Vous souhaitez offrir une œuvre d’art ? Découvrez notre guide de Noël
  • € (EUR)
  • Besoin d'aide

Rencontre avec Oliver Elst

Collectionneur d'art et fondateur de la Cuperior Art Collection

Rencontre avec Oliver Elst  - illustration 1

Oliver Elst et Arty devant une œuvre de No Martins

Oliver Elst est un collectionneur d'art, le fondateur de la Cuperior Art Collection et le co-fondateur de PRIOR Art Space. Pour en savoir plus sur son expérience, Artsper s'est entretenu avec se passionné d'art africain et expert dans la compréhension des tendances du marché de l'art.

1. Bonjour Oliver ! Vous êtes un collectionneur passionné de l'art du continent africain. Comment en êtes-vous venu à commencer votre Cuperior Collection en 2016 ? Nous aimerions également savoir ce que signifie le terme « Cuperior » !

J'ai d'abord commencé par des éditions de l'artiste allemand Gerhard Richter. Comme les éditions ne me donnaient pas le même sentiment qu'une véritable œuvre d'art, j'ai décidé de commencer la Cuperior Collection. Le mot « Cuperior » décrit la philosophie de la collection. Il s'agit d'une combinaison des mots latins « cupere » (désir) et « prior » (précurseur). 

Mon père a beaucoup voyagé en Afrique et j'ai toujours vu des photos où les artistes africains montrent une vision complètement différente de leur pays, ce qui m'a incité à concentrer ma collection sur l'art africain contemporain et ses diasporas. En 2020, j'ai ouvert ma collection à un plus large éventail d'artistes internationaux.

2. L'un des objectifs d'Artsper est de rendre le monde de l'art, historiquement élitiste, accessible à tous. Dans de précédentes interviews, vous avez exprimé un point de vue similaire. Est-ce un objectif personnel qui motive votre carrière dans le secteur de l'art ? Quels conseils donneriez-vous aux nouveaux collectionneurs d'art qui souhaitent démarrer leur propre collection privée ?

Écoutez votre intuition et formez votre œil. Regardez beaucoup d'œuvres d'art et assimilez ce que vous voyez, si c'est bon ou pas... Puis lorsque vous achetez une œuvre, soyez sûr.e à 100 %, et faites-le avec le bon sentiment.

Rencontre avec Oliver Elst  - illustration 1
Rencontre avec Oliver Elst  - illustration 1

À gauche : Œuvre de Tyler Ballon, À droite : Œuvre de Cinga Samson

3. Quelles sont les tendances et les prévisions que vous avez pour les collectionneurs privés pour l'année à venir ?

Récemment, on a assisté à une augmentation considérable des prix des artistes dans les galeries et les ventes aux enchères. Je pense, et nous le voyons déjà, qu'il y aura un ralentissement des prix et une sélection plus attentive des œuvres d'art vraiment exceptionnelles, des œuvres de qualité et de celles qui ne le sont pas.

4. Où trouvez-vous vos œuvres d'art ? Les marchés en ligne jouent-ils un rôle important dans votre acquisition d'œuvres d'art ?

Oui, ma fiancée Laura, fondatrice de la collection Del Arco, et moi-même faisons la plupart de nos recherches sur Instagram et à travers les sites web des galeries.

Rencontre avec Oliver Elst  - illustration 1
Rencontre avec Oliver Elst  - illustration 1

À gauche : Œuvres d'art de Bambou Gili de Del Arco Collection et de No Martins de Cuperior Collection, À droite : Œuvre d'art de Matthew Eguavoen

5. Pouvez-vous attirer l'attention de notre public sur quelques artistes africains émergents particuliers que vous aimeriez partager avec nous ?

Cinga Samson, Tyler Ballon, Joseph Aina, Ian Michael, Annan Affotey, Sikelela Owen, Jon Madu, Matthew Eguavoen, et Joy Labinjo.


Sélection d'œuvres d'art

Sans titre, Aboudia

Sans titre

Aboudia

Peinture - 150 x 150 x 2 cm

139 000 €