.7 inch

4 750 €

Design, Homer Lamp, Hélène Labadie

Homer Lamp

Hélène Labadie

Design - 24 x 20 x 5 cm Design - 9.4 x 7.9 x 2 inch

1 400 €

Design, Applique murale 2, Claire Cosnefroy

Applique murale 2

Claire Cosnefroy

Design - 35 x 36 x 8 cm Design - 13.8 x 14.2 x 3.1 inch

780 €

Dessin, Collage aux formes standardisées, Jean Arp

Collage aux formes standardisées

Jean Arp

Dessin - 46.5 x 28 x 0.2 cm Dessin - 18.3 x 11 x 0.1 inch

28 000 €

Sculpture, Alexei Sculpture in Florida Mahogany Wood, Whirl & Whittle

Alexei Sculpture in Florida Mahogany Wood

Whirl & Whittle

Sculpture - 20 x 28 x 28 cm Sculpture - 7.9 x 11 x 11 inch

3 465 €

Sculpture, Sai Do Ki, Kenji Gomi

Sai Do Ki

Kenji Gomi

Sculpture - 42 x 31 x 30 cm Sculpture - 16.5 x 12.2 x 11.8 inch

4 913 €

Photographie, Walking around an oak tree, Cristina Fontsare

Walking around an oak tree

Cristina Fontsare

Photographie - 25 x 30 x 0.1 cm Photographie - 9.8 x 11.8 x 0 inch

500 €

Édition, Apocalypse II, Keith Haring

Apocalypse II

Keith Haring

Édition - 96.52 x 96.52 x 1.27 cm Édition - 38 x 38 x 0.5 inch

Vendue

Design, Keith Haring - Untitled, Keith Haring

Keith Haring - Untitled

Keith Haring

Design - 80 x 60 x 2 cm Design - 31.5 x 23.6 x 0.8 inch

315 €

Design, Jean-Michel Basquiat - Hollywood Africans, The Skateroom

Jean-Michel Basquiat - Hollywood Africans

The Skateroom

Design - 80 x 60 x 2 cm Design - 31.5 x 23.6 x 0.8 inch

951 €

Édition, Sans Titre, Josef Albers

Sans Titre

Josef Albers

Édition - 43 x 43 cm Édition - 16.9 x 16.9 inch

Vendue