• € (EUR)
  • Besoin d'aide

Oeuvres d'art couleurs

Le travail de la couleur est central dans toute œuvre de peintre. C'est même son premier outil, sans lequel l'œuvre d'art n'existerait pas. Au fil des époques et des mouvements artistiques, l'utilisation et le sens attribué à la couleur évoluent, passant d'une manipulation nécessaire à l'harmonie de la peinture, à des œuvres dont l'objet-même est la couleur. La manipulation des couleurs est un apprentissage que tout artiste se doit de maîtriser pour puiser les infinis variations de couleurs possibles dans ses œuvres. La restauration de tableaux est une science qui nécessite de connaître les diverses molécules pour retrouver les couleurs et mélanges utilisés par l'artiste lui-même. Dans l'histoire de l'art, les couleurs prennent aussi une signification : le blanc est la couleur de la pureté et de la chasteté, l'or de la richesse et de la noblesse, le bleu de la justice et de la sagesse, le rouge de la force et du courage. Allégories encore présentes dans nos conceptions aujourd'hui. Moins caricaturalement, les couleurs peuvent être réparties en trois catégories : les couleurs chaudes, froides et les tons neutres. Comme leur nom l'indique, ces classes de couleurs dégagent une atmosphère que le peintre va chercher à faire ressentir dans son œuvre. <span></span>L'art baroque manipule les contrastes entre les couleurs chaudes et les couleurs froides pour saisir la puissance des corps. Les jeux de lumière sont exaltés par les effets de couleurs. Dans un premier temps, les peintres essaient de retrouver les couleurs de l'environnement qui les entourent, et cherchent à rester fidèles aux couleurs de la réalité visuelle. Les impressionnistes n'emploient que des couleurs primaires et complémentaires, et ne réalisent aucun mélange. Les ombres elles-mêmes sont effectuées avec des couleurs vives, et deviennent ombres dans le seul œil du spectateur, introduisant ainsi une relation particulière entre l'œuvre et le contemplateur. A cette époque la couleur est encore un outil pour le peintre, dont il ne peut se passer car en plus d'être sa matière elle est aussi ce qui lui permet de mettre en exergue son art, en jouant sur les perceptions, les ombres, les contours, la lumière. Elle est l'essence même de son art sans pourtant que l'artiste ne lui consacre pleinement son ouvre. Il faudra atteindre la peinture abstraite et subjective pour que l'art se dévoue à la couleur plutôt qu'à l'objet. Rothko précurseur du mouvement Colorfield painting et de l'expressionnisme abstrait, voit dans ses tableaux un organisme vivant dont la couleur est humaine et le format transcendant. Mondrian cherchera dans ses peintures à approcher l'essence même de la nature grâce à la pureté des couleurs primaires pour atteindre l'abstraction. Le fondateur du mouvement d'avant-garde russe suprématisme Malévitch troublera les sens de chacun avec le Carré blanc sur fond blanc dont on oublie le support pour arriver à une sensibilité picturale pure où la couleur n'est peinte que pour elle-même. L'art contemporain, la photographie, le collage, >le pop art</a>, utilisent aussi d'une manière encore différente les ressources de la couleur, en explorant indéfiniment toutes ses pluralités. Comme dirait Picasso « Quand je n'ai pas de bleu, je mets du rouge ». Artsper vous écrit l'art en couleur. Une thématique aux accents acidulés et saturés pour lutter contre la grisaille ambiante.</p>

Guide du collectionneur: L'achat d'oeuvres d'art en ligne

Lire plus

Recherche sauvegardée

Votre recherche est accessible depuis l'onglet favoris > Mes recherches favorites

Recherche non sauvegardée

Un problème est survenu

Aucune oeuvre ne correspond à votre recherche
Aucune oeuvre ne correspond à votre recherche

Besoin d'inspiration ? Découvrez votre sélection sur-mesure