Vous souhaitez offrir une œuvre d’art ? Découvrez notre guide de Noël
  • € (EUR)
  • Besoin d'aide

Rencontre avec Olivia Ghalioungui

Photographe, cinéaste et productrice installée à Paris

Rencontre avec Olivia Ghalioungui - illustration 1

Photographie d'Olivia Ghalioungui

Installée à Paris, Olivia Ghalioungui est photographe, productrice et cinéaste. Son travail s'inspire de son enfance, passée entre l'effervescence du Caire et la petite île grecque d'Antiparos. Elle mêle avec brio les mondes de la mode, de la musique et du design. Rejoignez Artsper pour une discussion avec Olivia autour de son amour pour la photographie, de la Fashion Week de Paris et de ses projets à venir !

1. Bonjour Olivia, peux-tu nous raconter comment tu es devenue photographe de mode ? Quelle a été ta première expérience ?

Bonjour ! Bien sûr. Mon initiation à la photographie a eu lieu durant les premières années de ma vie. Mon grand-père pratiquait la photographie comme un hobby et possédait un appareil Leica qui était utilisé pour prendre toutes les photos de notre album de famille. Dès mon plus jeune âge, je me souviens avoir été entourée de cet appareil, ainsi que d'autres appareils photo numériques, caméscopes, etc. Mes parents aimaient aussi bien documenter notre vie quotidienne que les occasions spéciales. Cependant, je ne me suis jamais vraiment intéressée à la photographie avant la fin de mon adolescence, lorsque j'ai commencé à suivre un cours de photographie pour débutants au lycée. Chaque semestre, je progressais dans le cours, jusqu'à ce que vienne le moment de choisir ce que j'allais faire après le lycée. La décision s'est imposée comme une évidence. Même si je n'avais pas expérimenté la photographie de mode pendant mon adolescence, je savais que c'était la direction que je voulais suivre après avoir obtenu mon diplôme. J'ai donc déménagé à Paris à l'âge de 17 ans, où j'ai pu me plonger dans l'univers de la mode pour la première fois.

2. Quel est le projet sur lequel tu as travaillé et dont tu es particulièrement fière ?

J'ai récemment filmé une vidéo pour une marque norvégienne appelée Holzweiler, dans le cadre de la production de leur campagne AH22. Je suis très fière de tous les projets vidéo sur lesquels je travaille, car la création d'une vidéo demande beaucoup d'efforts et de temps. J'ai un autre projet vidéo à venir dans un avenir proche qui, je pense, sera le meilleur que j'ai fait jusqu'à présent. Je ne peux pas encore en parler, mais je suis très impatiente de le voir sortir !

3. Tu as grandi au Caire, mais tu es installée à Paris. Dans quelle mesure ton lieu de résidence influence ta créativité ? Y a-t-il des éléments dans ton travail qui te semblent inspirés par des villes ou des pays spécifiques dans lesquels tu as vécu ?

Ayant vécu entre Le Caire et Antiparos pendant toute mon enfance, il ne fait aucun doute que ces deux endroits m'ont influencée sur le plan créatif. Ce que je dépeins dans mon travail (que ce soit d'un point de vue esthétique ou conceptuel) est sans aucun doute une extension des liens ressentis avec les environnements de mon enfance. Je dirais que les deux endroits où j'ai grandi ont eu énormément d'impacts sur mon travail, et que le fait de déménager à Paris m'a permis de matérialiser et de donner vie à ces visions.

Rencontre avec Olivia Ghalioungui - illustration 1
Rencontre avec Olivia Ghalioungui - illustration 1

Photographies d'Olivia Ghalioungui

4. En dehors de la photographie, quel est le médium qui t'inspire le plus ? Y a-t-il des artistes particuliers que tu aimes en ce moment ?

La musique, la céramique et l'architecture sont les médiums qui m'inspirent le plus, en plus de la photographie et de la vidéo. En grandissant, tous trois ont occupé une place importante dans ma vie, de différentes manières. Il n'y a pas d'artiste particulier dans ces domaines, mais je m'intéresse vraiment au style scandinave dans la céramique et l'architecture intérieure, principalement en raison de toutes les pièces aux formes abstraites que l'on peut y trouver. J'ai remarqué ces dernières années que j'ai tendance à appliquer beaucoup de lignes et de formes repérées dans l'architecture et la céramique à ma photographie.

5. Quel conseil donnerais-tu à un jeune photographe ou cinéaste de mode ?

Le seul conseil que je donne toujours aux photographes et créatifs en devenir est de ne jamais cesser de créer. Lorsque j'ai commencé à travailler, ma vision me semblait étroite et intense, je me concentrais toujours sur « Qu'est-ce qui va suivre ? Comment je veux continuer à m'exprimer à travers mes médiums, et quel projet physique vais-je réaliser qui corresponde le mieux à ce que je veux exprimer ? » Après avoir trouvé la réponse à cette question, je me concentrais sans relâche sur la réalisation de ce projet. La motivation est très importante au début. Il est également important d'avoir de grands objectifs pour l'avenir, mais il est tout aussi important de se fixer de petits objectifs à court terme. En se fixant des objectifs plus modestes, on obtient un équilibre entre le sentiment de réussite et l'atteinte d'un objectif, ce qui peut ensuite donner plus d'énergie et de motivation pour atteindre des objectifs plus importants.

Rencontre avec Olivia Ghalioungui - illustration 1
Rencontre avec Olivia Ghalioungui - illustration 1

Photographies d'Olivia Ghalioungui

6. Comment te prépares-tu pour la Fashion Week de Paris cette année ?

La Fashion Week est toujours une formidable occasion de se connecter avec d'autres créatifs ou de lancer des projets avec des personnes qui se déplacent pour l'occasion. Cet automne, je vais donc principalement me préparer à de nombreuses rencontres créatives pour discuter de projets futurs qui auront lieu en hiver. C'est généralement un moment idéal pour commencer à réfléchir à de nouvelles idées et les communiquer à des collaborateurs potentiels.

7. Enfin, y a-t-il des projets ou des expositions à venir qui te tiennent particulièrement à cœur ?

Oui ! J'ai plusieurs projets qui se concrétisent avec un bon ami et musicien, Rosenfeld, et je travaille actuellement sur plusieurs productions vidéo et photo. Cela m'excite vraiment de pouvoir travailler de plus en plus avec des musiciens au fil des années. La musique est l'une de mes principales inspirations et il est enrichissant de commencer à travailler avec un médium aussi beau et inspirant.


Sélection d'œuvres d'art

Crucifix II (1962), Bert Stern

Crucifix II (1962)

Bert Stern

Photographie - 48 x 33 x 1 cm

2 190 €

Paisible terrasse, Al Freno

Paisible terrasse

Al Freno

Peinture - 60 x 80 x 2 cm

Vendue

Porto Ercole, Slim Aarons

Porto Ercole

Slim Aarons

Photographie - 101.6 x 76.2 cm

3 125 €