Livraison dans le monde entier et retours gratuits ! En savoir plus

JR Tehachapi, Daytime, U.S.A., 2019

Demander plus de visuels

2 418 $USD

Une question? Contactez nos experts
COVID19 : Les livraisons sont assurées dans le monde entier. Les colis sont traités dans le respect des règles sanitaires.

L'oeuvre est disponible en retrait en galerie à NÎMES, France


Ajouter à ma wishlist
Le badge Top Seller

Top Seller

CORPS ET AME GALLERY

NÎMES, France

Vendeur Artsper depuis 2016
206 commandes finalisées
Le logo Vetted de Artsper

Vendeur certifié Notre équipe d'experts du monde entier approuve chaque vendeur.

JR, Tehachapi, Daytime, U.S.A.
Mise en situation

simulator

simulator

Informations sur l’oeuvre
  • Technique

    Edition : lithographie

  • Dimensions cm | inch

    27.6 x 39.4 inch

  • Support

    Edition sur Rives Artist & BFK Rives

  • Encadrement

    Non encadrée

  • Tirage

    Oeuvre numerotée et limitée à 180 exemplaires
    1 exemplaire restant

  • Authentification

    Oeuvre vendue avec facture de la galerie
    et certificat d’authenticité

  • Signature

    Oeuvre signée à la main

  • A propos de l'oeuvre

    Oeuvre vendue en parfait état

    En Octobre 2019, JR obtient la permission d’intervenir au sein d’une prison de sécurité maximale située en Californie, dans la ville de Tehachapi. Il s’y rend une première fois, pour rencontrer vingt-huit prisonniers, et leur présenter son idée de projet artistique dans la cour de la prison. Tehachapi est une des prisons les plus violentes des Etats-Unis. La plupart des participants sont incarcérés depuis au moins dix ans, et certains à perpétuité sans aucune chance de sortir, pour des crimes commis alors qu’ils étaient mineurs. La loi impose une peine d’emprisonnement à perpétuité pour presque tous les crimes, aussi mineurs soient-ils, à partir du troisième crime commis. C’est la loi des trois crimes. Cependant, aujourd’hui, plus de la moitié des détenus condamnés en vertu de cette loi purgent des peines pour des crimes non violents.

    JR les photographie, un par un, de haut, et ils racontent leur histoire devant une caméra. Aucune question n’est posée en particulier, ils ont la liberté d’offrir le témoignage qu’ils souhaitent. JR photographie également d’anciens prisonniers, et des membres du personnel de la prison, rassemblant au total 48 portraits et histoires différentes de l’univers carcéral.

    Le collage de 338 bandes de papier s’achève en quelques heures grâce à l’aide de tous les participants au projet, et d’autres détenus et de membres du personnel, travaillant avec l’équipe de JR.
    La vue finale de cette installation est réalisée par à un drone.

    Tehachapi, Daytime, U.S.A., 2019

    Technique : Impression lithographique 17 couleurs sur machine plate Marinoni
    
Papier : Papier BFK Rives blanc - 270 grammes
    Numérotée /180 en bas à gauche (le numéro peut différer de la photo).
    Signée par JR en bas à droite (tampon et mine de crayon)
    Lire plus
Livraison
Artsper livre les oeuvres dans le monde entier via des transporteurs spécialisés. L'oeuvre est disponible en retrait en galerie à NÎMES, France ou peut être livrée à l'adresse de votre choix sous 1 à 2 semaines après validation de votre commande. L'oeuvre est assurée pendant le transport, il n'y a donc aucun risque pour vous.
En savoir plus sur la livraison
Retour gratuit
Profitez de 14 jours d’essai pour trouver la place idéale de votre œuvre d’art. Et si vous changez d’avis, les frais de retours sont gratuits et nous vous remboursons intégralement.
En savoir plus sur les retours gratuits
Paiement
Vous pouvez régler par carte bancaire, Paypal ou virement uniquement en Euros. Sachez que nous prenons les fraudes et le respect de vos informations confidentielles très au sérieux, c'est pourquoi tous les paiements sont sujets à une validation 3D Secure.
En savoir plus sur le paiement
Garantie
Artsper travaille uniquement avec des galeries professionnelles et vous garantit l'authenticité et la provenance des oeuvres.
En savoir plus sur la garantie Artsper
Voir plus loin

JR

France Né(e) en: 1983 Artiste célèbre

Deux lettres pour résumer le phénomène qui a frappé la photographie au XXIème siècle. Deux lettres qui recouvrent les murs du monde entier, des favelas à l'Upper East Side. Deux lettres seulement, mais qui en disent long : le J et le R, JR.

De son véritable nom Jean-René, JR est un jeune photographe urbain, street artist né à Paris en 1983. Il accumule les projets de street-art, tous plus monumentaux les uns que les autres, que ce soit par leurs démarches comme par leurs superficies.

Au commencement, c'est par le graffiti que l'artiste pénètre l'art de la rue, mais en 2001, il récupère un appareil photo dans le métro parisien et mitraille. Tous ceux qui l'entourent deviennent source d'inspiration, un phénomène qui va se perpétuer et s'autoalimenter.

La patte artistique de JR réside dans son processus de création, des collages photographiques gigantesques représentant des individus en noir et blanc. Mais qui dit géant, dit technique à la hauteur. Pour réaliser ses projets muraux, le photographe va s'entourer d'une équipe de 15 spécialistes, se positionnant entre l'art visuel et la performance.

Ce goût de l'immensité ne s'explique pas uniquement par un choix esthétique, il est aussi un moyen pour l'artiste d'attirer l'attention, l'image s'expose et s'impose à nous et ne nous laisse pas le choix. De cette manière tout le monde est visé, il n'est plus nécessaire de se rendre au musée pour être entouré d'œuvre d'art.

Afin de convoquer davantage la sensibilité du public, JR va le mettre au centre de ses clichés. Ces portraits ne sont pas sans fondements, ils abordent des causes actuelles, politiques et sociétales et apportent une réflexion sur l'identité, fil rouge du travail de l'artiste.

En 2008 on se souviendra notamment de son action au cœur des Favelas « 28 Millimètres, Women Are Heroes » au Brésil, recouvrant des pans entiers d'habitations par des visages saisissants. Un an auparavant, le photographe avait marqué déjà les esprits par son œuvre « Face 2 Face » où des portraits de palestiniens et d'israéliens se répondaient en souriant sur le mur de séparation entre les deux villes en conflit.

Plus récemment, c'est au Panthéon et au Louvre que JR s'est attaqué. En 2014 il habille le Panthéon des portraits de passants, continuant sur sa ligne artistique mais avec une pointe de démagogie qui lui est reprochée. Enfin, en 2016, il réalise son plus beaux tour de prestidigitation, faire disparaître le Louvre, nous laissant présager d'un futur toujours plus grand et plus fou.

La même année, il a entamé un projet de film avec Agnès Varda, allant à la rencontre des gens sur les routes de France. Il va ainsi voyager hors des villes, quitter les rues de banlieue et les métropoles pour la campagne. Mais où qu'il soit, JR reste particulièrement présent sur les réseaux sociaux, privilégiant Instagram, étant dédié à la photographie.

Lire plus


JR, Tehachapi, Daytime, U.S.A.
JR, Tehachapi, Daytime, U.S.A. JR, Tehachapi, Daytime, U.S.A. JR, Tehachapi, Daytime, U.S.A. JR, Tehachapi, Daytime, U.S.A. JR, Tehachapi, Daytime, U.S.A. JR, Tehachapi, Daytime, U.S.A.