Vous souhaitez offrir une oeuvre d’art ? Découvrez notre guide de Noël

Bluzot Philippe, SDF

Bluzot Philippe SDF, 2016

Mise en situation Peinture 31.9 x 39.4 x 0.8 inch Oeuvre unique

2 902 $

Livraison : Deux à trois semaines

Faire une offre

Comment ça marche
Ajouter à ma wishlist 7 personnes visitent cette page
Bluzot Philippe, SDF
Description
Livraison

Artsper livre les oeuvres dans le monde entier via des transporteurs spécialisés.

L'oeuvre est disponible en retrait en galerie à ( Paris, France) ou peut être livrée à l'adresse de votre choix sous 2 à 3 semaines après validation de votre commande. L'oeuvre est assurée pendant le transport, il n'y a donc aucun risque pour vous.


En savoir plus sur la livraison
Retour gratuit

Profitez de 14 jours d’essai pour trouver la place idéale de votre œuvre d’art. Et si vous changez d’avis, les frais de retours sont gratuits et nous vous remboursons intégralement.


En savoir plus sur les retours gratuits
Paiement

Vous pouvez régler par carte bancaire, Paypal ou virement uniquement en Euros. Sachez que nous prenons les fraudes et le respect de vos informations confidentielles très au sérieux, c'est pourquoi tous les paiements sont sujets à une validation 3D Secure.


En savoir plus sur le paiement
Garantie

Artsper travaille uniquement avec des galeries professionnelles et vous garantit l'authenticité et la provenance des oeuvres.


En savoir plus sur la garantie Artsper
Partagez cette oeuvre

Bluzot Philippe

Né(e) en: 1959

France

Artiste étourdissant, Philippe Bluzot est né en 1959 à Montluçon (Allier). Diplômé de l’école de Boulle en 1979, il côtoie l’atelier du peintre JP Le Boul’ch. L’artiste est aujourd’hui représenté par des galeries parisiennes.

L’artiste s’imprègne de Vermeer, Chardin, Balthus ou Rothko pour dépeindre le quotidien. Lors de l’année 1981, Philippe Bluzot contribue à l’association « Poudre d’or » avec Jérôme Mesnager, l’un des premiers peintres de rue. Ils partagent ce goût pour mettre en lumière les hommes de l’ombre.

Ses peintures sont troublantes de réalité, elles frôlent l’illusion de la photographie, sans pour autant se définir comme hyperréaliste. D’autant plus que le peintre offre un miroir de notre existence ou de l’existence que l’on s’acharne à occulter (la mort, la vie dans la rue…). Les scènes ordinaires voire banales se dorent d’une picturalité sensible. L’artiste l’atteste : « Cela passe par la (re)construction d’un espace sensible où l’intervention de la main, l’emploi des pigments, la composition, les valeurs, les recherches de matières sont autant de questionnements, de champs d’investigation sur les apparences du monde dans lequel on baigne. Je me frotte à cette réalité et tente d’en faire apparaître ou exister une présence capable, par sa puissance visuelle, d’interpeller le regard ».

L’artiste commence par collaborer dans le cadre d’une exposition pour le festival d’Avignon, et les expositions pullulent : salon de Montrouge (1982), galerie Orsel à Paris (1983), atelier de Ménilmontant (1999), salon d’Automne (2002)… Son travail s’illustre sur les scènes majeures de l’art contemporain, comme l’Art Fair à Londres.
Lire plus

Bluzot Philippe, SDF
Bluzot Philippe, SDF