• € (EUR)
  • Besoin d'aide

Giovanni Cocco Study n. 19, 2018

Demander plus de visuels

1 200 €

Entreprises: Leasing à partir de 37 € / mois

Faire une offre

Une question? Contactez nos experts
Comment Artsper protège vos achats ?
LOADING NOT DISPLAYED BLUR TEXT
Second NOT DISPLAYED BLUR TEXT

Essayez gratuitement l’oeuvre pendant 14 jours

L'oeuvre est disponible en retrait en galerie à Paris, France


Ajouter à ma wishlist
A propos du vendeur

Galerie d’art professionnelle

Rome, Italie

Vendeur Artsper depuis 2018
Le logo Vetted de Artsper

Vendeur certifié Notre équipe d'experts du monde entier approuve chaque vendeur.

Giovanni Cocco, Study n. 19
Imaginez-la chez vous

simulator

simulator

Tout savoir sur l’œuvre
  • Technique

    Photographie : tirage pigmentaire

  • Dimensions cm | inch

    45 x 30 cm

  • Support

    Photographie sur papier de coton

  • Encadrement

    Non encadrée

  • Tirage

    Oeuvre numerotée et limitée à 5 exemplaires
    1 exemplaire restant

  • Authentification

    Oeuvre vendue avec facture de la galerie
    et certificat d’authenticité

  • Signature

    Oeuvre signée

  • A propos de l'oeuvre

    Oeuvre vendue en parfait état

    "D'où le choix de photographier les plantes, car elles représentent une sorte d'exotisme esthétique, comportemental, architectural et végétal de tout le lieu physique."

    - Giovanni Cocco

    La Garbatella et sa flore sont un secret romain bien gardé. Un quartier unique et exotique de Rome - fondé il y a près de 100 ans (en 1920) - il est connu pour son architecture basée sur des lots. Installé à l'origine par des colonialistes et leurs familles, le quartier regorge de plantes luxuriantes, apportées par des vétérans des guerres coloniales italiennes en Éthiopie, en Somalie, en Érythrée et en Libye.

    Bien que le cinéaste et acteur italien Nanni Moretti ait mené sa Vespa à travers le quartier dans son film de 1993 Caro Diario (Dear Diary) - mettant un peu le quartier dans la conscience collective, la Garbatella reste un trésor caché.

    Avec la série Plantarium Piccolo Atlante Botanico della Garbatella, Giovanni Cocco offre un aperçu de ce trésor alors qu'il dévoile la flore et la végétation du quartier - ses espaces verts fascinants. Giovanni Cocco parvient ainsi à préserver son mystère tout en faisant évoluer la nature morte dans cette série éloquente.
    Lire plus
Livraison
Artsper livre les oeuvres dans le monde entier via des transporteurs spécialisés. L'oeuvre est disponible en retrait en galerie à Paris, France ou peut être livrée à l'adresse de votre choix dans moins d'une semaine après validation de votre commande. L'oeuvre est assurée pendant le transport, il n'y a donc aucun risque pour vous.
Provenance de l’oeuvre: France
En savoir plus sur la livraison
Retour gratuit
Profitez de 14 jours d’essai pour trouver la place idéale de votre œuvre d’art. Et si vous changez d’avis, les frais de retours sont gratuits et nous vous remboursons intégralement.
En savoir plus sur les retours gratuits
Paiement
Vous pouvez régler par carte bancaire, Paypal ou virement uniquement en Euros. Sachez que nous prenons les fraudes et le respect de vos informations confidentielles très au sérieux, c'est pourquoi tous les paiements sont sujets à une validation 3D Secure.
En savoir plus sur le paiement
Garantie
Artsper travaille uniquement avec des galeries professionnelles et vous garantit l'authenticité et la provenance des oeuvres.
En savoir plus sur la garantie Artsper
Envie d’aller plus loin ?

Giovanni Cocco

Italie Né(e) en: 1973

Giovanni Cocco (Sulmona, 1973) est un artiste visive et photographe polyvalent. Ses images débordent de une sacrée jugeote. Qu'il s'agisse de la série "Burladies", où sa caméra peint les femmes burlesques dans des teintes de touches de couleurs vives et presque exagérées, ou de sa nouvelle série "Plantarium", où les natures mortes de plantes dominent le mouvement.

Depuis 2013, Giovanni Cocco s'est penché sur le phénomène des déplacements en sélectionnant une série de villes européennes qui, en tant que phénomène du capitalisme, se vident et se dépeuplent. À partir de Venise, la série "A che ora chiude Venezia" permet d'observer la beauté de ces mêmes sites, de ses habitants et de son architecture. Et nous offre une vision suspendue de notre réalité qui se traduit par des formes conceptuelles profondes.

Son travail a été présenté dans des installations et des expositions du monde entier, notamment Art Basel Scope Miami, ZonaMaco foto, Mexico, MART - Musée d'art moderne et contemporain de Trente et de Rovereto (Italie) et MACRO - Musée d'art moderne et contemporain de Rome ( Italie).

Des publications

Monia, 2016

Burladies, 2018

Lire plus


Giovanni Cocco, Study n. 19
Giovanni Cocco, Study n. 19