Un échange avec Deborah Reyner Sebag : Créatrice de contenu lifestyle et mode

Deborah Reyner Sebag © @whatlouisecaptures

Artsper est parti à la rencontre de l'influenceuse lifestyle Deborah Reyner Sebag. Cette passionnée de mode nous a parlé de son rapport à l'art, de ses goûts et de son parcours auprès de magazines de mode renommés tels que ELLE ou L'OFFICIEL. Découvrez sans plus attendre notre conversation avec cette personnalité au style parisien cool.

1. Bonjour Deborah ! Pouvez-vous vous présenter et nous expliquer votre parcours?

Je suis créatrice de contenu digital sur @thedailydeb. Un compte Instagram sur lequel je partage mes looks, les marques que j'aime porter, mes produits de beauté coup de cœur, mes voyages, un peu mes enfants aussi... Toujours avec un axe mode. Je baigne dans l'univers de la mode depuis mon plus jeune âge, car mes parents et grands-parents étaient grossistes et fabricants dans le pap. Puis j'ai commencé à travailler pour de prestigieux magazines français. J'ai passé 7 ans au magazine ELLE, en tant que rédactrice de mode puis j'ai rejoint le journal L'OFFICIEL de la mode et la couture où j'ai réalisé les séries de mode accessoires pendant 4 ans. Ensuite, je me suis consacrée au développement de mon compte Instagram @thedailydeb qui est une évolution assez logique et dans l'air du temps de mon parcours de styliste photo. Enfin, l'expérience entrepreneuriale m'a guidé à co-créer une marque il y a 3 ans: Maison Vessel.  

2. Comment vous est venue l'idée de créer votre propre entreprise Maison Vessel?

Vous savez, il y a des tendances sur le digital et ça va très vite et il faut savoir agir. Pour parler vulgairement, on saute ! Il y a eu deux choses, d'abord cette tendance où les « influenceuses » créaient leur propre marque, puis les maisons de couture et marques qui souhaitent désormais collaborer avec des « talents digitaux ». Pour exister sur le digital avec un profil comme le mien, il est impératif d'avoir une autre activité en parallèle qui vient valoriser mon profil, je fais d'ailleurs de plus en plus de collaborations 360 entre mon compte Instagram et ma marque. 

3. Comme vous nous l'avez expliqué, vous avez travaillé chez Vogue US, Elle France, à l'Officiel de la mode et de la couture… Qu'avez-vous tiré de ces expériences?

Oh la la, que du bon, des souvenirs extraordinaires. Encore plus aujourd'hui, je me rends compte de la chance que j'ai eu d'avoir collaboré et connu la presse écrite lorsqu'elle était encore indétrônable. Et puis j'ai assisté de grandes dames de la mode et j'ai gardé les codes de cette mode, une vraie mode de magazine, mais toujours accessible et portable. C'est cette mode que je continue de véhiculer aujourd'hui dans mes looks et pour mes clients pour qui je fais du consulting image ou style.

À gauche : @thedailydeb © @alexsocks / À droite : Deborah chez elle © @hoyambentaleb 

4. Quel est votre rapport à l'art? Comment exprimez-vous votre côté artistique à travers votre travail?

L'art est désormais plus accessible qu'il ne l'était et je pense qu'Instagram y est pour beaucoup. Il n'y a plus cette barrière pour franchir les portes de foires ou galeries pour découvrir des artistes et leurs œuvres. La mode fait souvent référence à l'art et les deux marchent ensemble, donc forcément, je m'y intéresse. Mon côté artistique, c'est mon lifestyle. Et puis sur mon compte instagram j'y faisais très attention, et je m'aperçois que ma communauté me préfère au naturel dans des mises en scène du quotidien, le plus vrai possible, moins léché, donc le « Dailydeb » est désormais moins arty qu'il ne l'était.

5. Pouvez-vous nous parler d'un projet futur sur lequel vous travaillez - ou aimeriez travailler? 

Tout à fait, j'adore la nouveauté et mes parents ont des boutiques vintage dans le haut marais, j'ai un joli projet de boutique éphémère pour la rentrée 2023. Stay tuned…

6. Si vous pouviez dîner avec une figure de l'art ou de la mode (vivante ou décédée), qui choisiriez-vous et pourquoi?  

M. Yves Saint-Laurent, toutes ces créations sont encore si actuelles, même ses coupes. J'aime tous ses codes et cet art de jouer avec le masculin/féminin, la mise en scène de la femme Yves Saint-Laurent (je précise) est d'un chic et d'un sexy fou.

À gauche Deborah avec sa fille © @anais_marcovici_photographe / À droite : Deborah sur les routes de Paris © @laurafriedli  


Sélection d'œuvres d'art

Sculpture, La conscience III, Lætitia Disone

La conscience III

Lætitia Disone

Sculpture - 42 x 28 x 4 cm Sculpture - 16.5 x 11 x 1.6 inch

Vendue

Design, Starry 50, Junior Fritz Jacquet

Starry 50

Junior Fritz Jacquet

Design - 60 x 50 x 50 cm Design - 23.6 x 19.7 x 19.7 inch

1 100 €

Design, Crin Weaving Lamp-Extended Fiber Crin Lamp, Paula Mitsue Corrales Kido

Crin Weaving Lamp-Extended Fiber Crin Lamp

Paula Mitsue Corrales Kido

Design - 31.5 x 31.5 x 31 cm Design - 12.4 x 12.4 x 12.2 inch

Vendue

Design, Aras Mirror | Onyx, Marble Balloon

Aras Mirror | Onyx

Marble Balloon

Design - 83.5 x 76.5 x 5 cm Design - 32.9 x 30.1 x 2 inch

5 800 €

Design, Table aile d’avion, Stefan Pichlmüller

Table aile d’avion

Stefan Pichlmüller

Design - 87 x 298 x 71 cm Design - 34.3 x 117.3 x 28 inch

35 000 €

Photographie, I am fleeting #9. From I am fleeting Series, Javier Rey

I am fleeting #9. From I am fleeting Series

Javier Rey

Photographie - 110 x 73 x 0.3 cm Photographie - 43.3 x 28.7 x 0.1 inch

1 403 €

Design, Liquer Decanter with Glasses from W.J. Rozendaal, 1930s, Set of 7, Willem Jacob Rozendaal

Liquer Decanter with Glasses from W.J. Rozendaal, 1930s, Set of 7

Willem Jacob Rozendaal

Design - 16 x 13 x 13 cm Design - 6.3 x 5.1 x 5.1 inch

425 €

Design, Steel Spiral Snail Sconces for Lyfa, Set of 2, Henri Mathieu

Steel Spiral Snail Sconces for Lyfa, Set of 2

Henri Mathieu

Design - 29 x 20 x 12 cm Design - 11.4 x 7.9 x 4.7 inch

990 €

Design, Tulip Dining Chairs attributed to Eero Saarinen for Knoll International, 1970s, Set of 4, Eero Saarinen

Tulip Dining Chairs attributed to Eero Saarinen for Knoll International, 1970s, Set of 4

Eero Saarinen

Design - 81 x 49 x 54 cm Design - 31.9 x 19.3 x 21.3 inch

Vendue

Sculpture, Aubergine, Scott Troxel

Aubergine

Scott Troxel

Sculpture - 33 x 27.9 x 5.7 cm Sculpture - 13 x 11 x 2.25 inch

Vendue