• € (EUR)
  • Besoin d'aide

Bienvenue dans le studio de design de Lars Myren

Bienvenue dans le studio de design de Lars Myren  - 2
Bienvenue dans le studio de design de Lars Myren  - 3
Bienvenue dans le studio de design de Lars Myren  - 4
Bienvenue dans le studio de design de Lars Myren  - 5

Les projets de Lars Myren © Arnaldo J. Ramirez Ricardo

Lars Myren est le fondateur du célèbre cabinet d'architecture LM Design Studio, situé en Norvège. Son style caractéristique ? Des designs d'intérieur à la fois audacieux et raffinés. En combinant modernité et éléments traditionnels, il donne à ses projets une sensation d'équilibre intemporel. Artsper a eu le plaisir de s'entretenir avec Lars sur son processus créatif, ses influences artistiques et ses rêves. Bienvenue en Norvège !

1. Bonjour Lars ! Merci de prendre le temps de nous parler. Peux-tu nous parler de ton projet de design préféré à ce jour ?

J'ai réalisé une maison pour un collectionneur d'art passionné. Tout, de la disposition des pièces à l'éclairage en passant par les plus petits détails de décoration, a été créé autour des différentes œuvres d'art et de leur emplacement. C'était une tâche colossale de concevoir des solutions créatives, fonctionnelles et esthétiques. Les couleurs, les teintes et les nuances des murs, les angles, l'intensité et la température de l'éclairage, la lumière naturelle dans chaque pièce, ainsi que les palettes d'œuvres d'art ont été étudiés dans les moindres détails afin que les œuvres ressortent, tout en étant cohérentes avec les autres pièces de la maison. Bien sûr, il était également primordial de faire en sorte que le lieu ressemble à une maison et non à une galerie. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il a été très gratifiant de voir tout cela se concrétiser.

2. Tes designs d'intérieur sont éclectiques et aventureux, mélangeant textures et motifs tout en conservant un aspect raffiné. Cet équilibre te vient-il naturellement ou penses-tu l'avoir développé tout au long de ta carrière ?

J'aurais vraiment aimé pouvoir expliquer d'où vient cet équilibre, mais il me vient tout simplement. Je suppose que c'est un avantage d'avoir un peu d'intrépidité en soi et de ne pas avoir peur d'oser. Mais il faut aussi avoir du respect, et une compréhension plus profonde des matériaux et des textures. En outre, il est important de faire confiance à son instinct. Que je sois né avec ou non, je suis devenu meilleur au fur et à mesure de mon évolution professionnelle et personnelle.

3. Selon toi, quels mouvements artistiques ou de design ont le plus influencé ton travail ?

Il s'agit d'une combinaison de plusieurs mouvements. Je n'ai jamais été hyper-focalisé sur l'un d'entre eux en particulier. Je ne pourrais pas faire du design sans comprendre les qualités du contemporain, du moderne et du traditionnel. Dans mes projets, j'aime mélanger les styles et les époques. C'est ce qui rend les espaces intéressants et leur donne du sens.

Pour citer un mouvement artistique, je dirai sans aucun doute l'expressionnisme abstrait. Les deux directions artistiques de ce mouvement sont extrêmement intrigantes. J'aime la façon dont les peintres d'action attaquent leur toile avec des couleurs et des traits élaborés. Et la façon dont les peintres plus classiques s'intéressent aux mythes et à la religion pour créer des compositions simples destinées à la contemplation. Je peux très certainement établir des parallèles avec ma façon de concevoir les intérieurs.

Bienvenue dans le studio de design de Lars Myren  - 6
Bienvenue dans le studio de design de Lars Myren  - 7

Les projets de Lars Myren © Arnaldo J. Ramirez Ricardo

4. En plus d'être un designer, tu es également un amateur d'art. Peux-tu nous parler de certains de tes artistes préférés en ce moment, qu'ils soient établis ou émergents ?

Je ne suis pas fan du mot « favori » car ce que j'apprécie à un moment donné est en constante évolution. Le terme « favori » s'applique lorsque l'on met une étiquette dessus. Toute ma vie, j'ai essayé de ne pas rentrer dans une case, ou plutôt, j'ai essayé de réduire la case proverbiale en miettes.

J'ai une affinité et un profond respect pour le travail de David Paul Kay - ses traits simples et ses motifs complexes sont superbement réalisés. Je pense aussi à Mat's Mind, Azeez Abiodun Nafiu et Yeachin Tsai.

Icy & Sot sont très talentueux. Leur exposition « Let her be free » était vraiment émouvante.

ZOLO(Michael Zolnowski) est l'un des artistes émergents dont le travail est phénoménal ! La façon dont il utilise des pastels secs avec des couleurs vives pour créer des portraits déformés et oniriques de personnes et de villes est étonnante. On y voit de la vulnérabilité et l'expression de moments profondément intimes résonne vraiment en moi.

Dernièrement, j'ai accordé plus d'attention aux sculptures. Elles apportent une autre dimension et une énergie différente à une pièce. Elles peuvent prendre une quantité infinie de formes. Lorsque nous tournons autour d'elles, leur signification se transforme en quelque chose de complètement différent, quel que soit le point de vue d'où nous les voyons. Les maisons devraient en avoir davantage.

J'ai également redécouvert des œuvres de Nerdrum, Widerberg, Botticelli, Vermeer (pour n'en citer que quelques-unes). C'est captivant de pouvoir observer leur travail à partir d'une identité culturelle différente.

5. Est-ce que ton intérêt pour les beaux-arts joue un rôle important dans ta carrière et tes projets de design ?

Absolument. Le design et l'art se ressemblent. C'est la synergie des deux qui élève un projet et lui donne vie. Ils sont imbriqués et ne peuvent exister l'un sans l'autre. Réaliser un projet sans art est une entreprise plutôt ennuyeuse. Il lui manquera toujours « ce je ne sais quoi ». De la même manière que des œuvres, je veux que mes créations évoquent un sentiment, suscitent quelque chose en vous et vous mettent au défi.

Mais l'art n'est pas seulement sur les murs. Il peut aussi être au sol. Les tapis et les moquettes sont devenus plus élaborés et je pense que les gens ont pris conscience de toutes les possibilités qui s'offrent à eux. En plus d'être décorateur d'intérieur, je lance également ma propre collection pour la maison appelée « The Aesthete ». Le premier produit est une collection de tapis. Lorsque je les ai conçus, j'ai pu explorer une autre partie de mon côté artistique. J'ai exprimé mes sentiments, qui changeaient en fonction de ce que je ressentais émotionnellement à un moment donné du processus.

Je m'adonne également à la peinture, qui me permet de libérer mon côté le plus sombre. Tous ces différents liens avec l'art jouent un rôle énorme dans ma façon de vivre et de travailler.

Bienvenue dans le studio de design de Lars Myren  - 8
Bienvenue dans le studio de design de Lars Myren  - 9

Les projets de Lars Myren © Arnaldo J Ramirez Ricardo

6. Tu es très actif sur Instagram, où tu fais souvent des sélections d'intérieurs qui t'inspirent. Est-ce que tu trouves que les médias sociaux sont généralement bénéfiques pour ta créativité ?

Les médias sociaux présentent de nombreux avantages. Ils ont rendu le monde plus petit et plus accessible. Il est tellement plus facile de se connecter. La réalisation de projets de design à distance est devenue la norme, ce que j'adore. C'est un moyen fantastique d'atteindre un large éventail de personnes et de marchés. Mon compte Instagram est vu par 3,5 millions de personnes chaque semaine, ce qui est vraiment intimidant.

Je ne dirais pas que les médias sociaux sont ma principale source d'inspiration, mais lorsque j'ai besoin d'un complément d'information, qu'il s'agisse de design d'intérieur, d'architecture ou d'art, je me plonge toujours dans l'immensité d'Instagram.

J'ai établi des liens avec tant d'autres designers, fournisseurs et artistes dans le monde entier grâce à Instagram, LinkedIn, etc. - ce que je n'aurais jamais eu l'occasion de faire sans les médias sociaux. En outre, et c'est le plus important, de nombreux projets ont été réalisés grâce aux médias sociaux.

7. Enfin, si vous pouviez entreprendre le projet de design de vos rêves, quel serait-il et où serait-il ?

J'adore cette question. Mes projets de rêve sont toujours ceux sur lesquels je travaille actuellement. Mais comme je suis un rêveur sans fin, ce serait un centre de villégiature de luxe dans un endroit éloigné. Peut-être au Tibet ou dans la jungle amazonienne. J'ai aussi très envie de faire une croisière de luxe. Une liberté artistique totale pour créer une utopie extraordinaire mêlant opulence et simplicité dans sa forme la plus pure. Incorporer divers styles d'art et une abondance d'éléments, de textures, de matériaux, de couleurs et de formes surprenants. Alors pour ceux qui ont de tels projets, contactez-moi !


Sélection d'œuvres d'art

The New American Flag, Icy & Sot

The New American Flag

Icy & Sot

Photographie - 76 x 114 cm

3 200 €

High Mass in B minor by J.-S. Bach, Olha Kizub

High Mass in B minor by J.-S. Bach

Olha Kizub

Peinture - 87 x 66 x 1.5 cm

795 €

Gold amber wings, Tom Marosz

Gold amber wings

Tom Marosz

Sculpture - 61 x 61 x 25.4 cm

10 138 €

Cat Woman Julie Newmar, Dane Shue

Cat Woman Julie Newmar

Dane Shue

Peinture - 61 x 45.7 x 2.5 cm

855 €